Test Blu-ray : Saving Private Ryan (Steven Spielberg)

Fiche Technique :Saving Private Ryan
Saving Private Ryan (1998) réalisé par Steven Spielberg
Avec : Tom Hanks, Tom Sizemore, Edward Burns, Adam Goldberg, Vin Diesel, Giovanni Ribisi, Matt Damon
Titre français : Il faut sauver le soldat Ryan
Durée : 169 mn
Genre : Guerre, Drame, Action
Blu-ray testé : Région B (Royaume-Uni)
Pistes Audio : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 ; Allemand, Français, Espagnol, Italien Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Français, Danois, Allemand, Anglais, Espagnol, Italien, Néerlandais, Norvégien, Finois, Suédois, Anglais pour les malentendants
Format d’image : 1:85.1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Paramount

 

Synopsis :
Suite au débarquement en Normandie, le capitaine John H. Miller (Tom Hanks) reçoit la mission de retrouver un parachutiste, James Ryan (Matt Damon), dont les trois frères sont tombés au combat. Le détachement de huit soldats s’enfonce derrière les lignes ennemies au péril de leurs vies.

Mini-critique :
6 Juin 1944, le débarquement comme si nous y étions. Les troupes allemandes nous canardent sans relâche ; le Jour J ressemble à un abattoir à l’issue scellée, une intervention foireuse se résumant à une boucherie de plus parmi tant d’autres opérations militaires désastreuses. C’est la cohue, le carnage continue et pourtant, nous voilà allongé auprès de soldats qui ont eu la chance de ne pas être touché par les salves infernales de l’armée ennemie. Un brin d’organisation et enfin, une brèche s’ouvre, les troupes allemandes s’effondrent sous la masse des alliés. Ouf, Steven Spielberg nous laisse un instant de répit pour nous présenter la curieuse mission confiée à un groupe de huit soldats : retrouver James Ryan et le renvoyer sain et sauf dans son Iowa natal. C’est avec un réalisme époustouflant que le spectateur est plongé au coeur de cette petite unité, faisant de nous le 9ème homme de cette escouade – constituée d’acteurs impeccables dans la peau de leur personnage au tempérament singulier – qui s’interroge sur la guerre et la valeur d’une vie. On aura toujours matière à critiquer les films s’attaquant à l’histoire ; oui, les historiens et accrocs aux détails trouveront toujours un point sur lequel récuser, mais combien de films peuvent se targuer d’être historiquement infaillibles ? Dans cette optique, Saving Private Ryan s’élève au rang de grand film de guerre et comme un autre coup de maitre dans la filmographie de Steven Spielberg.
Le film remporta 5 oscars en 1999 : Meilleur Réalisateur, Meilleure Photographie, Meilleur Montage, Meilleur Son, Meilleur Montage Sonore.

Bande annonce (VO) :

 

Le Blu-ray

– Image :
La nature du tournage ne pouvait mener qu’à un transfert vidéo hétéroclite qui a le mérite de respecter le grain original du film ainsi que sa palette de couleurs. Le piqué se montre extrêmement précis sur les gros plans et les noirs sont profonds, la scène de l’église est d’ailleurs d’une qualité exceptionnelle. Les défauts sont mineurs mais on rencontrera parfois du fourmillement, quelques artefacts (enfin, des points blancs) et une poignée de plans à l’image scintillante. Imparfait mais plus qu’honorable.
– Son :
Seule la piste en VO est testée.
D’une puissance spectaculaire, cette piste DTS-HD MA contribue énormément à l’immersion parmi ce groupe de soldats rarement à l’abri du feu ennemi. Pluie d’obus, tirs de blindés et mitrailleuses, explosions et hurlements – toute une flopée de sons et effets utilisent le surround et le caisson de basse avec précision et dynamisme. Dommage que les musiques de John Williams soient si discrètes, mais là, il s’agit d’un choix artistique en post-production.
– Bonus :
Les bonus sont présents sur un second blu-ray et possèdent les mêmes sous-titres que le film. Ils sont au format 4/3 en définition standard à l’exception des deux bandes-annonces.
– Saving Private Ryan, un documentaire sur le film divisé en plusieurs parties :
An introduction (2mn30).
Looking into the past (4mn40).
Miller and his Platoon (8 mn20).
Boot Camp (7 mn 30).
Making Saving Private Ryan (22 mn).
Re-creating Omaha Beach (18 mn).
Music and Sound (16 mn).
Parting Thoughts (3mn40).
Into the breach : Saving Private Ryan (25mn).
Theatrical Trailer.
Re-release trailer.
– Shooting War, documentaire sur ces hommes qui ont filmé et photographié la guerre, présenté par Tom Hanks (1h28).
Annotations :
Attention, il semblerait que certains lots soient défectueux et présentent des problèmes de synchronisation audio à partir du chapitre 15. Je n’ai personnellement aucun soucis avec ma copie commandé sur amazon.co.uk, mais de nombreuses personnes ont rapporté ce problème sur le forum du site bluray.com. Cette version britannique est livré dans joli fourreau cartonné.
MAJ 14/05/2010 : une vaste campagne d’échange est lancée, si vous avez acheté votre blu-ray sur amazon.co.uk, vous devriez recevoir un email vous expliquant la procédure d’échange.
Une version techniquement similaire va paraître en France le 3 Juin dans une édition steelbook disponible en précommande sur amazon.fr .
Notes :
Film : 9/10
Image : 4/5
Son : 5/5
Bonus : 4/5

Avis global : 8/10


Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Un commentaire

  1. Pour ma part, je n’ai pas craqué sur le BR UK, j’attends sagement le BR FR en Steelbook, n’étant pas trop pressé de l’avoir. En plus à 20 euros, je suis content 🙂
    Il me tarde en tout cas, enfin, de voir ce film signé Spielberg !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *