Test Blu-ray : Desperate Hours (la maison des otages)

desperate-hours-blu-ray

Fiche Technique :

Desperate Hours (La maison des otages) (1990) réalisé par Michael Cimino
Avec : Mickey Rourke, Anthony Hopkins, David Morse, Mimi Rogers, Kelly Lynch, Elias Koteas, Dean Norris
Titre original : Desperate Hours
Durée : 105 mn
Genre : Thriller
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais, Français DTS-HD Master Audio 2.0
Sous-titres : Français
Format d’image : 1.85:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Carlotta Films

 

Synopsis :

Michael Bosworth, traduit en justice pour avoir grièvement blesse un policier, s’évade du tribunal avec l’aide de sa jeune maitresse, l’avocate Nancy Breyers. Il rejoint son frère et le compagnon de ce dernier et ils s’enfuient en direction du Mexique. En attendant l’arrivée de Nancy, qui doit les aider a passer la frontière, ils se réfugient dans un paisible pavillon d’une banlieue résidentielle ou Nora Cornell est seule a cette heure matinale. Mais bientôt Tim, son mari, et leurs enfants, May et Zack, regagnent la maison, ou la tension monte rapidement.

Le film :

Sixième et avant-dernier long métrage de Michael Cimino, Desperate Hours (aussi connu sous le titre La maison des otages) conduit le réalisateur de La Porte du paradis à réaliser un nouveau film de studio, remake qui plus est d’un thriller de William Wyler, lui-même adapté d’une pièce de théâtre. Michael Bosworth (Mickey Rourke), un criminel rusé, prend la fuite lors de son procès grâce à son avocate Nancy (Kelly Lynch), la complicité de Wally (Elias Koteas), son frère, ainsi qu’Albert (David Morse), dernier membre de ce petit gang. Dans l’attente de Nancy, soupçonnée à juste titre par la police d’être complice, Michael et les siens prennent en otage une famille dans leur vaste demeure. Tim (Anthony Hopkins, excellent), doit alors protéger son ex-femme et leurs deux enfants face à ces psychopathes capables de tuer de sang-froid. Assez efficace malgré une performance peu marquante de Mickey Rourke, ce thriller non exempt de gros ressorts narratifs trouve quelques fulgurances, notamment quand Cimino se dégage du huis-clos pour conduire l’un des personnages au milieu des grandes étendues qu’il a toujours su sublimer. Dans ce home invasion où le foyer, ébranlé par un divorce, doit se ressouder face au mal, le suspense parvient à tenir le spectateur en haleine jusqu’au dénouement final. On pourra noter aussi la présence de Dean Norris dans les forces du FBI, dix-huit ans avant de devenir le célèbre beau-frère de Walter White dans la série Breaking Bad.

Teaser :

 

Le Blu-ray

– Image :

Si le piqué perd un peu en précision dans les plans les plus larges, à l’extérieur, cette édition présente une image plus qu’appréciable : déjà, l’absence de tout défaut, poussières et rayures étant à oublier. En matière de contraste et de profondeur des noirs, le blu-ray assure dans chaque scène, nocturne et diurne. Aucune variation dans la colorimétrie ne trouble le film qui dispose d’un niveau de détail assez élevé aussi. Un master HD qui porte l’empreinte des années 1990 sans la transcender.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Pour l’audio il faut se contenter d’un mixage stéréo qui montre quelques variations de niveau sur les voix, sans pour autant appeler à jongler avec le volume. Pour le reste, l’équilibre est de mise et c’est surtout avec les moteurs des véhicules que le dynamisme se manifeste. Le dernier acte, plus mouvementé, permet également de réveiller le spectre sonore du côté des basses fréquences.

– Bonus :

– Préface de Jean-Baptiste Thoret (8 mn)
– Bande-annonce (en définition standard)

 

Film :
3 étoiles
Image:
4 étoiles
Son :
4 étoiles
Bonus :
1 étoile
Avis Global :
3 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

2 commentaires

  1. Vous auriez du écouter la VF pour comparer , car la Piste Vo a un sérieux probléme a coté , le son est étouffé et la spatialisation tellement imité que j’ai cru a du mono, ou c’est mon disc qui a un probléme ce que je doute

    Le débit de la piste Vo est d’ailleurs moindre que celle de la piste VF ce qui démontre un possible probléme d’encodage, les pistes DTS HD MA devraient avoir un débit identique.

    Ce blu ray a donc un gros probléme que je n’avais jamais rencontré avant ,sauf avec le coffret des 5 films de la planète des singes ou la Vo était en 5.1 mono, mais personne ne s’en ai rendu compte, ce qui me laisse quelque peu perplexe sur les testes.

    Je teste aussi avec un casque 5.1 et ça ne laisse rien passer

  2. Bonsoir,

    Qu’entendez vous par le son est étouffé ? Le niveau de sortie est peut-être plus bas mais cela ne veut pas dire que le son est « étouffé », il arrive que le niveau de sortie soit plus élevé sur certaines VF mais cela n’engage pas la qualité, à mon sens.

    Pour le débit, je ne dispose pas du matériel pour le mesurer.

    Vous avez trouvé la spatialisation plus poussée sur la VF que la VO ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *