Critique : Zack & Miri font un porno (Kevin Smith)

Zack & Miri font un porno

Film américain
Réalisateur : Kevin Smith
Avec : Seth Rogen, Elizabeth Banks, Craig Robinson, Jason Mewes, Katie Morgan, Traci Lords, Justin Long, Jeff Anderson, Tom Savini
Titre original : Zack and Miri make a porno
Scénario de : Kevin Smith
Directeur de la photographie : David Klein
Monteur : Kevin Smith
Durée : 101 mn
Genre : Comédie, Romance
Année de production : 2008
Date de sortie en France : inconnue (n’est pas passé par la case cinéma)
Disponible en DVD et Blu-ray depuis le 5 octobre 2010

 

La trame :

Zack et Miri se connaissent depuis l’école primaire. Vivant en collocation depuis la fin de leurs études, le couple d’amis a bien du mal à régler les factures en fin de mois. Privés d’eau et d’électricité, leur seule chance de s’en sortir semble de tourner un film porno ensemble.

Bande Annonce (VO) :

Critique

Les comédies américaines portées sur la sexualité – hum, le cul – sont légions ; celles s’attaquant à la pornographie sont plus rares. En 2004,The Girl Next Door prouvait que ce genre de production pouvait séduire simplement grâce à son duo central, en l’occurrence, Emile Hirsch et Elisha Cuthbert. Dans le film de Kevin Smith, réalisateur de Clerks, Dogma ou encore Jay & Bob contre-attaquent, le duo central, composé de Seth Rogen et Elisabeth Banks, fonctionne à merveille, et ce n’est pas son seul atout.

Zach & Miri font un porno - Elizabeth Banks Seth Rogen

La vie après la fac

Après les bancs d’école, les désillusions sont nombreuses ; qui peut se targuer d’avoir dégoté le job rêvé grâce à son C.V. vierge d’expérience ? Ce n’est pas le cas de Zack (Seth Rogen), ni de son amie Miri (Elizabeth Banks) qui vivent tant bien que mal de petits boulots au salaire insuffisant pour couvrir les factures, surtout lorsque l’on craque pour des extras à l’utilité quotidienne douteuse. Zack & Miri font un porno donne le ton dès les premières minutes du film où les insanités pullulent, et pourtant, grâce à la bonhommie des acteurs les proférant, la vulgarité est toujours hilarante. Alors que Zack et Miri sont privés d’eau et d’électricité, la rencontre d’un camarade à la réunion des anciens élèves, en couple avec une star du porno gay, va les conduire à mettre en place leur seule chance de se renflouer : tourner un porno.

Du sexe sans amour ?

Tourner un film (porno) demande un minimum de moyens : une caméra, des décors, un bout de scénario et surtout, des acteurs. L’expérience pornographique du couple d’ami est faite de rencontres fructueuses et de phases de brainstorming intenses et tordantes. Kevin Smith intègre à son métrage son célèbre acolyte, Jason Mewes, dans le rôle d’un déluré capable de bander sur commande ainsi que deux véritables stars du porno, Traci Lords et Katie Morgan, probablement pour conférer plus d’authenticité ! Des seconds aux premiers rôles, le casting est une réussite absolue ; Seth Rogen, en gros nounours, forme avec la délicieuse Elizabeth Banks le couple d’ami « incapable d’admettre s’ils éprouvent des sentiments forts l’un envers l’autre ou non » idéal. Une situation qui deviendra la problématique principale du métrage qui se concentre sur ce que ressentent les deux protagonistes au fur à et mesure du tournage du film et qui, parmi les gags et dialogues toujours portés sur le coït, n’oublie pas de jouer la carte de l’émotion dans des séquences magnifiées par Rogen et Banks. On se délecte également des références cinématographiques multiples : Star Wars y sera parodié en Star Whores (Star Dards en français) et Akira Kurosawa, le prodigieux réalisateur japonais, recevra une réplique dégradante pour son oeuvre mais assurément culte. Le déroulement de l’histoire reste assez convenu, mais la sincérité et l’humour de Zack & Miri font un porno lui permettent de s’ériger dans la fine tranche des réussites « direct-to-video » en France.

Conclusion

Avec Zack & Miri font un porno, Kevin Smith prouve encore une fois son talent pour monter des comédies remarquables. La distribution, idéale et talentueuse, ainsi que la myriade de répliques et gags crus, gomment aisément le manque d’originalité des articulations du film.

Note : 7,5/10


Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

4 commentaires

  1. J’adore le concept du film. J’ai juste trouvé que ca ne tenais pas sur la longueur. Je dois avoir un problème avec Kevin Smith car ca n’est pas la première fois que ca me fais ca avec un de ses films.

  2. J’ai passé un bien agréable moment devant ce film, certaines scènes resteront à jamais graver dans ma mémoire mais est-ce véritablement un bien ? 😆

  3. @Pitivier, disons que le film a une courbe progressive qui va de la comédie bien grasse à la comédie romantique, ce qui peut perturber.

    @Gallou, tout ce qui fait rire et marque est foncièrement bien !

  4. Le film a l’air d’être d’un pur délire. Ta critique me donne envie de le regarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *