[Critique] Les Miller, une famille en herbe (Rawson Marshall Thurber)

miller-famille-en-herbe

Ecrit par le duo de scénaristes derrière Sérial Noceurs, Les Miller, une famille en herbe est une comédie qui se démarque légèrement des productions américaines actuelles. Un film souvent drôle mais loin d’être une véritable réussite.

Sagement déjanté

La comédie américaine tend à être bicéphale aujourd’hui. Il y a les productions indépendantes, souvent plus subtiles que les films de studio mais qui répondent parfois une codification assez rébarbative. De l’autre côté, les comédies potaches où la vulgarité s’érige en pièce maîtresse, souvent au détriment du scénario et du développement des personnages. Pour situer Les Miller, une famille en herbe, il suffit de viser entre ces deux voies. Réfléchie ou non, cette conception du film pioche dans les bienfaits de ces deux visions dominantes, permettant alors de satisfaire, théoriquement, tout type de public. On pourrait résumer Les Miller, une famille en herbe comme la rencontre de Little Miss Sunshine avec Very Bad Trip – on retrouve d’ailleurs Ed Helms dans un second rôle parfaitement transparent. David (Jason Sudeikis), dealer de drogue depuis le lycée, se voit contraint de passer la frontière mexicaine pour ramener une lourde cargaison de marijuana. Partant du constat qu’une famille à moins de chance d’avoir des ennuis avec les douaniers et forces de l’ordre, il engage sa voisine stripteaseuse, Rose (Jennifer Aniston), un jeune voisin simplet, Kenny (Will Poulter) et pour compléter le tableau, une fugueuse, Casey (Emma Roberts). Le groupe hétéroclite, baptisé comme la famille Miller, se lance dans une virée en camping car riche en surprises.

miller-famille-en-herbe2

Rawson Marshall Thurber exploite habilement ses comédiens et obtient tout le potentiel comique de Will Poulter, véritable souffle de fraîcheur dans un genre où les mêmes visages se retrouvent d’un film à l’autre. Le charme opère également grâce à la qualité de certaines blagues – mais il est regrettable que des traductions peu judicieuses diminuent l’impact d’une poignée d’entre elles – qui font de cette expédition un festival de délicieuse bêtise. Mais les situations humoristiques, exploitant autant le trafic de drogue que des éléments en-dessous de la ceinture, sont loin de fonctionner systématiquement. Lorsqu’il ne s’agit pas d’un problème d’écriture, la faute est imputable à Jennifer Aniston ou Jason Sudeikis, pas aussi percutants que certains de leurs camarades habitués aux premiers rôles dans ce type de film. Comme le souligne le titre français de cette comédie, le groupe forme une famille factice dont les liens vont se renforcer au fil de la route. Et derrière les vannes et péripéties se dessine un dernier acte dont le manque d’audace s’avère assommant. Le politiquement correct prend les rennes pour ternir la bonhomie de l’ensemble. Bien que l’on rie aisément en compagnie de ces sympathiques personnages, au final, avec sa mise en scène sans éclat, Les Miller, une famille en herbe se contente d’offrir le minimum syndical en matière de comédie.

3 étoiles

 

Les Miller, une famille en herbe

miller-famille-en-herbe-afficheFilm américain
Réalisateur : Rawson Marshall Thurber
Avec : Jennifer Aniston, Jason Sueikis, Will Poulter, Emma Robert, Tomer Sisley, Ed Helms
Titre original : We’re the Millers
Scénario de :
Durée : 110 min
Genre : Comédie
Date de sortie en France : 18 septembre 2013
Distributeur : Warner Bros. France


Bande Annonce (VOST) :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *