Test Blu-ray : Natural Born Killers director’s cut (Oliver Stone)

Natural Born Killers

Fiche Technique :
Natural Born Killers (1994) réalisé par Oliver Stone
Avec : Woody Harrelson, Juliette Lewis, Robert Downey Jr., Tom Sizemore, Tommy Lee Jones
Titre français : Tueurs Nés
Durée : 122 mn (version du réalisateur)
Genre : Thriller, Crime, Romance
Blu-ray testé : Région A B C (édition américaine, director’s cut)
Pistes Audio : Anglais Dolby TrueHD 5.1 ; Anglais Dolby Digital 5.1 ; Espagnol Dolby 2.0
Sous-titres : Français, Anglais, Espagnol, Arabe, Indonésien, Bulgare, Néerlandais, Finnois, Allemand, Grec, Hébreux, Islandais, Coréen, Norvégien, Portugais, Suédois, Thaïlandais, Turc
Format d’image : 1.85:1
Codec : VC-1
Résolution : 1080p
Editeur : Warner

 

Synopsis :
Mickey (Woody Harrelson) et Mallory (Juliette Lewis) sont un couple de tueurs en série qui prend soin de laisser des témoins pour raconter leurs méfaits. Les médias tels que la presse et la télévision vont les rendre célèbre dans le monde entier.

Mini-critique :
Dénoncer la violence par l’apologie de la violence. Combattre le mal, par le mal. Natural Born Killers est un film sans concession, à la mise en scène et au montage des plus déjantés et chaotiques ; unique en son genre, tel un cauchemar éveillé, servi par un Oliver Stone au style méconnaissable. Les images, aux formats multiples, nous agressent comme des éclairs, la caméra semble possédée et incapable de se nous proposer des plans fixes, les musiques d’univers variés s’entrechoquent, se mélangent, tandis que le couple Harrelson / Lewis qui crève l’écran par leurs interprétations formidables, s’aime autant qu’il sème la terreur. Originellement imaginée par un certain Quentin Tarantino qui commençait tout juste à émerger dans le monde du cinéma, l’histoire de Mickey et Mallory Knox est un trip frénétique qui dénonce la médiatisation de la violence et de la fascination qu’elle provoque. Les situations sont loufoques, décalées, dérangées, hallucinantes. La rencontre des deux tourtereaux est tournée comme un épisode de sitcom, avec rires du public. Des bribes de dessins animés s’invitent ici et là, des films sont projetés sur les acteurs ou les arrières plans. On croule sous les plans d’animaux et insectes, des visages effrayants ou effrayés – tout peut arriver à tout instant. Ici, il n’y a plus de notions de bien et de mal. On adule les meurtriers. Les flics sont pourris, comme le dérangé détective Scagnetti à l’enfance meurtrie, campé par Tom Sizemore. Les journalistes sont pourris pour tirer profit de la criminalité, toujours en quête du sensationnel, tel Wayne Gale, interprété par Robert Downey Jr. Tommy Lee Jones, en directeur de prison tout droit sorti d’un dessin animé Looney Tunes, est également rongé par le pognon et l’envie d’envoyer six pieds sous terre le couple emprisonné en deuxième partie de métrage, segment moins ahurissant et nerveux que la première heure mais tout aussi prenant. Natural Born Killers est une singulière expérience à adorer ou à détester.

Bande annonce (VO) :

 

Le Blu-ray

– Image :
Excellent transfert qui permet d’apprécier le travail impressionnant sur la photographie et le montage de Natural Born Killers. Tourné dans 18 formats différents, allant du 35 au 8 mm, le film présente des séquences naturelles, par leur piqué, couleurs et contrastes ainsi que des phases très granuleuses ou floues, avec des couleurs tantôt criardes, tantôt ternes. Les choix artistiques du réalisateur et du directeur de la photographie sont parfaitement respectés et c’est un plaisir de redécouvrir ce film en blu-ray.
– Son :
Seule la piste en VO est testée.
Natural Born Killers regorge de musique et d’effets sonores en tout genre. Leur restitution est de très bonne facture, le mixage équilibré, mais on aurait apprécié une plus grande utilisation des enceintes arrières qui se verront sollicitées sur de rares séquences ainsi que les fusillades. L’expérience est tout de même, globalement, immersive. Le canal des voix est irréprochable.
– Bonus :
Les bonus ne sont pas sous-titrés et son présentés, sauf précision, au format 4/3 en définition standard.
– Introduction du film par Oliver Stone (3mn43) en HD.
– Commentaire audio d’Oliver Stone
– NBK Evolution, How it would go down now, documentaire en HD qui revient sur le phénomène Natural Born Killers (22mn).
– Chaos rising, the storm around Natural Born Killers, documentaire d’époque de 26 mn.
– Interview d’Oliver Stone par Charlie Rose (11mn38)
– Scènes coupées avec commentaire optionnel d’Oliver Stone (24mn).
– Bande-annonce promotionnelle
Annotations :
Le director’s cut du film, comprenant environ 3 mn de métrage supplémentaires (principalement de courts plans censurés pour leur violence et brutalité), n’est disponible que dans cette version américaine lisible sur tous les lecteurs. Le boitier contient un très joli livret de 48 pages sur le film, Oliver Stone et les principaux acteurs.

Notes :
Film : 8/10
Image : 4/5
Son : 4/5
Bonus : 4/5

Avis global : 8/10


Natural Born Killers director’s cut sur amazon.com

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Un commentaire

  1. un film de folie, j’ai absolument adiré, je suis tout à fait d’accord avec la critique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *