Critique : Midsommar

Second long métrage du cinéaste new yorkais Ari Aster, Midsommar nous conduit dans le nord de la Suède pour un festival folklorique qui touche à l’horreur pure. Une œuvre qui suscite le malaise dans un cadre pourtant enchanteur : contrastes d’une société détraquée.

LIRE LA SUITE

Critique : Detroit

Retour au pays pour Kathryn Bigelow. Après deux brillants longs métrages se déroulant au Moyen-Orient, le tendu et crispant Démineurs et le magistral et haletant Zero Dark Thirty, la cinéaste californienne s’intéresse aux meurtrières émeutes de 1967 à Detroit. Une façon de rappeler que l’horreur des violences policières envers les populations afro-américaines ne date pas d’hier dans une œuvre qui,(…)

Lire la suite