Test Blu-ray : L’Héritage des 500 000

Fiche Technique :

L’Héritage des 500 000 (1963) réalisé par Toshirô Mifune
Avec : Toshirô Mifune, Tasuya Mihashi, Tsutomu Yamazaki, Mie Hama, Tatsuya Nakadai
Titre original : Gojuman-nin no isan
Durée : 98 min
Genre : Drame, Aventure
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Japonais DTS-HD Master Audio 1.0
Sous-titres : Français (optionnels)
Format d’image : 2.35:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Carlotta Films

Synopsis :

Durant la Seconde Guerre mondiale, le commandant Matsuo participe à l’ensevelissement de plusieurs milliers de pièces d’or dans la jungle philippine. Alors qu’il pensait ce trésor enfoui à tout jamais, voilà qu’un riche homme d’affaires, Mitsura Gunji, lui propose de partir à la recherche du butin. Contraint d’accepter, Matsuo retourne aux Philippines accompagné de quatre hommes recrutés par Gunji…

Le film :

L’Héritage des 500 000 est l’unique film qui sera réalisé par Toshirô Mifune, célèbre visage du cinéma japonais et plus particulièrement de celui d’Akira Kurosawa. Le passage derrière la caméra n’a pas séduit le trublion des 7 Samouraïs, pourtant bien entouré avec des acteurs qu’il côtoyait ainsi que des membres de l’équipe technique de Kurosawa, comme le chef opérateur Masaru Satô ou encore la scripte Teruyo Nogami. Peut-être que le projet était trop conséquent, et qu’être à la fois acteur et réalisateur a représenté une tâche trop lourde pour Mifune. Toujours est-il que ce film est bien loin d’être raté : si les erreurs de jeunesse sont nombreuses, le regard porté sur cette aventure est fort intéressant – car de l’équipe d’Akira Kurosawa, nous retrouvons aussi le scénariste Ryûzô Kikushima.

Inspiré par les trésors de guerre japonais s’étant évanouis au cours de la Seconde Guerre Mondiale, L’Héritage des 500 000 conduit un ancien commandant de l’armée japonaise, Matsuo (joué par Mifune) à retourner clandestiment sur le territoire philippin afin de mener des malfaiteurs à un butin inouï, des pièces d’or qui furent abandonnées par les troupes lors de la rédition en 1945. Cet homme intègre, père de famille, craint d’être abattu lorsqu’il aura mené Gunji (Tatsuya Mihashi) jusqu’au trésor. Rusé, Matsuo tente au cours de cette périlleuse expédition d’amadouer les deux autres hommes qui les accompagnent. Intrigant par son cadre et sa trajectoire, L’Héritage des 500 000 voit son parcours jalonné par des questions morales, tout en explorant les vestiges de l’occupation encore récente de l’armée japonaise. Grâce à ses personnages tragiques et ses péripéties, l’unique long métrage de Mifune s’approche de la grandeur d’âme du cinéma d’aventure de Kurosawa, sans en atteindre la perfection formelle. Malgré des cadres parfois composés avec magnificence et des acteurs bluffants, la mise en scène et le montage du film exposent un véritable manque d’expérience, sans pour autant se montrer désagréables. Ce sont sur des détails que le film achoppe à plusieurs reprises mais cela ne nuit pas au récit dont l’intensité dramatique ne cessera de croître. Plus qu’une simple curiosité, L’Héritage des 500 000 mérite amplement d’être découvert : ce film est un inédit en France, et même au Japon, malgré son succès initial en salle, il n’aura jamais gagné les rayons des oeuvres disponibles en vidéo !

 

Le Blu-ray

– Image :

Avec pour cadre principal la jungle philippine, L’Héritage des 500 000 fourmille de détails dans la plupart de ses scènes à la profondeur de champ étendue. Si la partie précédant le générique, avec des images d’archive, montre une définition faible pour le support, on ne peut qu’être séduit par la précision du piqué ainsi que des contrastes équilibrés. Quelques rayures subsistent ça et là, une scène affiche un fourmillement prononcé dans les basses lumières mais ce sont des défauts vraiment mineurs. On a pu découvrir des restaurations plus impressionnantes de films du début des années 1960 mais celui-ci se montre plus qu’honorable en tous points.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
L’unique piste audio restitue la langue japonaise en DTS-HD Master Audio mono. Un léger souffle accompagne certaines scènes, et le dynamisme est loin de briller mais on remarquera surtout un mixage équilibré d’un bout à l’autre du film, permettant de plonger, certes frontalement, au cœur d’un territoire où la mort suit nos protagonistes. Satisfaisant.

– Bonus :

Les bonus sont en haute définition.
– Préface de Pascal-Alex Vincent (7 min), cinéaste et enseignant.
Mifune, le dernier des samouraïs (79 min). Documentaire de Steven Okazaki qui retrace la vie et carrière de Mifune, en recontextualisant des films de samouraïs dans le cinéma japonais. Très intéressant, avec de nombreuses interviews de collaborateurs, actrices (Kyôko Kagawa), chorégraphes de combat, le fils ainé de Mifune, mais aussi des personnalités américaines comme Martin Scorsese et Steven Spielberg.
– Bande annonce 2019

 

Film :
3.5 étoiles
Image:
4 étoiles
Son :
4 étoiles
Bonus :
4 étoile
Avis Global :
3.5 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Un commentaire

  1. très bon article !
    merci pour l’avis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avant de publier un commentaire, vous devez lire et approuver notre politique de confidentialité.