[Critique] Jack Reacher (Christopher McQuarrie)

Pour son deuxième long métrage au poste de réalisateur, Christophe McQuarrie (scénariste de Usual Suspects, Walkyrie) porte à l’écran le personnage de Jack Reacher de l’écrivain Lee Child. Un thriller assez efficace, dans lequel Tom Cruise donne dans un registre auquel il nous a déjà habitué avec les Mission Impossible.

Justice par les armes

Tout débute par un sordide massacre qui rappelle la triste réalité d’une nation où la possession d’armes à feu est sacrée : un jeune homme, équipé d’un fusil à lunette, abat des passants froidement, avant d’être arrêté par la police. La question est toujours la même : pourquoi ? La réponse ne pourra venir de l’accusé, plongé dans le coma après un passage à tabac. Une seule information pour le procureur, un nom, celui de Jack Reacher, écrit par le jeune homme. Ce Jack Reacher, campé par un Tom Cruise toujours aussi à l’aise dans le registre du brun ténébreux, intelligent et au physique d’Apollon, est un véritable fantôme, au passé glorieux dans l’armée américaine, qui, contre toute attente, va se présenter au procureur et à l’avocate du présumé coupable, un duo père/fille joué par Richard Jenkins et Rosamund Pike. L’affaire, présentant une banale tuerie, pourrait cacher un complot aux enjeux mystérieux. Reacher, seul, mène l’enquête.

Intéressant de voir le récit s’écarter du drame de la tuerie tout en l’exploitant dans ses moindres détails, surtout dans le cadre d’un thriller saluant les grands polars des années 70 – il faudra plusieurs minutes de film avant que la moindre phrase soit prononcée par un acteur, et la présence d’une muscle car pour une impressionnante course poursuite nocturne convoquera les spectres de Bullit et de French Connection. Mais Jack Reacher se montre aussi résolument moderne, ancré dans la réalité d’aujourd’hui, névroses et traumas contemporains agitant tous ces personnages autour de la fusillade et de Jack – protagoniste qui, malgré son cynisme d’anti-héros, affiche toutes les qualités d’un super héros de bande dessinée, diminuant la crédibilité du récit au fil du film. Pourtant, si le scénario montre certaines lacunes, notamment lorsque le comique s’invite dans les séquences d’action – le final se montre aussi prenant que ridicule –, Jack Reacher s’avère des plus agréables à regarder car réalisé avec une attention particulière dans ses combats à mains nues et courses poursuites. La mise en scène de McQuarrie n’a rien d’extraordinaire, seulement, la lisibilité de ses séquences contraste nettement avec la facilité exaspérante des productions misant sur un véritable travail de charcuterie en terme de cadrage et de montage.

Autre élément intriguant, dans une certaine mesure, le bad guy, un représentant du capitalisme joué par Werner Herzog – la présence du célèbre réalisateur allemand dans une telle production et dans un tel rôle laisse dubitatif –, n’emploie que de jeunes personnes pour exécuter la sale besogne. Une allégorie simple mais plaisante des troubles de notre société, ternie par le puissant cynisme de Reacher, explosant dans les dernières minutes du film. Souvent inutilement alambiqué dans son développement et ses révélations, Jack Reacher trouve aussi ses limites dans son propos ambigu sur la justice et sa volonté de positionner son héros comme un sur-homme aussi cool qu’atypique. Bousculant timidement les codes du film de justicier solitaire, Jack Reacher est une petite réussite, procédant surtout d’une assimilation des chefs d’œuvre du genre par ses auteurs.

3 étoiles

 

Jack Reacher

Film américain
Réalisateur : Christopher McQuarrie
Avec : Tom Cruise, Rosamund Pike, Robert Duvall, Richard Jenkins, David Oyelowo, Werner Herzog, Jai Courtney, Alexia Fast
Scénario de : Christopher McQuarrie, d’après l’oeuvre de Lee Child
Durée : 131 min
Genre : Thriller, Action
Date de sortie en France : 27 décembre 2012
Distributeur : Paramount Pictures France


Bande Annonce (VOST) :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

2 commentaires

  1. Alors moi j’ai vu le film le jour de sa sortie et je suis un peu deçu par la prestation de Tom Cruise, je le trouve de moins en moins bon et c’est dommage car c’est un bon acteur.
    Bref sinon le film est assez bien avec de l’action et des belles scènes de cascades. A voir en DVD dans son salon.

  2. Je suis d’accord avec toi Dom, c’est un hommage aux polars des années 60/70. Un début de film très prenants et intriguant, à la réalisation ultra léchée. Pourquoi ces meurtres, pourquoi cette méthode?
    J’étais conquis dès la seconde minute….. et puis, le scénario s’évade dans une conspiration qui est assez intelligente et bien amené, mais tellement confuse que cela devient de moins en moins intéressant.
    Il y a aussi une vrai déception sur le coté « sérial killer » qui tombe vite a l’eau. C’était pourtant très « flippant ».
    Enfin bref, un film…. oui juste un film qui a raté son passage d’un très bon bouquin (aux dires de ma belle-mère) à la toile…
    Pourtant c’est très très bien réalisé et visuellement une réussite… A voir quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *