Test Blu-ray : Une vie cachée

Fiche Technique :

Une vie cachée (2019) réalisé par Terrence Malick
Avec : August Diehl, Valerie Pachner, Maria Simon, Karin Neuhäuser, Mattahis Schoenaerts, Karl Markovics, Bruno Ganz, Michael Nyqvist, Franz Rogowski
Titre original : A hidden life
Durée : 174 min
Genre : Drame, Biopic
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais/Allemand, Français DTS-HD Master Audio 5.1 ; Français audiodescription Dolby Digital
Sous-titres : Français, Français pour sourds et malentendants
Format d’image : 2.39:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : UGC Vidéo

Synopsis :

Franz Jägerstätter, paysan autrichien, refuse de se battre aux côtés des nazis. Reconnu coupable de trahison par le régime hitlérien, il est passible de la peine capitale. Mais porté par sa foi inébranlable et son amour pour sa femme, Fani, et ses enfants, Franz reste un homme libre. Une vie cachée raconte l’histoire de ces héros méconnus.

Le film :

A lire également : la découverte du film au Festival de Cannes 2019.

Le portrait d’un saint non reconnu, telle est la noble mission à laquelle s’attelle Terrence Malick dans Une vie cachée, film fleuve qui, bien que se déroulant au cours de la Seconde Guerre Mondiale, s’érige encore comme une ode à la vie. Dans le village autrichien de St. Radegund, époustouflant par sa nature non défigurée par la main de l’homme, un fermier, Franz Jägerstätter, refusera de combattre pour les nazis. Une condamnation à mort guette cet homme qui a beaucoup à perdre, une femme aimante, Fani (Valerie Pachner), ainsi que trois filles. Avec la maestria et la grâce caractéristiques de son cinéma, Malick nous confronte aux dilemmes moraux et philosophiques de ce père de famille dans un cadre paysan echanteur, qui trouvera pour contraste les pénitenciers et le paysage urbain allemand. Une existence simple, proche de la terre et des animaux, troublée par cette guerre immonde qui ne concerne pas cette population, où le soutien à Hitler devient pourtant rapidement la norme. Questionné par les hommes d’Eglise rangés derrière les nazis, puis les officiers allemands ainsi que son avocat, Franz se voit toujours confronté à l’incompréhension. Son geste, individuel, ne changera pas le cours de la guerre, et il pourrait accepter de rejoindre les troupes sans avoir à être sur le front, sans avoir à tuer. Au fil du renforcement de son idée de sacrifice, des échanges épistolaires avec sa femme, qui souffre de l’animosité des autres villageois, la décision de Franz prend un éclairage nouveau : c’est justement parce qu’il est seul (ou presque) à se dresser contre le nazisme que son action est essentielle.

Une vie cachée est d’autant plus important que les idéologies d’extrême droite se montrent de plus en plus puissantes et véhémentes aujourd’hui, médiatisées et même banalisées. Simple exemple, en France : qu’une personnalité aussi dangereuse moralement qu’Eric Zemmour puisse exprimer toute sa bile à la télévision est un signe fort. La porte est grande ouverte pour que des courants ouvertement fascistes prennent le pouvoir. Quand tout un régime basculera dans cette idéologie, il n’y aura plus que les Franz et Fani Jägerstätter pour préserver la dignité, la morale, l’humanité dans son sens le plus noble. Terrence Malick nous offre un précieux cadeau avec ce long métrage bouleversant, sublime composition qui étend une filmographie si majestueuse.

 

Le Blu-ray

– Image :

C’est Jörg Widmer qui assure la photographie de Une vie cachée, prenant le poste occupé par Emmanuel Lubezki depuis The Tree of Life en 2011. Widmer, opérateur de caméra dès ce long métrage couronné par une Palme d’or a parfaitement saisi la grammaire visuelle chère à Malick : les mouvements au steadicam ou à l’épaule portent toujours cette grâce ou cette vivacité typiques, saisissant la vie quotidienne et la splendeur de la nature dans un même mouvement. Une lumière divinisée, de façon diégétique puisque Franz ne perd pas espoir tant que cette dernière jaillit, autant sur le bien que le mal. Des étendues verdoyantes ou enneigées de St. Radegund aux prisons allemandes, la lumière embrasse et caresse les êtres. Le transfert blu-ray est absolument merveilleux de détails, des plans les plus larges à ces instants qui observent les visages au plus près. Des contrastes équilibrés, une palette colorimétrique aux teintes naturelles, sans oscillation, font de ce blu-ray un véritable bijou visuel, qui s’étend sur presque trois heures. Les plus attentifs remarqueront des traces de compression dans de rares plans dominés par les noirs, mais cela représente une partie infinitésimale de cette fresque éclatante.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Le DTS-HD Master Audio 5.1 est employé pour la version française ainsi que la version originale, où l’anglais prédomine – les quelques dialogues allemands sont volontairement non sous-titrés. On trouve aussi de l’audiodescription et des sous-titres pour les sourds et malentendants. En somme, les éléments pour contenter tout le monde. Comme à l’accoutumée avec Malick, il y a les dialogues qui trouvent une place parfaite dans le mixage audio au centre, mais aussi des monologues intérieurs, avec un détachement subtil – dont les échanges épistolaires font partie. La vie s’empare de l’installation audio avec finesse. Le dynamisme se révèle avec parcimonie, avec le mouvement des trains et des rares machines qu’emploient les fermiers. La bande originale symphonique de James Newton Howard glisse tout au long du film tout en respectant l’équilibre acoustique des divers éléments. Parfait !

– Bonus :

Seule l’édition Fnac du film comporte pour bonus une analyse du film de 40 min par le critique et historien de cinéma Philippe Rouyer.

 

Film :
4.5 étoiles
Image:
5 étoiles
Son :
5 étoiles
Bonus :
0 étoile
Avis Global :
4 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avant de publier un commentaire, vous devez lire et approuver notre politique de confidentialité.