Critique : Knight of Cups

Terrence Malick revient avec une nouvelle œuvre seulement deux ans après le décevant A la merveille. Si le style narratif est similaire, le réalisateur de La Ligne Rouge et The Tree of Life livre avec Knight of Cups un film bien plus marquant, avec toujours autant de poésie et de grâce dans sa mise en scène.

LIRE LA SUITE

[Critique] Les amants passagers (Pedro Almodóvar)

Entouré de visages habituels, Pedro Almodóvar retourne à un cinéma léger et bariolé pour Les amants passagers. Un virage vers la comédie, après l’excellent et torturé La Piel que habito, qui manque de trouver l’euphorie recherchée au cours des mésaventures de l’équipage et de passagers d’un avion ne pouvant atterrir.

LIRE LA SUITE

[Critique] Piégée (Steven Soderbergh)

Alors qu’il ne cesse d’annoncer sa retraite cinématographique, Soderbergh continue d’enchaîner les productions et parvient toujours à nous surprendre. Avec Piégée, il parvient avec brio à insuffler de la fraîcheur dans le cinéma orienté thriller/action, tout simplement en appliquant une mise en scène à l’opposé des standards du genre. Percutant et classe.

LIRE LA SUITE

[Critique] La Piel que Habito (Pedro Almodóvar)

Pour son nouveau film, La Piel que Habito, Pedro Almodóvar puise dans la littérature française ; le scénario est une adaptation libre du roman Mygale de Thierry Jonquet. Penélope Cruz, qui brillait dans ses deux précédents films, est absente de ce nouveau long-métrage dont la figure centrale est masculine, un chirurgien déviant interprété par Antonio Banderas. Le réalisateur espagnol livre(…)

Lire la suite