Test Blu-ray : Aguirre, la colère de Dieu

aguirre-colere-dieu-blu-ray

Fiche Technique :

Aguirre, la colère de Dieu (1972) réalisé par Werner Herzog
Avec : Klaus Kinski, Helena Rojo, Del Negro, Ruy Guerra
Titre original : Aguirre, der Zorn Gottes
Durée : 93 min
Genre : Drame, Aventure
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Allemand DTS-HD Master Audio 5.1, Français DTS-HD Master Audio 2.0
Sous-titres : Français
Format d’image : 1.33:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Potemkine Films

 

 

Synopsis :

En 1560, une troupe de conquistadors espagnols descend de la montagne à la recherche de l’Eldorado. Mais l’équipée s’enlise dans les marais. Une plus petite expédition est alors constituée, placée sous la conduite de Pedro de Ursua et de son second, Lope de Aguirre, qui devra reconnaître l’aval du fleuve sur des radeaux. Aguirre, aventurier ambitieux et brutal, manoeuvre habilement pour proposer à ses compagnons un nouveau chef, le falot Fernando de Guzman, promu solennellement « empereur du Pérou et de l’Eldorado »…

Le film :

Première collaboration entre Werner Herzog et Klaus Kinski, Aguirre, la colère de Dieu est aussi le premier film qui forgera réellement la reconnaissance et la réputation du cinéaste allemand. Au XVIème siècle, une expédition de conquistadors à la recherche de l’Eldorado, tourne à l’échec lent et douloureux. Toute la descente aux enfers est symbolisée dans les premiers plans du films, où les espagnols, accompagnés par leurs esclaves indiens, descendent une montagne embrumée, fantômatique. Le cortège, en file indienne, paraît désarticulé, sur le point de chuter fatalement comme les poules d’une cage détachée. Narré au travers du journal du frère Gaspar de Carvajal, Aguirre, la colère de Dieu mise sur une association de l’épure et de la narration elliptique pour développer son atmosphère de douce folie, cristallisée dans les traits du visage habité et terrifiant de Klaus Kinski. Dans le rôle de Lope de Aguirre, commandant en second d’un peloton envoyé en reconnaissance sur des radeaux, l’acteur envenime l’expédition insidieusement – face au caméra mais également en dehors –, menant à la révolte sans jamais agir au premier plan. Comme un terrible et imposant pantin libéré de ses ficelles, Aguirre a soif de pouvoir et de richesse, allant jusqu’à créer un empire de pacotille avec une intention floue : motiver les troupes ou premier témoin de sa déroute mentale ? Peut-être que les deux propositions se rejoignent avant de ne laisser place qu’au pur délire. Car au fil de l’expédition, les rangs s’affaiblissent par les attaques des indigènes mais aussi la faim et la maladie, et la possibilité d’un nouveau monde, de l’établissement dans un Eldorado fantaisiste perd toute consistance. Fascinante de mystère et par sa capacité à faire surgir la violence – des indigènes ou des mutins –, la jungle, s’étendant à perte de vue, s’érige en frein naturel à l’impudence de l’homme. Désespéré et déstabilisant, ce long métrage porté sur la fatalité pourrait se classer comme un parent du parcours entrepris quelques années plus tard par Willard dans Apocalypse Now. La colère d’un dieu factice est un sinistre voyage sans retour.

Bande annonce (VO) :

 

Le Blu-ray

– Image :

Ce qui frappe en premier lieu à la découverte de ce master HD est la qualité des couleurs, la richesse de la colorimétrie redonnant corps à la végétation, mais aussi aux costumes. : éclat des bonnets des indiens, splendeur des habits des deux femmes de l’expédition. Doté d’un piqué des plus satisfaisants, Aguirre, la colère de Dieu est débarrassé de tout artefact et poussière sans avoir sacrifié son grain d’origine. Solidité des contrastes et profusion des détails sont à l’ordre dans la grande majorité des plans : une poignée uniquement affiche une définition de moindre qualité.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Disparition du mono d’origine pour un nouveau mixage en DTS-HD Master Audio 5.1. Une nouvelle spatialisation assez convaincante lorsque la faune de la jungle se manifeste ou lorsqu’Aguirre fait parler la poudre à canon – bonne réponse des basses. Certes, les effets sonores ont vieilli mais la qualité de restitution est présente, tout comme pour le canal des voix aux moindres nuances perceptibles.

– Bonus :

– Présentation du film par Hervé Aubron (6 min, en HD)
– Commentaire audio de Werner Herzog, conduit par Norman Hill
Derniers mots, court métrage de Werner Herzog (13 min, en HD)
Mesures contre les fanatiques, , court métrage de Werner Herzog (11 min, en HD)
– Entretien avec Pierre-Henri Delau, fondateur de la Quinzaine des réalisateurs (22 min, en HD)

Annotations :

Cette édition combo DVD – Blu-ray est également accompagnée d’un livret d’un livret de 120 pages, constitué de Combien de fois dans le même fleuve d’Emmanuel Burdeau ainsi qu’un entretien de Werner Herzog extrait du livre Manuel de survie.
Quelques clichés superbes illustrent ce livret :
livret-aguirre

Le film, doté des mêmes bonus, sera également disponible en DVD dans le coffret Werner Herzog Volume 1, distribué par Potemkine Films à partir du 4 novembre 2014.

herzog-dvd-vol1

 

Film :
4 étoiles
Image:
4.5 étoiles
Son :
4.5 étoiles
Bonus :
4 étoile
Avis Global :
4 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Un commentaire

  1. Merci pour ce test très complet. J’hésitais à commander. Plus maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *