Critique : Eurovision Song Contest The Story of Fire Saga

Cette année, le concours de l’Eurovision qui devait se dérouler à Rotterdam a été annulé à cause de la pandémie qui nous frappe. Heureusement, pour consoler les fans du concours musical européen mais aussi les amateurs d’humour régressif, Will Ferrell et Rachel McAdams se livrent à des numéros musicaux improbables dans Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga.

Les nouvelles stars

Fire Saga, c’est un petit groupe islandais mené par Lars Erickssong (Will Ferrell) et Sigrit Ericksdottir (Rachel McAdams). Loin de manquer de talent, ce groupe à la réputation très locale parvient à obtenir le précieux ticket pour représenter l’Islande lors du prochain concours de l’Eurovision à Edimbourg. Lars et Sigrit se connaissent depuis l’enfance, et s’il pourrait y avoir une romance entre eux, Lars s’y refuse, d’une part car cela est mauvais pour leur carrière et d’autre part, Sigrit pourrait être sa sœur, son père Erick (Pierce Brosnan) ayant participé activement à la natalité des environs. Fire Saga est pourtant plombé par le comportement infantile de Lars, qui cherche la reconnaissance de son père et se retrouve affecté par la folie des grandeurs. Sur le lieu du concours, le duo se mêle aux autres artistes où rode le redoutable et ambivalent Alexander Lemtov (Dan Stevens) : les catastrophes vont s’enchaîner lors de répétitions où, avouons-le, Will Ferrell montre sa plus belle chevelure et les tenues vestimentaires les plus flamboyantes de toute sa carrière – et pourtant, Les rois du patin avait placé la barre à un niveau exceptionnel. Derrière le scénario du film avec son camarade Andew Steele du Saturday Night Live, il forme un duo convaincant avec Rachel McAdams, dont le personnage manque de caractère.

Si toutes les parties musicales s’avèrent très réussies par l’énergie déployée, Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga pâtit d’un scénario assez répétitif ainsi que de sa durée, dépassant légèrement le cap des 120 minutes. Réalisée par David Dobkin (Sérial Noceurs, Echange standard), cette comédie manque aussi de caractère dans sa mise en scène et son montage. Pourtant, il y a quelque chose d’euphorisant et positif, probablement lié au fait que Will Ferrell est un vrai fan de l’Eurovision. Il n’est jamais question ici de tourner en dérision le concours, avec d’ailleurs la participation d’anciens gagnants dans une séquence délirante de medley à la sauce eurodance. Avec pour objectif de se battre pour ses rêves tout en mettant du cœur à l’ouvrage, le film navigue vers une morale bon enfant, tout en manquant de gags sur son ensemble. Malgré ses lacunes, cette comédie improbable débarque comme un divertissement salvateur en cette période d’incertitudes profondes. Douze points pour l’Islande cosmopolite et ses elfes bienveillants.

3 étoiles

 

Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga

Film américain
Réalisateur : David Dobkin
Avec : Will Ferrell, Rachel McAdams, Pierce Brosnan, Ólafur Darri Ólafsson, Melissanthi Mahut, Dan Stevens, Joi Johannsson, Graham Norton
Scénario de : Will Ferrell, Andrew Steele
Durée : 123 min
Genre : Comédie, Musique
Date de sortie en France : 26 juin 2020
Distributeur : Netflix France

 

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avant de publier un commentaire, vous devez lire et approuver notre politique de confidentialité.