Test Blu-ray : The Burbs (Les Banlieusards) Edition limitée

les-banlieusards-bluray-collector

Fiche Technique :

Les Banlieusards (1989) réalisé par Joe Dante
Avec : Tom Hanks, Carrie Fisher, Bruce Dern, Rick Ducommun, Corey Feldman, Courtney Gains, Wendy Schaal
Titre original : The Burbs
Durée : 102 min
Genre : Comédie, Thriller
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais, Français DTS-HD Master Audio 2.0
Sous-titres : Français
Format d’image : 1.85:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Carlotta Films

Synopsis :

Les voisins d’une communauté tranquille de la banlieue américaine voient débarquer de nouveaux arrivants particulièrement mystérieux. Les résidents du quartier assouvissent leurs curiosité en espionnant leurs nouveaux voisins qui sont rapidement perçus comme de dangereux individus.

Le film :

Cinq ans après les Gremlins, Joe Dante se penche sur le comportement de l’américain moyen vivant en banlieue. Routinier, il se montre méfiant de tout changement, de toute nouveauté, de tout étranger fraîchement débarqué. Cet étranger un peu replié sur lui-même, si discret qu’il paraît coupable du pire, d’autant plus lorsqu’il a investi une demeure qui ressemble à une maison hantée au bord de la ruine. Ainsi, Les Banlieusards, (The Burbs de son titre original) pousse la crainte d’un groupe de chefs de famille à enquêter sur les taciturnes Koplek, qui, visiblement, auraient d’obscures besognes la nuit tombée, notamment en creusant dans leur jardin ! Le film est doté d’un casting assez fabuleux : en première ligne, Tom Hanks et Rick Ducommun, qui sont suivis par Bruce Dern, Carrie Fisher et Corey Feldman (Stand by me, Les Goonies). Cette comédie qui lorgne du côté du thriller fantastique s’ouvre en grande pompe, en nous présentant ses personnages soupçonneux et haut en couleur. L’énergie est là, hélas, l’intrigue, qui ne dépasse pas le postulat établi dès les premières minutes n’évolue guère et le rythme retombe, conduisant le réalisateur à étirer sa situation centrale jusqu’à un final relevant le goût de l’ensemble. Loin de ses plus grands films (Gremlins, Panic à Florida Beach), Joe Dante livre, grâce à sa mise en scène axée sur le mouvement et son sens de l’humour, une sympathique série B, avec d’excellentes performances outrancières de sa belle bande d’acteurs. Un regard sur la banlieue délicieusement stéréotypé et satirique, qui appelle à se méfier des apparences, à moins que ?

Bande annonce (VO) :

 

Le Blu-ray

– Image :

Il est très rare de voir une une image aussi hétérogène parmi les blu-ray édités par Carlotta Films. Se déroulant exclusivement dans un quartier résidentiel, Les Banlieusards concentre son histoire autour d’une rue et des maisons s’y dressant, de jour comme de nuit. Ce qui surprend est avant tout le manque de continuité dans la qualité de chaque scène, un plan très défini et détaillé peut précéder un plan au fourmillement extrêmement présent. Un plan haute définition de grande qualité peut précéder un plan où les détails comme le piqué lâchent. Un phénomène difficile à expliquer car il peut affecter des plans diurnes comme des plans nocturnes, presque aléatoirement. Globalement, sur l’ensemble du film, l’image est plutôt satisfaisante, avec quelques sommets, mais sur ce support, on attend surtout de l’homogénéité afin que le visionnage du film soit une expérience agréable – ce qui n’est pas tout à fait le cas ici, malgré l’absence de défaut de vieillesse de la pellicule.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Avec pour seule possibilité le stéréo du mixage d’origine, Les Banlieusards laisse au repos les enceintes arrières. Faisant preuve d’un dynamisme plus que correct, la générosité de la piste oscille seulement à cause de la qualité des bruitages qui parcourent le film, marqués de l’empreinte des séries B des années 80. Au centre, les voix parviennent à rester claires tout au long de cette comédie qui flirte aussi avec le film d’épouvante par ses musiques funestes de Jerry Goldsmith accompagnant toujours la mystérieuse famille Klopek.

– Bonus :

– Préface de Frank Lafond (6 min, en HD)
– La vie de banlieue selon Joe Dante (22 min, en HD)
– « The Burbs » : copie de travail. Copie de travail du film issue de la VHS personnelle de Joe Dante avec des scènes coupées et scènes alternatives (106 min)
– Le conte de deux banlieux (24 min), comparaison des principales différences entre la copie de travail et la version cinéma, avec commentaire audio optionnel de Joe Dante.
– Fin alternative (7 min, en HD)
– Archives promotionnelles (12 min) : Featurette ; Entretien avec Tom Hanks ; Entretien avec Rick Ducommun
– Bande annonce

Annotations :

les-banlieusards-ultra-collector

Il s’agit du 5ème Coffret Ultra Collector (et dernier pour l’année 2016) édité par Carlotta Films. C’est l’illustrateur Mick Brownfield, dont le talent s’exprime de la publicité à l’édition, qui signe le visuel de cette édition, toujours composée de trois disques, un blu-ray contenant le film et les bonus ainsi que deux DVD (film + bonus). Un livre de 200 pages, « Les monstres de Mayfield Place » signé par un collectif d’enseignants et spécialistes dirigé par Frank Lafont, accompagne le film.

the-burbs-bluray

Le film est aussi disponible dans une édition simple, avec pour seuls bonus la préface de Frank Lafond et la bande annonce.

 

Film :
3 étoiles
Image:
3 étoiles
Son :
3.5 étoiles
Bonus :
5 étoile
Avis Global :
3.5 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *