Critique : Le Diable, tout le temps

Réalisateur méconnu, Antonio Campos s’inscrit dans la liste des réalisateurs américains à suivre avec Le Diable, tout le temps, distribué par Netflix. Ce thriller se déroulant sur deux décennies en Virginie-Occidentale montre un visage terrible de l’Amérique avec une belle bande d’acteurs, avec en tête, l’émancipation de Tom Holland hors des marvelleries.

LIRE LA SUITE

Critique : Tu mourras à 20 ans

Premier long métrage d’Amjad Abu Alala, salué dans de nombreux festivals (Lion d’Or du Futur Meilleur Premier film à Venise, Grand Prix aux Festivals d’Amiens, El Gouna et Fribourg), Tu mourras à 20 ans témoigne du profond obscurantisme qui règne dans le pays du cinéaste, le Soudan. Un drame précis, avec quelques images envoûtantes.

LIRE LA SUITE

Critique : Brimstone

Le cinéaste hollandais Martin Koolhoven part pour la conquête de l’Ouest avec Brimstone ou presque : animé par le désir de réaliser un western féministe, le réalisateur échoue en plusieurs points pour livrer une œuvre punitive.

LIRE LA SUITE

Critique : Silence

Troisième film religieux de Martin Scorsese, rejoignant La Dernière tentation du Christ et Kundun, Silence est un projet que le génie new-yorkais a porté pendant 28 ans avant de pouvoir le réaliser. Adaptation du livre éponyme de Shûsaku Endô, publié en 1966, Silence est une œuvre spirituelle qui questionne la foi et son expression dans le Japon du XVIIe siècle(…)

Lire la suite