Critique : Capharnaüm

Prix du jury à Cannes 2018, Capharnaüm montre l’horreur de la misère à hauteur d’enfant dans les rues de Beyrouth. Nadine Labaki livre une œuvre forte sur le plan émotionnel, mais qui laisse quelque peu dubitatif quant à la méthode employée et le manque de finesse qui caractérise le dernier acte du film.

LIRE LA SUITE

Guillaume Senez : batailles collectives

Rencontre avec Guillaume Senez, qui présentait son second long métrage, le superbe Nos Batailles, en séance spéciale de la 57ème Semaine de la Critique à Cannes. Sur le toit du JW Marriott, le cinéaste belge m’a détaillé la genèse de son nouveau film et expliqué ses méthodes de travail, portées sur le collectif et l’approfondissement des personnages avec les comédiens.

LIRE LA SUITE

Critique : BlacKkKlansman

Grand Prix du jury lors du Festival de Cannes 2018, BlacKkKlansman remet Spike Lee au rang des cinéastes américains qui frappent sur la table avec vigueur. Si le racisme est toujours en ligne de mire, cette histoire assez incroyable, inspirée de faits réels, embrassant clivages raciaux et religieux n’est pas un appel aux armes mais un furieux vœu pour l’apaisement.

LIRE LA SUITE

Marie Monge : jouer avec le feu

Vendredi 11 mai 2018, la Quinzaine des Réalisateurs nous offrait à 11h la première projection de Joueurs, premier long métrage de Marie Monge. La réalisatrice était présente à l’issue de cette projection pour répondre aux questions des festivaliers. Résumé de cet échange avec une jeune réalisatrice qui ne manque pas d’assurance.

LIRE LA SUITE