Test Blu-ray : Faust

Fiche Technique :

Faust, une légende allemande (1926) réalisé par Friedrich Wilhelm Murnau
Avec : Gösta Ekman, Emil Jannings, Camilla Horn, William Dieterle
Titre original : Faust: Eine deutsche Volkssage
Durée : 116 min
Genre : Drame, Fantastique, Horreur
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : DTS-HD Master Audio 5.1 & 2.0
Sous-titres : Français (optionnels)
Format d’image : 1.33:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Potemkine Films

 

Synopsis :

Tourmenteur de l’humanité avec la guerre, la peste ou la famine, Méphisto considère que la terre lui appartient. L’Archange Gabriel lui évoque le nom de Faust, un vieux savant, un juste dont la vie entière est la preuve que la terre n’est pas totalement soumise au Mal. Méphisto promet de détourner de Dieu l’âme de Faust. Alors la terre sera tienne, promet l’Archange… Dans son village décimé par la peste, Faust, désespéré, trouve un grimoire lui permettant d’invoquer le Diable, et signe avec lui un pacte de 24 heures pour sauver les malades. Mais les villageois s’en aperçoivent et veulent le lapider. En proie au suicide, Faust accepte une nouvelle proposition de Méphisto : retrouver sa jeunesse en échange de son âme…

Le film :

Quelques mois avant la sortie du chef d’œuvre de Fritz Lang, Metropolis, Friedrich Wilhelm Murnau livre une œuvre expressionniste incroyable de modernité, avant-gardiste dans son emploi des effets spéciaux, et qui, par ses qualités picturales et la légende sur laquelle elle s’appuie, reste toujours une œuvre puissante, à l’épreuve du temps. Faust, c’est un pacte avec le diable lors de temps de grands désespoirs. Si l’âme humaine peut être corrompue, alors le diable en personne, joué sous plusieurs formes par Emil Jannings, s’emparera de la Terre. L’Archange a foi en l’être humain, sans se douter des tours que jouera le mal incarné par Mephisto sur Terre, invoqué par un Faust (Gösta Ekman) désespéré face à la peste qui décime ses compatriotes – et lancée par cet esprit maléfique. Dès ses premières minutes, le film de Murnau impressionne par ses décors, sa lumière, ses costumes, son sens de la représentation des forces du bien et du mal – comment oublier ce plan où le diable, déployant ses ailes, masque le soleil afin de poser un voile funeste sur la ville ? Si Faust peut réaliser tous ses souhaits, ceux de guérir ou de retrouver sa jeunesse, ces derniers le conduisent au ban de la société, jusqu’à s’enamourer d’une âme pure, qui sera détournée du droit chemin, Gretchen (Camilla Horn). Plus conventionnel dans le déploiement de sa romance marquée par la patte démoniaque de Mephisto, Faust expose alors toute sa force tragique jusqu’à un dernier acte d’une grande intensité. Ambivalent et polymorphe, ce film majeur dans la carrière de Murnau conserve tout de son éclat, près d’un siècle après sa réalisation.

 

Le Blu-ray

– Image :

La restauration de Faust n’aura pas eu raison de toutes les rayures, poussières et certains artefacts. Certaines images sautent encore un peu, aussi. Mais la présence de ces défauts reste tout à fait mineure, témoignant de certains maux du temps sur la pellicule. L’image du film est resplendissante par ses contrastes et son niveau de détail – nombreux sont les plans où fourmillent toute une foule ou bien des intérieurs où sont entassés de nombreux objets, comme les piles d’ouvrages dans la demeure de Faust. Même les plans exploitant des effets spéciaux par superposition présentent une définition absolument remarquable. Rarement, les hautes lumières viendront gommer quelques détails. Sur son ensemble, ce blu-ray propose une image vraiment exceptionnelle pour une œuvre sortie en 1926.

– Son :

Quatre pistes audio sont proposées sur ce blu-ray pour offrir trois accompagnements musicaux différents. La musique de Thomas Köner, de Jacco Gardner et Javier Perez de Azpeitia se retrouvent toutes sur des pistes en DTS-HD Master Audio 2.0, et celle de Javier Perez de Azpeitia, interprétation au piano de la musique interprétée par Paul Hensel en 1926 est également disponible en DTS-HD Master Audio 5.1. Si cet accompagnement est le plus fidèle à l’œuvre originelle de Murnau, les deux autres compositions proposent des atmosphères bien plus lugubres, ajoutant à la noirceur inhérente à ce récit légendaire allemand. Le choix permet de se pencher sur trois visions différentes, modifiant profondément la couleur du film. Quelle que soit votre préférence, ces quatre pistes restituent parfaitement le travail de leurs auteurs avec de l’équilibre.

– Bonus :

– Le langage des ombres : Faust (53 min), en définition standard. Ce documentaire revient sur la genèse du film, en mettant l’accent sur un comparatif des différentes versions du film, Murnau ayant tourné avec deux caméras et également réalisé énormément de prises pour chaque scène. Un documentaire qui démontre toute la rigueur du cinéaste allemand.
– Le mythe de Faust : entretien avec Elisabeth Bresson, auteure et docteure en histoire (35 min, en HD) qui nous rappelle que Goethe n’est pas à l’origine de ce mythe ayant évolué au fil des siècles, dont l’auteur reste inconnu.

Un livret de 48 pages accompagne cette édition :
– Extrait de « L’Écran démoniaque » de Lotte H. Eisne
– Extraits de « L’Organisation de l’espace dans le Faust de Murnau » d’Eric Rohmer
– Extrait de « Littérature et cinéma » de Jean Domarchi

 

Film :
4.5 étoiles
Image:
4 étoiles
Son :
5 étoiles
Bonus :
4 étoile
Avis Global :
5 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

2 commentaires

  1. Merci beaucoup !

  2. Merci beaucoup pour ces précieuses informations!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avant de publier un commentaire, vous devez lire et approuver notre politique de confidentialité.