Critique : 007 Spectre

Avec la réussite que représente Skyfall dans la saga James Bond, nous ne pouvions que nous réjouir de retrouver Sam Mendes à la réalisation du 24ème opus, Spectre. Hélas, malgré une introduction prodigieuse, la déception est de taille. On explique tout à sa Majesté dans cette critique du film.

Bond mou

Quinze minutes. C’est à peu près les limites du plaisir que l’on peut tirer de Spectre, une scène d’introduction vertigineuse, qui nous jette en pleine célébration du Jour des Morts à Mexico au travers d’un plan séquence fabuleux. Dans le générique, classe et ténébreux, dans lequel chante Sam Smith, des fantômes ressurgissent, ennemis vaincus par le Bond Daniel Craig, mais aussi Vesper Lynd (jouée par Eva Green dans Casino Royale) : quelque chose de grand doit irriguer cet épisode, qui vise à s’ériger en film somme tout en revenant aux origines de la saga. Malheureusement, jamais le scénario ne donne de l’ampleur (et encore moins de suspense) à ce projet de remonter en haut de la pyramide du mal, cette organisation tentaculaire répondant au nom de spectre. Se déroule en parallèle du blâme de Bond pour avoir produit un gigantesque feu d’artifice à Mexico la mise en place d’un système de surveillance globale, dont le but vise à protéger la population en interceptant directement les tentatives d’attentat, méthode jugée plus moderne et efficace à l’envoi d’un agent avec un permis de tuer. Cet élément, qui aurait pu amplifier les enjeux, reste un simple rouage dans la logique d’un film sans énergie, anémique et souvent désuet.

spectre-craig

Si le machisme du protagoniste aura souvent fait de la James Bond Girl un simple objet sexy, vacillant du chasseur à la proie dans moult épisodes, rarement leur place n’aura été aussi insignifiante ces dernières années, voire jamais avec Daniel Craig. Monica Bellucci, simple tremplin dans l’intrigue, pourrait probablement moins se plaindre que Léa Seydoux, véritable potiche qui finit dans les draps de l’agent sous une impulsion ridicule et déconcertante. L’actrice française réalise pourtant tout son possible pour donner un peu d’épaisseur à son triste personnage, adjectif qualifiant aussi le méchant parmi les méchants, Franz Oberhauser (Christoph Waltz). Insignifiant et quasiment inexistant, cet ennemi de l’ombre ne trouve aucune dimension face à 007, campé par un Daniel Craig qui manque étonnement d’envergure, détaché du rôle. Quant à l’homme de main de cet épisode, joué par Dave Bautista, il se montre aussi massif qu’inexpressif. D’ailleurs, ses confrontations avec Bond, en voiture ou à mains nues dans un train, s’avèrent d’un ennui incroyable tant la mise en scène se montre impersonnelle et standardisée.

spectre-seydoux-craig

Comment expliquer un tableau aussi noir ? On peut tout d’abord revenir sur le piratage des données de Sony il y a environ un an, qui, en plus d’avoir projeté sur internet une poignée de films terminés, exposa des scénarios dont celui de 007 Spectre, qui dû alors être réécrit. Roger Deakins, qui fit des merveilles sur Skyfall, laisse la casquette de chef opérateur à Hoyte Van Hoytema, loin de sublimer autant la mission de l’agent secret avec un 35 mm toutefois fort appréciable. Quant aux idées de Sam Mendes, nombreuses séquences ont nécessité d’être réadaptées dans de nouveaux décors, certains lieux clés n’ayant pas délivré d’autorisation de tournage, notamment dans la partie se déroulant à Rome. En résulte un James Bond complètement amorphe, daté, renouant avec un humour plus en avant mais qui ne peut en aucun cas relever la saveur amère d’une telle entreprise. Peut-être que le moment serait propice pour remplacer Daniel Craig, mais ce dernier a déjà signé un contrat pour un cinquième épisode. En 2015, en tout cas, au jeu des agents secrets, Ethan Hunt gagne haut la main avec Mission : Impossible – Rogue Nation. Bien que les deux hommes n’aient jamais joué dans la même cour, l’écart qualitatif qui sépare leurs nouvelles aventures cette année se montre abyssal.

2 étoiles

 

spectre-affiche

007 Spectre

Film britannique, américain
Réalisateur : Sam Mendes
Avec : Daniel Craig, Léa Seydoux, Christoph Waltz, Monica Bellucci, Ben Whishaw, Naomie Harris, Dave Bautista, Ralph Fiennes
Titre original : Spectre
Scénario de :
Durée : 148 min
Genre : Action, Thriller
Date de sortie en France : 11 novembre 2015
Distributeur : Sony Pictures Releasing France

Bande Annonce (VOST) :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *