Test Blu-ray : Parle avec elle

parle-avec-elle-affiche

Fiche Technique :

Parle avec elle (2002) réalisé par Pedro Almodóvar
Avec : Javier Cámara, Darío Grandinetti, Leonor Watling, Rosario Flores, Geraldine Chaplin
Durée : 112 min
Genre : Drame
Blu-ray testé : Edition française – Région B – Le Cinéma d’Almodóvar – Anthologie
Pistes Audio : Espagnol, Français DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres : Français (forcés en VO)
Format d’image : 2.35:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : TF1 Vidéo

 

Synopsis :

Benigno, un jeune infirmier, et Marco, un écrivain d’une quarantaine d’années, se rendent, chacun de son côté, à un spectacle de Pina Bausch, Café Müller. Ils sont assis l’un à côté de l’autre. La pièce est si émouvante que Marco éclate en sanglots. Apercevant les larmes de son voisin, Benigno aimerait lui faire part de son émotion, mais il n’ose pas.
Quelques mois plus tard, les deux hommes se retrouvent dans d’autres circonstances, à la clinique El Bosque, où travaille Benigno. Lydia, la petite amie de Marco, torero professionnel, est plongée dans un profond coma suite à un accident survenu lors d’une corrida. Benigno, quant à lui, est au chevet d’Alicia, une jeune danseuse également dans le coma.
Lorsque Marco passe à côté de la chambre d’Alicia, Benigno, sans hésiter, s’approche de lui. C’est le début d’une grande amitié quelque peu mouvementée.

Le film :

Deux femmes se trouvent dans le coma. Deux femmes inertes qui s’exprimaient par le mouvement : Alicia (Leonor Watling) au travers de la danse, Lydia (Rosario Flores) au travers de la corrida. Au chevet de la première, l’attentionné (et secrètement amoureux) Benigno (Javier Cámara), infirmier qui sympathisera avec l’écrivain et compagnon de Lydia, Marco (Darío Grandinetti), au chevet de cette dernière donc.
Deux histoires d’amour en suspens pour former une amitié forte, presque troublante alors que Benigno ment sur son orientation sexuelle afin de pouvoir s’occuper toujours plus d’Alicia, qu’il observait danser depuis l’appartement de sa mère, l’autre femme qu’il soignait auparavant. Ce drame poignant, qui traite de la communication, des sentiments avant tout, entre sur d’étranges domaines dans son fil narratif – la relation Begnino/Alicia –, et Pedro Almodóvar y montre son amour pour le cinéma : le voyeurisme par la fenêtre convoque Hitchcock tandis qu’une séquence de film muet originale et sensuelle rend hommage aux premiers pas du 7ème art.
Parle avec elle salue aussi la grâce du corps en mouvement, le film s’ouvrant et se refermant sur des représentations de Pina Bausch, et bien que cette œuvre soit touchée par la noirceur de la perte, c’est un film marqué par l’espoir du renouveau : la fin de chaque histoire est aussi le point de départ d’une nouvelle aventure. Probablement l’un des plus beaux films de Pedro Almodóvar, à ses sommets en matière d’écriture avec une galerie de comédiens magnifiques.

Bande annonce (VOST) :

 

Le Blu-ray

– Image :

Le blu-ray possède des qualités très proches de Volver : la colorimétrie, le piqué et le niveau de détail sont de très bonnes factures, tout en respectant l’aspect charnel et granuleux de la pellicule 35 mm. Toutefois, on trouve plus de plans moins avantageux, c’est à dire avec du fourmillement, léger, ou une définition un peu inférieure à la grande majorité des plans. Attention, rien de déplaisant non plus. Parle avec elle se déroule principalement en intérieur, chambres d’appartement ou d’hôpital étant les décors dominant dans cette œuvre qui connaît seulement quelques échappées en extérieur où la profondeur de champ peut témoigner de la solidité du transfert dans diverses configurations.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Drame à l’ambiance sonore calme, Parle avec elle exprime ses qualités audio au travers de la belle bande originale d’Alberto Iglesias ainsi que de quelques chansons, notamment lors de l’émouvante et onirique envolée vers une soirée où est chantée « Cucurrucucú Paloma  ». Et la musique s’empare parfaitement de l’installation, faisant preuve de finesse avec un dynamisme très appréciable. Au centre, les échanges entre les comédiens se déploient parfaitement grâce à un canal des voix exemplaire.

– Bonus :

A l’exception des galeries, les bonus sont en définition standard.
– Commentaire audio de Pedro Almodóvar et Geraldine Chaplin
– Présentation du film par l’équipe (2 min)
– Interviews :
Pedro Almodóvar (16 min)
Javier Cámara (3 min)
Darío Grandinetti (3 min)
Geraldine Chaplin (1 min 35)
Leonor Watling (2 min)
Rosario Flores (1 min)
Fele Martinez (1 min)
Paz Vega (1 min 22)
Javier Aguirresarobe, chef opérateur (24 s)
Antxón Gómez, directeur artistique (36 s)
Alberto Iglesias, compositeur (1 min)
– Galeries :
Storyboard (2 min)
Images de tournage (1 min)
Photos (2 min)
Projets d’affiche (1 min)
Photos de Pedro Almodóvar et affiches du film (2 min)
Photos de Peter Lindbergh (1 min)
– Films annonces, VF et VOST

Annotations :

almodovar-anthologie-bluray

Actuellement, le film est uniquement disponible dans le coffret Le Cinéma d’Almodóvar – Anthologie, comprenant 18 longs métrages du cinéaste espagnol (17 en blu-ray et 1 en DVD).

 

Film :
5 étoiles
Image:
4 étoiles
Son :
5 étoiles
Bonus :
4étoiles
Avis Global :
5 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *