Test Blu-ray : Réparer les vivants

Fiche Technique :

Réparer les vivants (2016) réalisé par Katell Quillévéré
Avec : Anne Dorval, Bouli Lanners, Tahar Rahim, Emmanuelle Seigner, Gabin Verdet, Kool Shen, Monia Chokri, Alice Taglioni, Karim Leklou, Finnegan Oldfield, Théo Cholbi, Alice de Lencquesaing, Galatéa Bellugi
Durée : 103 min
Genre : Drame
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Français DTS-HD Master Audio 5.1, Audiodescription
Sous-titres : Français pour sourds et malentendants
Format d’image : 2.39:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : TF1 Vidéo

 

Synopsis :

Tout commence au petit jour dans une mer déchaînée avec trois jeunes surfeurs. Quelques heures plus tard, sur le chemin du retour, c’est l’accident. Désormais suspendue aux machines dans un hôpital du Havre, la vie de Simon n’est plus qu’un leurre. Au même moment, à Paris, une femme attend la greffe providentielle qui pourra prolonger sa vie…

Le film :

Quel est le lien entre un adolescent de 17 ans résident au Havre, sportif épris de surf, et une mère de deux jeunes hommes qui s’installe à Paris pour son suivi médical ? Un tragique accident. Un accident comme il en arrive hélas tant chaque jour. Mais derrière cet accident, qui plonge dans le deuil une mère, un père et le chagrin une petite amie, il y a la possibilité d’aider une vie, de « réparer les vivants » comme le signale le titre du film de Katell Quillévéré, adaptation du roman éponyme de Maylis de Kerangal.
Réparer les vivants est une œuvre humaine et sensible sur le don d’organes, un long métrage qui met des visages sur ce qui pourrait révéler du fait divers mais tient fondamentalement de l’extraordinaire, une situation bipolaire : il y a d’un côté le drame de la perte, et de l’autre l’espoir d’un renouveau. Le pont entre ces deux mondes, des équipes médicales dévouées. Ce sont tous ces individus que le film met en lumière, toute une logistique qui permet de conduire à une greffe de cœur filmée méticuleusement – âmes sensibles, attention. Avec un casting éclectique et brillant, réunissant Anne Dorval, Tahar Rahim, Finnegan Oldfield, Kool Shen, Emmanuelle Seigner et sans oublier la première apparition de Gabin Verdet, dans le rôle de Simon, le surfeur accidenté, Katell Quillévéré signe un drame poignant, teinté de poésie – la session de surf et la présence fantomatique de l’océan –, bercé magnifiquement par les notes de piano d’un Alexandre Desplat inspiré. Emouvant sans pathos, Réparer les vivants offre un véritable éveil sur l’importance du don d’organes avec pudeur et délicatesse. Comme une ode à la vie qui côtoie avec lucidité la fatalité de la mort.

Bande annonce :

 

Le Blu-ray

– Image :

Le film s’ouvre sur une échappée nocturne, à vélo, avant de rejoindre l’océan pour une session de surf matinale envoûtante. Réparer les vivants se déroule ensuite souvent en intérieur, que ce soit en milieu hospitalier ou dans des lieux fermés – appartement, salle de concert. Le transfert se montre des plus homogènes et salue le travail de directeur de la photographie de Tom Harari, qui parvient à naviguer entre naturalisme et atmosphère feutrée, quasi onirique. Le niveau de détails et le piqué apportent la plus grande satisfaction, tout comme la colorimétrie, stable, ainsi que les contrastes, profonds. On trouvera toutefois des noirs virant un peu au bleu sur certaines scènes.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Si le mixage s’avère équilibré en terme de niveau avec un bon dynamisme, le film présente un 5.1 très timide en matière de spatialisation. Difficile d’expliquer ce choix qui n’enlève rien aux autres qualités de ce film à l’ambiance sonore très réaliste. Le canal des voix délivre les dialogues avec précision et la musique trouve un rendu idéal. Avec l’audiodescription et le sous-titrage pour sourds et malentendants, le blu-ray de Réparer les vivants fait figure d’excellent élève en matière d’accessibilité de l’œuvre.

– Bonus :

– Interview de Katell Quillévéré (15 min, HD)

 

Film :
4 étoiles
Image:
4 étoiles
Son :
4 étoiles
Bonus :
1.5 étoile
Avis Global :
3.5 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *