Critique : La Panthère des neiges

Présenté à Cannes 2021 dans la section « Le Cinéma pour le climat », La Panthère des neiges constitue un singulier et sublime voyage aux contours naturellement écologiques. Sur les plateaux tibétains, c’est une faune extraordinaire qui s’offre à notre regard tout comme une réflexion sur notre condition.

LIRE LA SUITE

Critique : A Good man

Estampillé Sélection Officielle Cannes 2020, passé par les éditions spéciales de Deauville et des Arcs Film Festival de l’année dernière, A Good man prolonge la collaboration entre la cinéaste Marie-Castille Mention-Schaar et la comédienne Noémie Merlant, qui avait notamment donné lieu au marquant Le Ciel attendra en 2016. Pas de menace terroriste cette fois pour s’intéresser à un sujet commun(…)

Lire la suite

Critique : Drive my car

Récompensé du Prix du scénario au Festival de Cannes 2021, Drive my car de Ryûsuke Hamaguchi se présente comme une œuvre singulière et dense. D’une douceur incroyable, ce drame se déroulant dans le milieu du théâtre avec pour racines le deuil laisse infuser ses scènes avec un sens de l’épure remarquable.

LIRE LA SUITE

Critique : Benedetta

Présenté en compétition officielle au Festival de Cannes 2021, Benedetta de Paul Verhoeven dresse le passionnant portrait d’une nonne du 17ème siècle, analysant la place de la femme dans l’Eglise catholique, entre mysticisme, manipulation et amours interdits.

LIRE LA SUITE

Critique : Antoinette dans les Cévennes

Comédie de la cuvée de la Sélection Officielle du Festival de Cannes 2020 sans festivité, Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal joue avec les sentiers battus de la comédie de couple, offrant à Laure Calamy un premier rôle qu’elle saisit à la perfection. Une savoureuse invitation à l’aventure et à l’introspection.

LIRE LA SUITE