[Critique] Dans la tête de Charles Swan III (Roman Coppola)

dans-la-tete-de-charles-swan-III

Roman Coppola continue son oeuvre foutraque avec une exploration déjantée de la rupture sentimentale d’un artiste. Une comédie dramatique à l’image de son acteur principal, Charlie Sheen : avec des hauts et des bas.

Le Monde de Charlie

Bien qu’il soit souvent impliqué sur les projets de Wes Anderson et de sa soeur Sofia Coppola, nous n’avions pas revu Roman Coppola livrer un long métrage depuis son premier essai intéressant en 2001, CQ. Dans la tête de Charles Swan III se déroule dans le Los Angeles des années 1970 pour suivre la douloureuse rupture d’un graphiste de renom joué par Charlie Sheen. Difficile de ne pas établir un parallèle entre la vie privée mouvementée de l’acteur et celle de son personnage, même si l’homonymie relève plutôt du hasard, Charles Swan III faisant référence au graphiste Charles White III. L’ex-star de la série télévisée Mon oncle Charlie et Roman Coppola sont amis de longue date, leur rencontre remontant au long et délicat tournage d’Apocalypse Now. Charles (et donc Charlie Sheen) est la figure centrale de ce récit, où l’on explore son petit monde et son esprit fantasque, porté sur les jolies filles. Personnage qui conduit le film à donner une vision à la fois immature et drôle de la femme. Et c’est sa dernière conquête qui lui a brisé le coeur, Ivanna – pétillante Katheryn Winnick. On vogue en musique entre souvenirs, déprime et envie de reconquérir la belle. Déjanté, l’univers de Roman Coppola se compose de personnages hauts en couleurs et de saynètes décalées, dont le style emprunte parfois, avec dérision, celui des films d’espionnage des années 1970. La bande originale de Liam Hayes, dans l’esprit des morceaux des Beatles et des Kinks, offre une jolie teinte rock et rétro à cette oeuvre dont la principale faiblesse se niche malheureusement dans le choix de l’interprète principal.

dans-la-tete-de-charles-swan-III-winnick

Charlie Sheen se repose trop sur son image de séducteur blessé pour nous toucher. Derrière ses lunettes teintées, l’acteur se trouve dans la peau d’un personnage qu’il ne peut pas vraiment animer, si ce n’est dans quelques saillies comiques. On ressent plus la lassitude que l’affliction, l’inertie que le moral en berne. Le film tient alors grâce aux seconds rôles, pour la plupart venant de la « galaxie Coppola ». Jason Schwartzman joue un chanteur et comique extravagant répondant au nom de Kirby Star, Bill Murray, fidèle à lui-même, apporte tout son charisme et même Patricia Arquette, dans un rôle moins farfelue de soeur, permet de compléter une galerie de personnages plus séduisants que le protagoniste. On pense parfois face à cette chronique foutraque à Eternal Sunshine of the Spotless Mind, où la rupture ouvrait une porte sur l’onirisme, piochant aussi dans la science-fiction. Roman Coppola ne cherchant pas – ou ne parvenant pas – à donner de la cohérence aux délires et mésaventures de son Charles Swan III brise rapidement le mouvement qu’amorce avec humour le début du film. L’exploitation des musiques manque parfois de cohérence, le mariage avec certaines scènes échoue et donne alors la sensation de regarder un clip musical. Dommage, car CQ, malgré ses défauts, laissait présager une carrière de cinéaste sur une route parallèle à celle de Wes Anderson, mais Dans la tête de Charles Swan III montre que Roman Coppola se laisse déborder par sa propre fantaisie. Voilà un long métrage charmant sous de nombreux aspects mais fêlé en son coeur. C’est d’autant plus regrettable que les oeuvres singulières et colorées sont si rares.

2.5 étoiles

 

Dans la tête de Charles Swan III

dans-la-tete-de-charles-swan-III-afficheFilm américain
Réalisateur : Roman Coppola
Avec : Charlie Sheen, Katheryn Winnick, Jason Schwartzman, Patricia Arquette, Bill Murray, Aubrey Plaza
Titre original : A Glimpse Inside the Mind of Charles Swan III
Scénario de : Roman Coppola
Durée : 86 min
Genre : comédie dramatique
Date de sortie en France : 24 juillet 2013
Distributeur : UFO Distribution


Bande Annonce (VOST) :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

3 commentaires

  1. J’ai pas vu ce film, mais je veux le mm canap ! Une super idée cadeau ça !

    @plus dom !

  2. Eh oui, reste à savoir si on peut trouver une variante au ketchup !

  3. Nul, très grosse déception pour ma part… C’est trop gentillet, sans réelle folie, en témoigne les dialogues ineptes et inintéressants. On sourit 2 fois maximum et on s’emmerde royalement le reste du temps… 0/4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *