Critique : 2040

L’acteur et réalisateur australien Damon Gameau imagine le monde de 2040 dans lequel pourrait vivre sa fille si la société décide d’agir activement en faveur de l’écologie, et ce, en exploitant uniquement des technologies existantes aujourd’hui. Fondamentalement utopiste et souvent candide, ce documentaire présente quelques éléments constituant une vraie source d’espoir. A l’heure du covid-19, d’une absence de changement de(…)

Lire la suite

Critique : La dernière vie de Simon

Premier long métrage de Léo Karmann, La dernière vie de Simon est un film fantastique né de la volonté de saluer le cinéma américain des années 80, estampillé Steven Spielberg, Robert Zemeckis ou encore James Cameron. Un pari plutôt réussi, bien que le dernier acte achoppe fortement sur le plan narratif.

LIRE LA SUITE

Critique : La Plateforme

Thriller high concept, La Plateforme nous plonge dans une « fosse » où la nourriture est distribuée verticalement, étage par étage, jusqu’à ne rien laisser pour les moins bien lotis. Cette métaphore anémique de notre société, sous haute influence cinématographique, manque de servir un propos novateur et cohérent.

LIRE LA SUITE

Critique : Invisible man

Suite à l’épatant film de science-fiction et d’action Upgrade, sorti en France en 2018, Leigh Whannell se réapproprie la figure de l’homme invisible de H.G. Wells dans un thriller horrifique particulièrement fort, plaçant le spectateur du côté de la victime, une architecte brillamment interprétée par Elisabeth Moss.

LIRE LA SUITE

Critique : Le cas Richard Jewell

En se penchant sur le destin de Richard Jewell, agent de sécurité lors des Jeux Olympiques d’Atlanta, Clint Eastwood reprend son exploration de la figure du héros dans la tourmente, s’inscrivant directement dans la lignée de Sully. Le cas Richard Jewell constitue une nouvelle œuvre puissante et captivante, dénonçant la bassesse des médias et des forces de l’ordre.

LIRE LA SUITE