Test Blu-ray : Star Wars Le Réveil de la Force

star-wars-reveil-force-bluray

Fiche Technique :

Star Wars : Le Réveil de la Force (2015) réalisé par J.J. Abrams
Avec : Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac, Adam Driver, Harrison Ford, Carrie Fisher, Lupita Nyong’o, Andy Serkis, Domhnall Gleeson, Max Von Sydow, Mark Hamill
Titre original : Star Wars : Episode VII The Force Awakens
Durée : 135 mn
Genre : Aventure, Action, Science-fiction
Blu-ray testé : Edition Benelux – toute région (pas d’édition française à ce jour)
Pistes Audio : Anglais DTS-HD Master Audio 7.1, Français DTS-HD 5.1, Hindi Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour sourds et malentendants, Danois, Arabe, Norvégien, Suédois, Néerlandais, Finnois
Format d’image : 2.40:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Disney

 

Synopsis :

Dans une galaxie lointaine, très lointaine, un nouvel épisode de la saga Star Wars, 30 ans après les événements du Retour du Jedi.

Le film :

Traité en long et en large lors de sa sortie en salle, je vous invite à (re)lire le dossier Star Wars épisode VII : Arnaque, Génie et Côté Obscur ainsi que la critique du film.

Bande annonce (VOST) :

 

Le Blu-ray

– Image :

Tourné en pellicule (à l’exception de quelques scènes) pour renouer avec l’esprit de la première trilogie, Star Wars : Le Réveil de la Force allie des effets spéciaux traditionnels avec le meilleur du numérique, à l’instar de Mad Max : Fury Road, pour un résultat bluffant. Pas d’abus de fond vert – coucou George Lucas avec la prélogie ! – et créatures numériques, même le nouveau droïde BB-8 se trouve physiquement aux côtés des comédiens. D’ailleurs, il ne faut pas s’étonner que Maz tranche dans cet univers puisque ce personnage est modélisé numériquement à partir d’une motion capture assurée par Lupita Nyong’o – certes, c’est le cas pour Snoke aussi, joué par Andy Serkis, mais ce dernier n’apparaît que sous la forme d’hologramme dans cet épisode. En matière d’effets spéciaux, Star Wars : Le Réveil de la Force se positionne dans le rang des références, et ce master HD permet de profiter pleinement de cette réussite artistique. Le film, qui conduit Rey (Daisy Ridley) et Finn (John Boyega) dans des décors aussi variés qu’une contrée aride à des forêts enneigés, en passant par des végétations luxuriantes, impressionne dans chaque plan. Le niveau de détails saisit dans chaque bataille tandis que les plans resserrés sur les comédiens brillent par leur piqué, et même leur colorimétrie dans des conditions singulières – splendeur des visages éclairés par les sabres lasers, ou encore caressés par les lueurs des vaisseaux de Han Solo (Harrison Ford). En deux mots, c’est un parfait régal.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Star Wars n’aurait pas eu le même impact sans la flamboyante musique de John Williams : quel plaisir de le retrouver comme compositeur pour ce septième volet. Dès l’écran titre, le thème mythique s’empare de l’installation audio avec une précision et une force remarquables. La piste VO en DTS-HD Master Audio 7.1 du Réveil de la Force apporte une satisfaction totale, que ce soit en matière de spatialisation ou de dynamisme, deux facteurs qui varient parfaitement selon les séquences, le film de J.J. Abrams se montrant riche en confrontations variées. Au sol, les combats entre les stormtroopers et les héros de la résistance font fuser les blasters, tandis qu’au-dessus des cimes, ce sont les X-wing et Tie Fighters qui expriment leur pugnacité. Finesse et clarté sont aussi de mise, et particulièrement sur le canal des voix où l’anglais côtoie langages de galaxies lointaines et les expressions électronique de droïdes.

– Bonus :

Les bonus sont en haute définition
– Les secrets du Réveil de la Force, un voyage cinématographique (69 mn). Making-of passionnant qui va de la pré-production avec la reprise de l’entreprise par Kathleen Kennedy à la dernière séquence du film, en écartant les scènes où interviennent le plus d’effets numériques – combats de vaisseaux et sabres laser, seul la motion capture est abordée ici. Un documentaire en quatre chapitres qui permet de saisir les méthodes de travail et le rite de passation à l’œuvre pour Le Réveil de la Force, porté par l’enthousiasme de J.J. Abrams, l’excitation des nouveaux comédiens et la nostalgie des anciens.
– Le réveil de l’histoire, la lecture du scénario (4 mn). De loin le module le plus dérisoire du lot, d’autant plus qu’il est entrecoupé d’interventions des comédiens. Il aurait été appréciable d’avoir plus de passages de cette découverte du scénario menée par Mark Hamill.
– Les créatures du film (9 mn)
– La création de BB-8 (6 mn)
– Les secrets du duel final (7 mn)
– ILM : La magie visuelle de la force (8 mn)
– John Williams : la 7ème symphonie (7 mn)
– Scènes coupées (4 mn)
– Force for change (3 mn). Module qui permet de découvrir le méconnu versant humanitaire derrière Star Wars.

Annotations :

D’aucuns décrient la démarche de Disney qui propose ici une édition Benelux, ce qui, fondamentalement, n’a de conséquence que sur le packaging du blu-ray. Aucune version 3D n’est actuellement disponible mas celle ci s’avérait presque accessoire lors de l’exploitation du film en salle. A noter que l’intégralité des bonus se trouvent sur un second blu-ray, ce qui permet au film d’avoir la compression la plus faible possible. Enfin, les collectionneurs pourront aussi profiter d’une édition steelbook à l’effigie de Kylo Ren.

mise à jour septembre 2016 : une nouvelle édition arrive le 2 novembre 2016 avec la version 3D du film ainsi que de nouveaux bonus.
star-wars-reveil-force-bluray-3d

 

Film :
4 étoiles
Image:
5 étoiles
Son :
5 étoiles
Bonus :
4 étoile
Avis Global :
4.5 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Un commentaire

  1. Merci pour votre compte-rendu, j’ai bien apprécié ce film au cinéma et je pense me laisser tenter par le Bluray!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *