Critique : Daaaaaali !

En se penchant sur la figure de Salvador Dalí, Quentin Dupieux propose un faux portrait célébrant l’éloquence et le surréalisme. Enjoué et souvent drôle, le film souffre d’une étrange redondance dans les méthodes de son créateur.

Bis repetita placent

Il y a ici la belle idée que la personnalité de Dalí, insaisissable, ne pouvait être représentée par un seul comédien. Ainsi, ils sont cinq à se relayer, aléatoirement, pour redonner vie à l’excentricité du grand maître du surréalisme, notamment en employant certaines de ses propres répliques, parfois exquises. Hormis Didier Flamand qui joue l’artiste à un âge avancé, les autres acteurs se relaient sans élément significatif derrière. Compétition de haut niveau entre Edouard Baer et Jonathan Cohen, délicieux dans leur diction, leurs mimiques et gestuelles qui s’avèrent parfois désopilantes. Au point de creuser un fossé terrible avec les interprétations de Pio Marmaï et Gilles Lellouche – qui bénéficient d’ailleurs d’une présence moindre dans le film –, véritablement décevantes. Mais Daaaaaali ! ne cherche pas à mettre en concurrence ses interprètes, il est question de réaliser un entretien de l’artiste par une pharmacienne reconvertie au journalisme, Judith (Anaïs Demoustier). Sa première rencontre avec le créateur moustachu est une étrange désillusion : faute de caméra, l’interview est annulée. La jeune femme trouve alors un producteur pour l’appuyer dans sa démarche mais chaque tentative se montre infructueuse, à la façon du dîner impossible dans Le Charme discret de la bourgeoisie (1972) de Luis Buñuel. Ce n’est pas la première fois que Quentin Dupieux cite directement le cinéaste espagnol – Au Poste ! (2018) –, qui trouve d’ailleurs une petite place dans le récit, mais quelque part, la narration, et sa portée comique, se retrouvent réduites au statut d’hommage.

Edouard Baer et Anaïs Demoustier dans Daaaaaali !

Loin de la fraîcheur et de la spontanéité de Yannick (2023), cette comédie qui brille par sa figure centrale, haute en couleur, n’ouvre pas sur de nouveaux horizons dans l’univers de Quentin Dupieux, abusant du comique de répétition. Il y a certes pour la première fois l’approche d’une personnalité, l’intégration de l’œuvre d’un artiste – le film s’ouvre par une représentation de la « Fontaine nécrophilique coulant d’un piano à queue » –, de son travail et de son goût pour les apparitions sur les écrans, mais le cinéaste français emprunte un chemin balisé, y compris sur l’esthétique. Si Buñuel est le plus influent ici, l’un des premiers gags du film vient directement des Monty Python, et Dupieux ira même jusqu’à s’auto-citer avec un passage appelant Réalité (2014). Malgré ces éléments témoignant d’une certaine facilité, sinon d’une forme de paresse, on prend plaisir à s’enfoncer dans ce labyrinthe où la volubilité touche quelques fois à l’exquis. Daaaaaali ! est la célébration d’un artiste dont le génie dépasse son œuvre : c’était sa vie tout entière, sa façon de se présenter au monde qui le plaçait dans un espace encore plus extraordinaire. Un ego incroyable, étincelant et impétueux, mais jamais irritant. Jamais irritant, tout comme le cinéma de Quentin Dupieux, auquel on pardonne presque tout, les errances comme les répétitions – mais pour combien de temps ?

3 étoiles

 

Affiche de Daaaaaali !

Daaaaaali !

Film français
Réalisateur : Quentin Dupieux
Avec : Anaïs Demoustier, Edouard Baer, Jonathan Cohen, Didier Flamand, Gilles Lellouche, Pio Marmaï, Angès Hurstel, Romain Duris, Jérôme Niel
Scénario de : Quentin Dupieux
Durée : 78 min
Genre : Comédie dramatique
Date de sortie en France : 7 février 2024
Distributeur : Diaphana Distribution

 

Photos du film Copyright 2023 Atelier de Production / FRANCE 3 CINEMA 2023

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avant de publier un commentaire, vous devez lire et approuver notre politique de confidentialité.