Test Blu-ray : Le Grondement de la montagne

Fiche Technique :

Le Grondement de la montagne (1954) réalisé par Mikio Naruse
Avec : Sô Yamamura, Setsuko Hara, Ken Uehara, Yôko Sugi, Teruko Nagaoka, Chieko Nakatika
Titre original : Yama no oto
Durée : 95 min
Genre : Drame
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Japonais DTS-HD Master Audio 1.0
Sous-titres : Français (optionnels)
Format d’image : 1.33:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Carlotta Films

Synopsis :

Shingo, un vieil homme d’affaires, ressent une profonde affection pour sa belle-fille Kikuko, qui se consacre entièrement à son mari et à ses beaux-parents. Le jeune couple n’a pas d’enfants, et ses relations sont instables. Un jour, Kikuko va prendre une grave décision qui va bouleverser le fragile équilibre de la maisonnée…

Le film :

Mélodrame familial, Le Grondement de la montagne regarde avec amertume le comportement des jeunes générations où les couples ne s’épanouissent pas dans l’après-guerre. Kikuko (Setsuko Hara) vit chez ses beaux-parents, avec son mari Shuichi (Ken Uehara). En attendant qu’ils trouvent une nouvelle servante, elle officie soigneusement à la maison, et se trouve très appréciée par les parents de Shuichi. Mais Shuichi trompe sa femme sans le cacher à son père Shingo (Sô Yamamura). Arrogant et froid, il s’étonne que son père n’ait jamais eu de maîtresse, et lorsque son père lui demande pourquoi il a besoin de voir deux femmes, il répond que l’une est un torrent, l’autre un lac. Lorsque Fusako (Chieko Nakakita), la sœur de Shuichi, débarque à la maison familiale avec ses deux enfants, préférant s’éloigner de son mari volage, Shingo commence à prendre ses responsabilités de doyen : il commence à enquêter sur les adultères de son fils, tout en se demandant si la calme Kikuko, qui voit le délitement d’un autre couple, est consciente des agissements de son propre mari.

Porté par ses acteurs brillants, avec en tête, Sô Yamamura et Setsuko Hara, Le Grondement de la Montagne montre des femmes au tempérament fort, avec la détermination de Fusako, mais aussi le renoncement silencieux que s’inflige Kikuko. A l’approche de la retraite, Shingo semble alors dans l’échec : son fils détruit une belle-fille qu’il apprécie – voire un peu plus –, et sa propre fille cherche à s’émanciper de son mari adultère en gardant la tête haute. Précis dans ses cadres et dans l’emploi des mouvements de caméra, Mikio Naruse regarde sans jugement moral les transformations d’une société qui peine à marier le bonheur avec la vie de famille. Les conséquences d’un pays vaincu dans l’horreur ? Toujours est-il que cette adaptation d’un roman de Yasunari Kawabata, qui remportera le Prix Nobel de littérature en 1968, brille par la modernité de son propos et la retenue de ses sentiments les plus violents. Interrogeant la place de la femme ainsi que celle du chef de famille, ce mélodrame déploie un vaste rideau d’amertume, tiré par la lucidité de ses protagonistes.

 

Le Blu-ray

– Image :

Si ce master restauré présente un piqué assez ciselant et un niveau de détails des plus satisfaisants, l’image du film s’avère très hétérogène, affectée par divers défauts. Les rayures, plus ou moins atténuées, accompagnent tout le film qui connaît aussi la présence d’artefacts plus ou moins lourds selon les séquences, avec également une poignée de scènes totalement floues. On imagine des copies particulièrement dégradées, et bien que répondant en de nombreux points au critères de la haute définition, Le Grondement de la montagne offre une image relativement triste par ses nombreux défauts.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Côté son, le mono d’origine connaît lui aussi quelques problèmes. Ses voix sont parfois saturées et un grésillement apparaît dans certains segments du film. Rien à dire sur le mixage où les compositions d’Ichirô Saitô trouvent la place idéale. Globalement, les points négatifs ne prennent pas le dessus, mais on notera aussi quelques soucis dans le sous-titrage avec une poignée de lignes de dialogue tout simplement oubliées, ce qui est fort regrettable même si cela n’affecte pas plus de cinq ou six échanges.

– Bonus :

– Préface de Pascal-Alex Vincent (5 min, en HD), cinéaste et enseignant.

Annotations :

Le Grondement de la Montagne est disponible dans un coffret 5 films, où l’on trouve Au Gré du courant, Quand une femme monte l’escalier, Une femme dans la tourmente et Nuage épars. Chaque film est accompagné d’une préface de Pascal-Alex Vincent et nous trouvons également en bonus un portrait de l’actrice Hideko Takamine (11 min) et 3 bandes annonces.
A noter que les étoiles attribuées ci-dessous ne concernent que Le Grondement de la Montagne et non le coffret complet.

 

Film :
4 étoiles
Image:
3 étoiles
Son :
3 étoiles
Bonus :
1 étoile
Avis Global :
3 étoiles

Crédits photos : LE GRONDEMENT DE LA MONTAGNE © 1954 TOHO CO., LTD. Tous droits réservés.

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avant de publier un commentaire, vous devez lire et approuver notre politique de confidentialité.