[Critique] Nouveau Départ (Cameron Crowe)

Cameron Crowe, réalisateur à qui l’on doit Jerry Maguire et Presque Célèbre, met en scène l’histoire véridique d’un veuf, père de deux enfants, qui abandonne son job de reporter pour acheter une demeure jouxtant un zoo fermé au public. Une comédie dramatique familiale qui baigne dans la candeur sans pour autant perdre tout intérêt.

Le zoo des bons sentiments

Derrière Nouveau départ se cache une aventure familiale qui renoue avec certaines valeurs de plus en plus rares dans le genre : le récit ne recherche aucun effet tapageur et se développe sans jamais quitter la psychologie des membres de la famille présentée, ici, toujours sous le choc de la disparition de la mère. Il est donc question de deuil et de reconstruction. Matt Damon, dont le jeu ne cesse de s’affiner au fil des années, incarne un père attentif au bien être de ses deux enfants, terriblement affecté par la mort de sa compagne. L’achat d’un zoo, ce nouveau départ, est motivé par le bonheur de la petite Rosie (Maggie Elizabeth Jones) au contact des animaux ; une joie que ne partage pas son frère, pré-adolescent se rapprochant de la rébellion propre à son âge. L’abandon de la ville est la découverte d’une faune inédite pour tout un chacun : tigres, paons et serpents deviennent des compagnons familiers que Cameron Crowe passe en revue trop rapidement devant sa caméra pour leur permettre d’apporter une véritable dimension exotique à son film.

Outre les animaux, une nouvelle famille attend les Mee, dévouée à l’entretien du zoo et motivée par sa réouverture. Malheureusement, ces personnages manquent de relief malgré des profils hauts en couleur ; Scarlett Johansson, à la tête du groupe, se montre assez transparente et la jeune et brillante Elle Fanning perd quelque peu de son éclat. Un potentiel de pistes originales est présent, son exploitation fait défaut. Nouveau Départ se réfugie avec excès dans la bonhomie, si bien que la candeur devient la véritable dynamique du film. La résolution des petits obstacles du quotidien traduit une certaine forme de fuite de la réalité qui, sur la longueur, dénature l’histoire, pourtant tirée d’un fait réel. Si Cameron Crowe parvient à émouvoir sans mal, il se retrouve à faire un étalage d’ingénuité assez déconcertante. Pourtant, même avec ces défauts, il est difficile ne pas se laisser aller dans cette curieuse entreprise pour ses valeurs, sa sobriété et son humanité. Nouveau Départ ne sera pas le rebond nécessaire dans la carrière de Crowe mais les familles qui s’aventureront dans les cinémas y trouveront à coup sûr un moment d’évasion mignon.

3 étoiles

 

Nouveau départ

Film américain
Réalisateur : Cameron Crowe
Avec : Matt Damon, Scarlett Johansson, Thomas Haden Church, Elle Fanning, Patrick Fugit, Colin Ford, Maggie Elizabeth Jones
Titre original : We bought a zoo
Scénario de : Cameron Crowe, Aline Brosh McKenna d’après l’oeuvre de Benjamin Mee
Durée : 123 min
Genre : Comédie dramatique, Famille
Date de sortie en France : 18 avril 2012
Distributeur : Twentieth Century Fox France

Bande Annonce (VOST) :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

3 commentaires

  1. Quel film étrange au casting encore plus étrange!? J’aimerais le voir juste par curiosité…mais seulement pour ça….et Scarlett!!

  2. Dans l’ensemble je suis d’accord avec toi, et notamment sur le fait que l’histoire soit dénaturée, on finit par avoir du mal à croire que le film est tiré d’une histoire vraie. Je suis par contre étonné que tu ne mentionnes pas la BO de Jónsi, qui est pour moi le véritable (le seul ?) vecteur émotionnel du film.

  3. @Bruce Kraft : si tu te déplaces pour Scarlett, tu risques d’être déçu.
    @Squizzz : c’est vrai que la B.O. est soignée, j’oublie parfois certains points dans mes chroniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *