[Les Arcs 2013] #01 Air de montagne

arcs

Coup d’envoi de la 5ème édition du Festival de cinéma européen des Arcs. En ouverture, le nouveau film des frères Larrieu, adapté d’un roman de Philippe Djian, L’amour est un crime parfait ainsi que nombreuses fêtes pour démarrer comme il se doit un bon festival de cinéma.

jury

Le temps presse lorsque l’on débarque – en compagnie de Grégory du Passeur Critique et Yannick de NoPopCorn – à Bourg-Saint-Maurice : à peine le temps d’attraper une navette pour grimper aux Arcs 1950 et déposer nos valises à l’auberge Jérôme qu’il faut redescendre à 1800 mètres pour assister à la cérémonie d’ouverture et à la première projection, L’amour est un crime parfait en Compétition officielle. Les pieds dans la neige, on peut déjà croiser le chemin d’Anna Mouglalis, d’Audrey Fleurot et des frères Larrieu, venus présenter leur nouveau long métrage.

amour-parfait

L’amour est un crime parfait est l’oeuvre idéale pour lancer ce festival alpin : c’est dans ce cadre que se déroule ce thriller où Mathieu Amalric campe Marc, un professeur de littérature qui se retrouve très rapidement impliqué dans le meurtre – involontaire ? – d’une étudiante avec laquelle il a couché. Somnambule qui cohabite avec sa soeur bibliothécaire (Karin Viard) dans un chalet isolé, Marc se retrouve face aux enquêteurs et à Anna (Maïwenn), belle-mère de la disparue qui finira rapidement dans son lit. Les frères Larrieu composent un polar captivant à l’atmosphère planante – notamment grâce à la bande originale signée Caravaggio. La nonchalance de Mathieu Amalric, semblant ignorer la gravité de la situation alors que ses étudiantes tombent sous son charme – dont Anny, jouée par Sara Forestier –, apporte un décalage comique et lubrique qui rend le récit des plus délectables. Exploitant pleinement le superbe cadre montagnard offert par les Alpes ainsi que la Suisse – lieu où se situe la magnifique université où notre drôle de protagoniste enseigne l’art de l’écriture –, ce thriller se dégage pleinement des codes américains pour montrer une singularité réjouissante. De l’ambiguïté des relations avec sa soeur à l’aventure qui débute avec Anna, Marc s’enfonce dans une spirale de débauche et d’ennuis dont l’issue semble inéluctablement tragique. Drôle et vicieux, L’amour est un crime parfait sera visible dans les salles françaises à partir du 15 janvier 2014.

Bande Annonce :

De retour dans les hauteurs de la station, nous dinons au manoir de Savoie en compagnie du jury et des autres participants du festival – presse, producteurs, distributeurs, comédiens. Un buffet complet et varié, des plateaux de charcuterie à la tartiflette locale, sans oublier fromage et vin. Placée sous la signe de la convivialité et de l’échange, cette première soirée s’est poursuivie à la Belle Pinte où le groupe Elephanz électrisa tout l’établissement par sa musique entrainante. Toujours dans une ambiance décontractée, il était possible de discuter du film des frères Larrieu avec des producteurs et actrices comme Vahina Giocante. En bref, une première journée de festival réussie qui promet une belle semaine de cinéma et d’événements festifs. N’hésitez pas à nous y rejoindre !

Toutes les infos sur le site officiel du festival.

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *