Test Blu-ray : La Ciociara

Fiche Technique :

La Ciociara (1960) réalisé par Vittorio De Sica
Avec : Sophia Loren, Eleonora Brown, Jean-Paul Belmondo, Ralf Vallone, Renato Salvatori, Carlo Ninchi, Emma Baron
Durée : 100 min
Genre : Drame, Guerre
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Italien DTS-HD Master Audio 2.0, Français
Sous-titres : Français, Français pour sourds et malentendants
Format d’image : 1.66:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : TF1 Studio

 

Synopsis :

A Rome, en 1943. Ne supportant plus les bombardements, Cesira, une jeune veuve, décide de quitter la ville avec Rosetta, sa fille de 13 ans à la santé fragile, pour retourner vivre dans son village natal, Santa Eufemia, situé dans les montagnes du Latium. Sur place, elle retrouve ses anciens amis paysans et fait la connaissance de Michele, un étudiant idéaliste, surnommé `le Professeur’

Le film :

Adaptation d’un roman d’Alberto Moravia, La Ciociara suit Cesira (Sophia Loren), une jeune veuve, qui, craignant pour la vie de sa fille Rosetta (Eleonora Brown), décide de quitter Rome, alors bombardée, pour se réfugier dans sa ville natale, Santa Eufemia. L’exode d’une mère célibataire, attisant le désir des hommes, mais restant parfaitement indépendante et déterminée. S’inscrivant dans le courant néoréaliste propre au cinéma de Vittorio De Sica, La Ciociara nous plonge dans l’enfer de la fin de la Seconde Guerre Mondiale en Italie, où la population se retrouve à la fois sous la menace des bombardements alliés que des exactions des nazis et fascistes. Le quotidien n’est que survie, survivre aux attaques aériennes et survivre au manque cruel de nourriture alors que les vivres abondent toujours pour les classes les plus aisées.

Courtisée par un homme marié à Rome, Cesira fait la rencontre d’un homme de lettre, Michele (Jean-Paul Belmondo), qui, comme beaucoup, tombe sous le charme de cette femme. Par son franc-parler et ses envies de résistance, Michele se distingue et fascine la jeune Rosetta. Avec sa mise en scène ample et élégante, exploitant judicieusement les mouvements de travelling, Vittorio De Sica reconstitue les heures douloureuses de l’Italie à l’aube de la chute de Mussolini et du retrait des troupes allemandes en dépeignant les méfaits de la guerre sur les civils. Fort sur son versant historique, le film brille aussi par l’interprétation magistrale de Sophia Loren, qui lui permet de décrocher l’Oscar de la meilleure actrice. Bien que le film présente un certain ventre mou au cours des épisodes dépeints, La Ciociara regagne en intensité dramatique dans sa cruelle dernière partie, illustrant les infâmes crimes de l’armée d’Afrique avec les maroquinades. La dure trajectoire de ces deux femmes, de cette mère aimante et de cette adolescente qui, elle aussi, devient objet de désir, témoigne du sort de nombreuses femmes de Ciociarie, mais aussi de Toscane. Un drame profondément touchant, mis en scène avec un regard de cinéaste assuré et brillant.

 

Le Blu-ray

– Image :

De Rome à la Ciociarie, le film s’étend de la ville aux terres paysannes reculées, en offrant souvent une grande profondeur de champ. Le master HD montre des qualités tout à fait remarquables pour une œuvre tournée en 1960, non seulement grâce à un piqué qui s’approche souvent des standards actuels mais aussi par des contrastes parfaitement équilibrés, où les noirs ne s’attaquent pas aux détails de l’image. C’est donc un noir et blanc somptueux que présente La Ciociara, avec encore quelques traces de poussières et rayures, mais rares, loin d’être invasives. On pourra compter aussi quelques plans avec une définition amoindrie, comme une scène nocturne, mais sur son ensemble, le film de Vittoria De Sica est resplendissant.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
A l’origine en mono, la piste italienne se retrouve restituée par une piste en DTS-HD Master Audio stéréo. C’est une piste parfaitement propre, ne présentant aucun souffle ni de grésillement parasite. Le mixage est agréablement équilibré, entre les effets sonores naturalistes et les voix des protagonistes. La musique discrète d’Amando Trovajoli trouve la bonne place en sollicitant quelque peu le dynamisme. Très bien !

– Bonus :

– Présentation du film par Maurizio Porro, critique cinéma et journaliste (6 min, définition standard)
– A propos de La Ciociara (26 min, en HD)
– Prises alternatives muettes (5min30, définition standard)
– Bandes annonces originales (7 minutes, définition standard)

 

Film :
3.5 étoiles
Image:
4.5 étoiles
Son :
4 étoiles
Bonus :
3.5 étoile
Avis Global :
3.5 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avant de publier un commentaire, vous devez lire et approuver notre politique de confidentialité.