Test Blu-ray : The Imaginarium of Doctor Parnassus

L'imaginarium du docteur parnassusFiche Technique :
The Imaginarium of Doctor Parnassus (2009) réalisé par Terry Gilliam
Avec : Heath Ledger, Lily Cole, Christopher Plummer, Tom Waits, Verne Troyer, Andrew Garfield, Colin Farrell, Jude Law, Johnny Depp
Titre français : L’Imaginarium du Docteur Parnassus
Durée : 122 mn
Genre : Aventure, Fantastique
Blu-ray testé : Région B (France)
Pistes Audio : Anglais, Français DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres : Français
Format d’image : 1.85:1
Codec : ?
Résolution : 1080p
Editeur : Metropolitan

 

Synopsis :
Le Docteur Parnassus (Christopher Plummer) possède un théâtre ambulant qu’il anime avec sa fille Valentina (Lily Cole), le jeune Anton (Andrew Garfield) et Percy (Verne Troyer), un nain. Alors qu’un ancien pacte avec le diable (Tom Waits) s’apprête à bouleverser encore une fois la vie du Docteur, un nouveau pari entre les deux hommes va être lancé.

Mini-critique :
Impossible de parler de L’Imaginarium du Docteur Parnassus sans aborder la mort d’Heath Ledger avant la fin du tournage. Sa tragique disparition aurait pu marquer l’abandon du film. Pourtant, grâce à quelques remaniements du scénario ainsi que la participation de Johnny Depp, Jude Law et Colin Farrell, Terry Gilliam a réussi à terminer son Imaginarium, conte fantastique au rythme saccadé, parfois à la recherche de son propre dessein. L’originalité de l’univers, situations et personnages, permet d’oublier les petits défauts de cette histoire à propos des histoires, à propos de l’imagination, et aux nombreuses grilles de lecture. Loin des chef d’oeuvres de Terry Gilliam, L’Imaginarium du Docteur Parnassus est un film « hommage à Heath Ledger » fort sympathique.

Bande annonce (VOST) :

 

Le Blu-ray

– Image :
Le piqué est excellent, les couleurs bien rendues. C’est un plaisir de se trouver plongé dans les scènes à courtes focales, déformant les perspectives, qu’emploient souvent Terry Gilliam. Une partie conséquente du film est tourné sous fond vert (enfin, bleu dans le cas présent) et les effets sont loin de rivaliser avec les pointures du domaine. Cependant, l’univers reste cohérent et appréciable. Dans les défauts, on notera des noirs qui manquent parfois de profondeurs, virant au gris et une luminosité trop prononcée / augmentée sur certains plans.
– Son :
Seule la piste en VO est testée.
Le mixage des voix est un peu trop faible, ce qui oblige à grimper un peu en décibels et donc, de subir la toute puissance des effets des scènes mouvementées. Le dynamisme est bon, le surround est sollicité habilement (d’ailleurs, restez jusqu’à la dernière minute du générique). Bref, du bon DTS-HD malgré ses voix un peu lointaines, toutefois parfaitement claires.
– Bonus :
– Introduction du film par Terry Gilliam (3mn).
– « Lectures interactives du film » :
Bonus « Picture in Picture » : Storyboards et prévisualisations 3D ; Le Film avant Trucage ; Le Film après les premiers trucages.
Commentaire audio de Terry Gilliam
– Scène coupée, commentaire optionnel de Terry Gilliam (4mn).
– « L’univers de Terry Gilliam » :
L’imaginarium de Terry Gilliam (6mn).
Terry et ses petits tracas (30mn). Terry Gilliam revient sur méthodes de travail ainsi que son oeuvre au travers de Parnassus.
– « La Conception de l’Imaginarium » :
La création du monastère (7mn).
Du storyboard au film, la séquence de l’ivrogne au cours de 4 étapes : storyboard, avant trucage, avec les premiers effets visuels, la version finale.
– « Heath Ledger et Parnassus » :
Heath et ses amis (6mn).
Essais et costumes, commentaire optionnel de Terry Gilliam (2mn).
Extraits d’une interview d’Heath Ledger réalisée en novembre 2007 par la radio AIR (3 mn).
– « La promotion du film » :
Bande-annonce.
Derrière le miroir (3 mn).
Les premières du film (6 mn).
Présentation de l’équipe (8 mn).
Galerie d’affiches (en vidéo, 1mn26).

Annotations :
Un étui en carton cache le boitier du blu-ray qui possède 4 jaquettes différentes (numériquement 2 recto-versos) interchangeables selon vos préférences.
L’édition de la Fnac propose un DVD bonus comportant la masterclass de Terry Gilliam à la Fnac St-Lazare. Cependant, s’il s’agit de mettre la moitié de la masterclass comme ils l’ont fait pour Inland Empire de David Lynch – j’y avais assisté et elle avait duré bien plus longtemps que la petite demie-heure présente sur la galette –, il y a un peu de foutage de gueule sur la marchandise. Méfiance, donc.
L’édition de Virgin propose 5 cartes d’affiches alternatives avec au dos, un message des acteurs à propos du film et d’Heath Ledger (sur celle d’Heath Ledger, on trouve un message de Terry Gilliam).
Imaginarium du Docteur Parnassus - Edition Virgin

Edition Virgin du Blu-ray

Parnassus Pochettes

Notes :
Film : 7/10
Image : 4/5
Son : 4/5
Bonus : 4/5

Avis global : 7/10

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

3 commentaires

  1. Magnifique « cover » pour le boitier Blu-Ray dont je ne savais pas que ce serait celle-ci (je pensais que ce serait la même que celle du fourreau cartonné, et bien je préfère encore plus) ! 🙂

  2. Je me suis permis une petite folie (surtout que ce n’est pas moi qui est payé) en prenant le DVD de l’Imaginarium (inutile que j’avais adoré le film à sa sortie au cinéma même si je suis l’une des seuls à ne poser aucun bémols sur ce magnifique long de Gilliam).
    Pour ceux qui achète le DVD, nous avons aussi le droit à un petit extra niveau des pochette, puisque l’on a le choix entre 4 pochettes (différentes de celles du Blu-ray).
    Après moi, niveau qualité du DVD ou du blu-ray, je ne peux rien dire, tant que je peux voir le film (et la VO sans sous-titres, pétage de câble lorsqu’on ne peut voir que la VOSTFR, ce qui est admettons-le totalement stupide).
    J’ai hâte de me le revoir et de me faire le bonus ( Heath Ledger ftw 🙁 )

  3. Les VO avec sous titres forcés, on les trouve le plus souvent sur les éditions TF1 video (pour les blu-rays). Et, en effet, c’est parfois gênant de ne pas avoir le droit de les désactiver !

    J’ai mis à jour l’article avec la photo des quatre pochettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *