Test Blu-ray : Green Room

green-room-bluray

Fiche Technique :

Green Room (2015) réalisé par Jeremy Saulnier
Avec : Anton Yelchin, Imogen Poots, Patrick Stewart, Alia Shawkat, Joe Cole, Callum Turner, Macon Blair
Durée : 95 mn
Genre : Thriller, Action
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais, Français DTS-HD Master Audio 5.1 & DTS-HD Master Audio 2.0
Sous-titres : Français
Format d’image : 2.40:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : M6 Vidéo

 

Synopsis :

Au terme d’une tournée désastreuse, le groupe de punk rock The Ain’t Rights accepte au pied levé de donner un dernier concert au fin fond de l’Oregon… pour finalement se retrouver à la merci d’un gang de skinheads particulièrement violents. Alors qu’ils retournent en backstage après leur set, les membres du groupe tombent sur un cadavre encore chaud et deviennent alors la cible du patron du club et de ses sbires, plus que jamais déterminés à éliminer tout témoin gênant…

Le film :

Pour consulter la critique du film lors de sa sortie cinéma, c’est par ici : critique de Green Room.

Retour sur le film :

Difficile de revoir Green Room sans penser à nouveau à la disparition de l’acteur Anton Yelchin, survenue deux mois après la sortie du film en France. En bassiste du groupe Ain’t rights, coincé dans un repère de nazis après un concert, il livre une performance remarquable dans ce film de survie tendu et puissant. Affaibli mais jamais vaincu, en compagnie d’Imogen Poots et de ses compères, l’acteur d’origine russe change du gibier meurtri en un monstre de combativité. Sale coup du destin que de le voir partir aussi jeune…
Le film pour sa part fonctionne toujours aussi parfaitement après un nouveau visionnage. La simplicité du récit, confrontation entre un groupe de punks face à des brutes d’extrême droite, permet de concentrer tout le film sur sa situation critique pour les deux camps. Violent malgré le peu de plans où le sang coule, Green Room instaure un climat anxiogène et étouffant par l’isolation sans issue que travaille Jeremy Saulnier. Bien que la caméra s’évade parfois de la fameuse pièce pour suivre le plan des skinheads à l’extérieur, on respire rarement, et lorsqu’un des deux groupes tente une action, le rythme s’emballe dans des séquences d’une brutalité effroyable. Green Room est un survival intense qui compte parmi les meilleurs films de l’année 2016.
La jaquette du blu-ray indique une version director’s cut non censurée mais le film est tout aussi long que dans sa version cinéma : il s’agirait de plans plus explicites mais difficile de détecter ces derniers cinq mois après la découverte initiale du film.

Bande annonce (VOST) :

 

Le Blu-ray

– Image :

Peu de séquences en extérieur dans Green Room, les protagonistes étant repliés dans une salle de concert pour la majeure partie du film. Jeremy Saulnier et son chef opérateur Sean Porter ont opté pour une image se contrastant autour de deux couleurs, le vert et le orange, notamment pour la « pièce de survie » puisque le reste de la salle répond plutôt à une atmosphère ténébreuse. Mais que l’on aborde les plans en intérieur ou les quelques plans en extérieur, le transfert HD montre des qualités constantes. Le niveau de détail élevé et le piqué cisèlent les moindres détails, tatouages, entailles et larmes de terreur. Les noirs sont profonds, et le seul micro défaut à noter sera la présence de légères traces de compression dans ces zones pour quelques plans, mais rien n’attirant le regard. Pour ce qui est des contrastes et des couleurs, c’est parfait.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Pour l’audio tout le monde sera aux anges puisque le DTS-HD MA, en stéréo ou 5.1, est au rendez-vous pour le français et l’anglais. Green Room montre un mixage particulièrement intéressant, jouant notamment sur l’acoustique de la musique jouée en dehors de la salle où s’est retranché le groupe. En matière de dynamisme, l’installation audio est sollicitée autant sur le versant de la finesse et des nuances que des explosifs échanges de coup de feu. Le canal des voix est à l’image des effets audio, nuancé et d’une clarté remarquable. En somme, un vrai régal, d’autant que la piste audio joue un rôle primordial dans l’atmosphère poisseuse et angoissante de ce long métrage.

– Bonus :

– Bande annonce, VF

 

Film :
4 étoiles
Image:
4.5 étoiles
Son :
5 étoiles
Bonus :
0 étoile
Avis Global :
3.5 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *