Critique : Loin de la foule déchaînée

Thomas Vinterberg adapte le roman Loin de la foule déchaînée de Thomas Hardy, déjà conduit vers le grand écran à plusieurs reprises. D’abord porté par son éclat romanesque, le film perd de sa superbe dans une seconde partie qui néglige les tourments de ses personnages clés. On retourne à la ferme dans cette critique du film.

LIRE LA SUITE

[Critique] Shame (Steve McQueen)

Le second film d’un réalisateur représente toujours une étape difficile, d’autant plus lorsque l’on a livré un véritable chef-d’œuvre en guise de coup d’essai. Hunger était autant la révélation d’un acteur, Michael Fassbender, que celle d’un réalisateur, Steve McQueen. A nouveau réunis pour Shame – et déjà associés sur le troisième long-métrage de McQueen, Twelve Years a Slave –, le(…)

Lire la suite