Critique : Première année

Médecine, troisième pour Thomas Lilti ! Avec Première année, le réalisateur français continue son exploration du milieu de la médecine en France, suite à Hippocrate et Médecin de campagne. Une plongée dans la dure vie des étudiants en année de préparation qui dénonce un système aussi cruel que désuet avec un beau duo de comédiens.

LIRE LA SUITE

Critique : En eaux troubles

Dernier blockbuster de la saison estivale 2018, En eaux troubles jette Jason Statham face à un immense requin d’un autre temps, le mégalodon. Une confrontation qui aurait pu donner lieu à un divertissement jouissif s’il n’était pas calibré par des exécutifs sans aucun goût pour le cinéma de genre et un réalisateur sans envergure.

LIRE LA SUITE

Critique : BlacKkKlansman

Grand Prix du jury lors du Festival de Cannes 2018, BlacKkKlansman remet Spike Lee au rang des cinéastes américains qui frappent sur la table avec vigueur. Si le racisme est toujours en ligne de mire, cette histoire assez incroyable, inspirée de faits réels, embrassant clivages raciaux et religieux n’est pas un appel aux armes mais un furieux vœu pour l’apaisement.

LIRE LA SUITE

Critique : Madame Hyde

Disponible en DVD depuis le 31 juillet, Madame Hyde de Serge Bozon revisite le roman de Robert Louis Stevenson, L’étrange cas du Docteur Jekyll et de Mr Hyde en appliquant sa dualité à une prof de physique dans un lycée de banlieue. Séduisante dans sa première partie, cette comédie fantastique finit par s’enliser dans sa narration.

LIRE LA SUITE