Critique : On l’appelle Jeeg Robot

Pour son premier long-métrage, le réalisateur italien Gabriele Mainetti se colle au cinéma de genre et pas n’importe lequel, celui de super-héros. On l’appelle Jeeg Robot connaît un brillant parcours en festivals, vainqueur de sept David di Donatello, l’équivalent des César italiens, ainsi que du Prix du Jury au Festival de Gérardmer. Alors simple redite ou brillant hommage ?

LIRE LA SUITE

Critique : The Green Inferno

C’est dans son genre de prédilection que l’on retrouve le réalisateur Eli Roth (Cabin Fever, Hostel – Chapitre I & II, et plus récemment Knock Knock) et plus particulièrement le film anthropophage, un cinéma que chérit le cinéaste américain. Le film est d’ailleurs dédié à Ruggero Deodato (Cannibal Holocaust, Le Dernier monde cannibale, Amazonia : la jungle blanche) qui fit un(…)

Lire la suite

[Critique] Maniac (Franck Khalfoun)

Présenté hors compétition au Festival de Cannes 2012, Maniac est un remake du film d’horreur éponyme de William Lustig, produit par Alexandre Aja et Thomas Langmann. Jean-Christophe a découvert le film en avant-première à Paris il y a quelques semaines et nous livre ses impressions plus qu’enthousiastes, ainsi que de nombreuses informations sur la genèse du projet.

LIRE LA SUITE