Critique : Un homme à la hauteur

Laurent Tirard, qui a notamment réalisé Le Petit Nicolas, rétrécit Jean Dujardin dans Un homme à la hauteur : cela ne s’invente pas ! Une chouette petite comédie romantique, qui s’attaque à quelques défis trop rares dans le cinéma français – avec plus ou moins de succès.

Petit mais costaud

Adaptation d’une comédie venue d’Argentine, Corazón de León, Un homme à la hauteur altère l’image de notre George Clooney national, Jean Dujardin. Dans le rôle de l’architecte Alexandre, le comédien a effectivement perdu quarante centimètres. Du moins, la magie du cinéma l’a redimensionné pour obtenir un décalage phénoménal avec sa partenaire de jeu, Virginie Efira. Plusieurs méthodes sont employées : jeu sur les perspectives et les propriétés de longues focales qui écrasent les comédiens, mais aussi des effets numériques avec doublure à renfort de fond vert – parfois peu concluants, comme dans la séquence de danse dans une boîte de nuit. Mais trêve de technique, puisque le nouveau long métrage de Laurent Tirard ne vise pas à la performance visuelle comme L’Etrange histoire de Benjamin Button ou encore la saga Le Seigneur des anneaux. Si la réduction de quarante centimètres n’enlève rien au charme de Jean Dujardin, le voilà hors des normes imposées par la société pour le voir au bras d’une Virginie Efira toujours aussi à l’aise dans le genre de la comédie romantique. L’actrice belge interprète Diane, une avocate qui ne parvient pas à s’éloigner de son ancien mari, joué par Cédric Kahn : tâche délicate puisqu’il s’agit de son associé. Suite à une dispute dans un café, elle oublie son téléphone et Alexandre saisit cette opportunité pour lui donner un premier rendez-vous. Surprise de taille donc, mais Alexandre ne se dégonfle pas pour lui proposer une sortie atypique et marquer de précieux points avec la belle.

homme-hauteur-khan-dujardin-efira

Débute alors une relation de couple troublée par le regard des autres, dont celui de l’ex-mari qui ne compte pas laisser son ancienne compagne dans les mains d’un petit homme. La situation n’est jamais à l’apitoiement puisque le personnage d’Alexandre est une forte tête parfaitement habitué à devoir désamorcer des situations de conflit ou de moquerie, à l’aide d’un humour percutant et d’une grande dose d’autodérision. Plutôt bien écrit – avec quelques raccourcis –, Un homme à la hauteur a la particularité ne pas insister sur ses conflits, conflits propres à une scène – altercation dans la rue, railleries avec des collègues ou au restaurant – mais aussi les conflits dramaturgiques, ces obstacles se présentant sur la route de ce couple balbutiant. En douceur, le film propose au spectateur de changer de regard sur les profils atypiques, d’accepter les différences dans une société normalisée et formatée. Belle idée que de faire apparaître, certes brièvement, le beau-père malentendant de Diane, qui permet d’étendre les perspectives du film. Même si cette comédie, à la mise en scène parfois bridée par son dispositif technique, aurait gagné à développer certaines problématiques et à peaufiner son rythme, la bonhomie et le comique bien dosé de l’œuvre en font un objet tout à fait charmant, taillé sur mesure pour Virginie Efira et Jean Dujardin. Dans la vie, il faut savoir se donner les moyens de réussir, puisqu’on le dit toujours et encore : ce n’est pas la taille qui compte !

3 étoiles

 

affiche-homme-hauteur

Un homme à la hauteur

Film français
Réalisateur : Laurent Tirard
Avec : Virginie Efira, Jean Dujardin, Cédric Kahn, Stéphanie Papanian, César Domboy
Scénario de : , Laurent Tirard, d’après un scénario de Marcos Carnevale
Durée : 98 mn
Genre : Comédie, Romance
Date de sortie en France : 4 mai 2016
Distributeur : Gaumont Distribution

Bande Annonce :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

2 commentaires

  1. Hello,
    pour ma part cela attendra 4 mois (ou bc plus), et ce sera juste pour Virginie qui est une pure beauté….

  2. C’est bien jolie de faire des belles affiches et de jolies titres mais lui, le film n’était pas à la hauteur je suis désolé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *