Test Blu-ray : Lola, une femme allemande

Fiche Technique :

Lola, une femme allemande (1981) réalisé par Rainer Werner Fassbinder
Avec : Barbara Sukowa, Armin Mueller-Stahl, Mario Adorf, Matthias Fuchs, Karin Baal, Ivan Desny, Helga Feddersen, Elisabeth Volkmann, Udo Kier
Titre original : Lola
Durée : 115 min
Genre : Drame, Romance
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Allemand DTS-HD Master Audio 1.0
Sous-titres : Français
Format d’image : 1.66:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Carlotta Films

 

Synopsis :

En 1957, von Bohm est nommé directeur des travaux publics dans une petite ville de RFA. Il s’oppose rapidement a Schuckert, individu louche et cynique, spécialise dans la spéculation immobilière. Entre eux, une femme, Lola.

Le contexte :

Le 18 avril 2018, Carlotta Films édite 15 films de Rainer Werner Fassbinder répartis en deux coffrets blu-ray. Lola, une femme allemande est issu du coffret volume 2. Une rétrospective en salle débute en parallèle dont une intégrale Fassbinder à la Cinémathèque française.

Le film :

Lola (Barbara Sukowa) se prostitue dans un bordel d’une ville de RFA. Fille d’immigrée déjà maman mais dont le père est absent, Lola est l’axe de rotation de cette satire qui prend les oripeaux d’un mélodrame pour mieux exposer la noirceur de son propos. Lola, une femme sublime, qui vend son corps, sa voix, chaque nuit. Déjà profondément cynique, la jeune femme aimerait rencontrer un bon parti qui pourrait la sortir de sa situation, ce qui n’est pas le cas d’Esslin (Matthias Fuchs), cet employé de la mairie idéaliste qui officie à la batterie pour quelques numéros dans la maison close la nuit tombée. L’arrivée d’un nouveau directeur des travaux publics va bousculer ce manège dichotomique, cet univers où tous semblent jouer un rôle différent le jour et la nuit. Von Bohm (Armin Mueller-Stahl), venu grâce au maire véreux est un homme pieux, sérieux et porté sur l’avenir, l’avenir de sa patrie. Schuckert (Mario Adorf) est aussi porté sur l’avenir de son pays, mais pour y réaliser les plus grands profits, entrepreneur peu scrupuleux et magouilleur dont la fortune est inversement proportionnelle à sa grandeur d’âme. Au bordel, c’est Lola qu’il veut, au grand dam d’Esslin alors que la prostituée, répondant au prénom de Marie-Louise en dehors du salon du vice, fraie avec Von Bohm.

Fassbinder construit avec brio sa satire politique, morale et sociale, en s’appuyant déjà sur le mélodrame pour en détourner les codes, construisant son propos en glissant d’un personnage à l’autre, de Lola à Von Bohm, la première disparaissant presque entièrement de la deuxième partie du film pour se concentrer sur le directeur d’équipement. Lola reste toutefois l’élément clé de cette œuvre, car en attisant la passion de trois hommes, elle provoquera un bouleversement fascinant car fondamentalement futile sur le plan social. Les protestations sociales sont d’ailleurs dénigrées ou ignorées par la caste de nouveaux riches. Avec des acteurs habités, Barbara Sukowa et Armin Mueller-Stahl saisissant ces personnages fort brillamment, R. W. Fassbinder fait de la corruption, morale et spirituelle, un moment d’allégresse, grâce à ses numéros musicaux mais aussi sa photographie particulièrement éclatante, jeu de lumières qui témoigne aussi de l’affrontement des figures de son film. Lola, une femme allemande témoigne de la terrible direction entreprise par l’Allemagne dix ans après l’armistice, terreau propice au capitalisme sans foi ni loi qui nous interroge aujourd’hui encore sur les racines d’un leader de l’Union Européenne. Une œuvre à la noirceur acidulée et à l’impact inaltéré.

Bande annonce (VO) :

 

Le Blu-ray

– Image :

Remarquable restauration ! Ce master blu-ray atteint des sommets de précision et de niveau de détail malgré une photographie exigeante avec le format, Fassbinder et son chef opérateur Xaver Schwarzenberger optant pour un jeu chromatique très prononcé, notamment dans la maison close où chaque personnage est accompagné par une couleur spécifique. Jamais la rencontre des ces faisceaux saturés ne trouble l’image, débarrassée de toute trace du temps. De jour, quel que soit le cadre, le niveau de détail reste évidemment au même niveau. Avec des noirs profonds et des contrastes fantastiques, Lola, une femme allemande trouve une nouvelle jeunesse où seuls les plans avec fondus enchaînés montrent des qualités plus limitées. Dans deux ou trois plans, un peu de fourmillement apparaît.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Le mono d’origine a été conservé judicieusement, d’autant que le mixage se montre parfaitement équilibré ainsi, et seule la qualité de l’enregistrement crée d’infimes variations dans les voix des comédiens. Les passages musicaux sont sublimés par le dynamisme de la piste en DTS-HD Master audio qui ne connaît ni souffle, ni craquements parasites.

– Bonus :

– Bande annonce (définition standard non restauré)
Les bonus sont à retrouvés sur un DVD complétant le coffret :
– La trilogie allemande, analyse de Marielle silhouette, Nicole Brenez et Cédric Anger (42 min)
– Hanna, une femme allemande. Souvenirs de Hanna Schygulla (19 min)
– La maison Fassbinder, analyse de Patrick Straumann (21 min)
– Lola, les feux d’artifice, analyse de Caroline Champetier (15 min)
– La montée du mensonge, analyse de Jean Douchet (23 min)
– Fassbinder Frauen, essai de Nicolas Ripoche (25 min)
– Fassbinder Politik, entretien avec Heike Hurst (27 min)

Annotations :

Disponible uniquement dans le coffret R.W. Fassbinder vol. 2, Lola, une femme allemande est regroupé avec Effi Briest, Le Droit du plus fort, Roulette Chinoise, L’année des treize lunes, Le mariage de Maria Braun, L’Allemagne en automne et Le Secret de Veronika Voss.

 

Film :
4 étoiles
Image:
4.5 étoiles
Son :
4 étoiles
Bonus :
3.5 étoile
Avis Global :
5 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avant de publier un commentaire, vous devez lire et approuver notre politique de confidentialité.