Game of Thrones : vernissage de l’exposition à Paris

Du 8 au 12 septembre, le Carrousel du Louvre accueille l’exposition itinérante de la série Game of Thrones, une ultime étape à Paris où se rendirent notamment Ian Beattie et Liam Cunningham. Présent au vernissage lundi soir, je vous raconte et vous montre tout !

Ian Beattie et Liam Cunningham

Ian Beattie et Liam Cunningham

Comme l’ont déclaré Ian Beattie (Meryn Trant) et Liam Cunningham (Davos Mervault) peu après 20h lundi, lorsqu’ils ont débuté l’aventure Game of Thrones en 2011, ils n’auraient jamais cru que le succès de la série les aurait conduit au Louvre où sont exposés pour quelques jours des costumes et accessoires utilisés sur l’une des sagas télévisées les plus populaires du moment. Mais je reviendrai sur les deux acteurs dans un prochain article pour vous rapporter leurs propos lors d’une table ronde.

House Targaryen #ExpoGot #GameOfThrones

Une photo publiée par Dom (@sushi_overdose) le

En débutant l’exposition présentée conjointement par HBO et OCS, un site dédié permet depuis son mobile de se rallier à l’une des principales maisons de la saga, recevoir ainsi un message spécial (pour ma part, de Daenerys, ayant choisi le camp des Targaryen) ainsi qu’un code unique permettant de récupérer les photos des différentes animations présentes. Car outre la robe de mariage de Sansa Stark – une exclusivité parisienne –, les tenues d’Arya et de Tyrion Lannister, l’épée de la Montagne, la robe de Daenerys et les fripes polaires des sauvageons, l’exposition Game of Thrones permet d’être notamment brûlé vif par un dragon – non, je ne publierai pas ici l’animation peu glorieuse où je flambe comme un second rôle de série Z – ou encore de rejoindre en trois étapes le rang des marcheurs blancs. Bien entendu, le trône si désiré est aussi présent pour se sentir tout puissant le temps d’un cliché imprimé sur place mais on trouve aussi une attraction particulièrement glaçante et immersive : grimper au sommet du mur grâce à l’Oculus rift. Comme pour les hommes de la garde de nuit, il faut monter dans un monte-charge archaïque avant d’être saisi par le froid – vent à l’appui – une fois le casque et les écouteurs vissés sur la tête. Au bout de la vertigineuse ascension, quelques pas prudents mènent à découvrir l’attaque des sauvageons. Une attaque qui nous conduit d’ailleurs à une triste fin. Si l’expérience est réussie, ce second essai de l’Oculus rift, après une découverte à Cannes, m’a toutefois convaincu que des améliorations restent nécessaires en matière de définition d’image, loin de correspondre aux standards d’aujourd’hui.

Montez sur le mur sans effort grâce à l'Oculus Rift.

Montez sur le mur sans effort grâce à l’Oculus Rift.

L’exposition, qui regroupe les reliques par famille, permettra à chaque fan de profiter des costumes, accessoires et reliques exposés dans le créneau de 90 minutes alloué aux visiteurs. Un créneau suffisant puisqu’il n’y a aucun détail sur les panonceau de chaque élément présenté. Hélas, si vous n’aviez pas réservé sur internet il y a quelques semaines, il est désormais impossible d’accéder à cette exposition – alors profitez des quelques clichés ici.

Reliques du destin de Daenerys

Reliques du destin de Daenerys

Tout homme doit mourir

Tout homme doit mourir

Tyrion et la fameuse arbalète de la saison 4.

Tyrion et la fameuse arbalète de la saison 4.

Game-of-Thrones-Expo-Paris-(7)

Game-of-Thrones-Expo-Paris-(6)

Game-of-Thrones-Expo-Paris-(5)

Game-of-Thrones-Expo-Paris-(4)

Game-of-Thrones-Expo-Paris-(3)

Le casque des Immaculés côtoie le masque des fils de la harpie.

Le casque des Immaculés côtoie le masque des fils de la harpie.

Une photo publiée par Dom (@sushi_overdose) le

Pour le vernissage, nous avons ensuite eu le privilège de nous restaurer avec un excellent cocktail dînatoire – où, chose rare, le nombre de points de restauration et de serveurs ont permis de satisfaire tout le monde sans attente interminable ! –, toujours sous le signe de Game of Thrones, avec notamment les aiguilles d’Arya, les salades de Winterfell – courgettes, carottes, oignons et crevettes –, les caprices de Cersei et de gourmands desserts comme les petits plaisirs de Littlefinger. Et rien de tel qu’un bon dîner et quelques coupes pour avoir le courage de retourner vers le mur et affronter la plus terrible des armées, mais pour cela, il faudra attendre la saison 6 l’an prochain ou replonger dans les précédents épisodes.

Le trône, simple affaire de patience.

Le trône, simple affaire de patience.

Pour rappel, septembre est définitivement le mois Game of Thrones en France : en parallèle de l’exposition affichée sold-out au Carrousel du Louvre, pour les fans de la série, la saison 5 est diffusée en VF et VOST depuis le 5 septembre sur OCS, le bouquet 100% cinéma série.  La saison 4 est disponible en DVD et Blu-ray et la saison 5 en VOST en  téléchargement définitif.

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Un commentaire

  1. Dommage qu’elle ne dure pas plus longtemps cette expo, j’aurai bien aimé y faire un tour!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *