Critique : L’Amour flou

Romane Bohringer et Philippe Rebbot passent conjointement derrière la caméra pour leur premier long métrage, L’Amour flou, une comédie sur le couple atypique, brillante de sincérité. Normal, ils relatent de leur étrange séparation sans s’éloigner de leurs enfants : en emménageant dans deux appartements qui communiquent par les chambres de leurs petits.

S’unir dans la séparation

Une séquence en chanson, qui montre le couple qui ne s’aime plus tout à fait mais qui tient toujours encore l’un à l’autre, unis par deux bambins, et puis, montage alterné chez des psys pour Romane et Philippe, campant leurs propres rôles, tout comme leurs parents respectifs. Là, on peut craindre le pire tant L’amour flou démarre comme la plupart des comédies françaises anodines qui inondent les salles au fil des semaines. Et puis, soudain, un éclair : la décision singulière du couple se séparant nous conduit dans des situations assez inédites, dans lesquelles Philippe Rebbot, cinquantenaire toujours jeune dans ses baskets, se montre hilarant, alors que Romane, elle aussi, pense à un nouvel homme, pense à séduire toujours – et avec de nombreuses et drôles de déconvenues. S’il y a une volonté de ne pas troubler les enfants dans la décision de Romane et Philippe de vendre leur maison pour emménager dans des appartements communicants, on constate qu’il y a, malgré le besoin de trouver d’autres compagnons ou partenaires, un amour familial qui persiste, qui les unit et provoque des étincelles. En bousculant les conventions et codes d’une société si ridige, Romane Bohringer et Philippe Rebbot provoquent de délicieux remous dans le quotidien, et se montrent généreux en situations cocasses, dépassant le cadre du couple comme avec ce désopilant amoureux des chiens joué par Reda Kateb.

Plein de philosophie et bien ancré dans son époque, L’Amour flou balance quelques vérités sur les travers de notre société, qui voit d’un mauvais œil la différence, la singularité. Il y a notamment ce directeur d’école qui souhaiterait que le petit Raoul voit ses cheveux coupés afin d’éviter tout trouble du développement. Ce face-à-face, qui aborde le « problème » par deux fois pourrait paraître anodin mais montre bien qu’il est nécessaire aujourd’hui de s’affirmer dans ses actions de parent – et même dans un autre cadre. N’abusant pas du concept en son cœur, cette comédie qui trouve un bel éclat dans les rapports filiaux montre aussi qu’on a l’âge de ce que l’on fait. Il est amusant de voir Philippe Rebbot parcourir un parc à skateboard pour séduire une étudiante jouée par Noémie Schmidt ou encore de voir Romane Bohringer manquer un coup avec un jeune homme dont les allergies lui confèrent la vigueur d’un homme prêt pour la maison de repos ! Ce mariage de simplicité, de sincérité et de matière comique plus ou moins fine, avec des dialogues parfois fabuleux, fait de L’Amour flou un film profondément rafraîchissant et positif. Rappelons que le rire est bon pour la santé, alors foncez.

3.5 étoiles

 

L’Amour flou

Film français
Réalisateurs : Romane Bohringer et Philippe Rebbot
Avec : Romane Bohringer, Philippe Rebbot, Rose Rebbot-Bohringer, Raoul Rebbot-Bohringer, Reda Kateb, Clémentine Autain, Pierre Berriau, Vincent Berger, Noémie Schmidt
Scénario de : Romane Bohringer et Philippe Rebbot
Durée : 97 min
Genre : Comédie
Date de sortie en France : 10 octobre 2018
Distributeur : Rezo Films

 

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

2 commentaires

  1. juste pour confirmer et je suis de votre avis.
    j’irais jusqu’à 4 étoiles tout de même.

  2. Merci pour votre message Thierry. Vous savez, les étoiles en fin d’article sont simplement un symbole d’appréciation, ce qui compte avant tout est ce que dégage le texte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avant de publier un commentaire, vous devez lire et approuver notre politique de confidentialité.