Test Blu-ray : Seven (David Fincher)

Seven Blu-ray

Fiche Technique :

Seven (1995) réalisé par David Fincher
Avec : Morgan Freeman, Brad Pitt, Gwyneth Paltrow, R. Lee Ermey, Michael Massee, Kevin Spacey
Titre original : Se7en
Durée : 127 mn
Genre : Thriller, Policier
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais DTS-HD Master Audio 7.1, Français DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres : Français
Format d’image : 2.40:1
Codec : VC-1
Résolution : 1080p
Editeur : Metropolitan

 

La trame :

Deux détectives, l’un sur la retraite, l’autre, nouveau en ville, traquent un tueur en série qui élimine ses victimes en fonction des sept péchés capitaux.

Mini-critique :

Un homme obèse est retrouvé mort, la tête dans un plat de spaghettis, l’estomac dilaté. La Gourmandise. Un avocat est assassiné après avoir été poussé à s’automutiler. L’Avarice. Tout porte à croire que les détectives Somerset (Morgan Freeman) et Mills (Brad Pitt), équipiers temporaires, peuvent s’attendre à découvrir cinq autres corps. William Somerset est à quelques jours de la retraite, flic méticuleux, aussi carré que le battement du métronome qui l’aide à s’endormir dans cette ville qui le dégoute, où les meurtres incessants ont finit par le pousser à se retirer. Son jeune équipier, David Mills, a toute la fougue du jeune détective qui veut coffrer les détraqués dans l’urgence, quitte à commettre des erreurs. Deux générations, deux tempéraments opposés, et pourtant, face au « travail » rigoureux d’un certain John Doe – en anglais, John Doe désigne un inconnu, c’est un nom commun comme M. Dupont en français, notamment utilisé pour designer des cadavres non identifiés –, les deux hommes vont apprendre à coopérer.
Andrew Kevin Walker passe aux mains de David Fincher un scénario soigné, autant dans la composition de ses personnages que dans son récit glauque et sans espoir. Le mal est partout, il nous ronge, et un illuminé a décidé de marquer les esprits. Et l’impact est bien là : chaque meurtre dans Seven est inoubliable. Leur cruauté, leur mise en scène, leur réalisme combinés créent des images rémanentes. Malgré les embuches et déboires d’Alien 3, David Fincher avait déballé son univers, un monde sordide, cachant ses immondices à l’abri de lumières tamisées. Dans Seven il dépeint une ville, inconnue, mais qui pourrait-être n’importe quelle métropole, de la même façon que l’asile où atterrit Ellen Ripley. Deux heures durant, le spectateur est privé d’air pur, une sensation appuyée par les compositions angoissantes de Howard Shore, dont les cuivres oppressants ne sont pas sans rappeler ceux de Cape Fear (signés Bernard Herrman).
Outre toutes ces qualités, ce thriller au suspense maitrisé de bout en bout, reste inoubliable avant tout pour John Doe, qui élève le meurtre au rang d’art macabre, aussi fascinant dans sa méthodologie, qu’épouvantable dans sa barbarie.
Le funèbre tableau d’un monde qui ne tourne pas rond.

Bande annonce (VO) :

 

Le Blu-ray

– Image :

Comme pour Fight Club, ce transfert supervisé par David Fincher mérite aussi tous les superlatifs. Seven est un film qui se déroule exclusivement dans la pénombre ou sous une pluie torrentielle, son univers obscur et grisonnant présente des contrastes saisissants et des noirs d’une profondeur rare. Des noirs qui n’avalent aucun détail, tout étant parfaitement ciselé par un piqué aussi impressionnant au premier qu’au second plan. Aucun défaut à relever si ce n’est un aspect laiteux sur de rares arrières plans.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Disposant d’une piste audio 7.1 DTS-HD Master Audio (testée sur du matériel 5.1), Seven emporte nos sens dès le générique de début où le remix de Closer par Nine Inch Nails nous attaque de toute part avec ses sonorités glauques. Les musiques disposent d’un mixage dynamique et tirent partis de la spatialisation. Les effets sonores, tels que la pluie, le passage de véhicules – avions, métros –, restitués avec réalisme, parachèvent l’immersion aux côtés des deux inspecteurs. Le canal des voix est on ne peut plus clair. Cette édition blu-ray de Seven possède toutes les caractéristiques d’une production récente alors qu’il fête déjà ses 15 ans.

– Bonus :

Cette édition blu-ray se voit dotée des bonus présents sur l’édition double DVD, présentés en définition standard. Les bonus concernant la remasterisation relate donc du travail effectué pour la réédition en DVD.

– Commentaires audio de David Fincher, Brad Pitt et Morgan Freeman
– Commentaires audio centré sur l’histoire : Richard Dyer, Andrew Kevin Walker, Richard Francis-Bruce, Michael De Luca et David Fincher
– Commentaires audio centré sur l’image : Darius Khondja, Arthur Max, Richard Francis-Bruce, Richard Dyer et David Fincher
– Commentaires audio centré sur le son : Ren Klyce, Howard Shore, Richard Dyer et David Fincher.

– Dessins de Production (08:56).
– Photographies :
Les photos de John Doe (14:26), commenté par Melodie McDaniel qui fut en charge de réaliser les clichés.
La décomposition de Victore (02:28), commenté par David Fincher.
Les photos de police (05:38), commenté par Peter Sorel, photographe de plateau.
Les photos de plateau (10:47), commenté par Peter Sorel.
Les carnets (08:17), commenté par Clive Percy, directeur artistique, et John Sable, le concepteur des carnets.

– Scènes coupées avec commentaire audio optionnel de Fincher : pré-générique original, storyboard du pré-générique original, trajet vers le meurtre « gourmandise », « vous avez de la monnaie ? », « mon avenir ? », le réveil de Tracy, descente chez Victor, Orgueil. Durée totale : 19:20.
– Fins alternatives avec commentaire audio optionnel de Fincher : fin initiale (testée), storyboard de la fin alternative (non tournée). Durée totale : 13:20.

– Analyse du générique du début :
Trois « angles » différents : storyboard, version intermédiaire et version définitive. Choix de quatre différentes pistes audio et deux commentaires audio optionnels : le concept par le créateur du générique, Kyle Cooper et la bande son par Brant Biles et Robert Margouleff.

– Featurette (06:40).
– La remasterisation :
Le son, commentaire audio de Brant Biles et Robert Margouleff. L’image, commentaire audio de Stephen Nakamura et Evan Edelist. L’étalonnage, démonstration et commentaire audio de Stephen Nakamura. Durée totale : 23:18.
– Comparatif avant / après : choix de 3 scènes avec le master vidéo original, le nouveau master vidéo ainsi que le mix 5.1 original et le nouveau. Un bonus qui ne présente qu’un intérêt minime étant donné qu’il sont en définition standard.

– Bande-annonce en VOST et VF.

Annotations :

Cette édition limitée contient également un livret de 36 pages (en français) sur le film ainsi que 7 comic books (en anglais) sur chaque péché capital, affichant un style graphique différent pour chacun (cliquez sur les images pour agrandir) :

Seven Bluray Limite

Gourmandise

Luxure

Colère

 

Conseillé à

  • toute personne prête à suivre une enquête policière des plus glauques.
  • tous les pêcheurs, évidemment, qui retourneront très vite à une vie plus sage.
Déconseillé à

  • aux âmes sensibles, les meurtres étant particulièrement atroces.
Notes :
Film : 9/10
Image : 5/5
Son : 5/5
Bonus : 5/5

Avis global : 10/10

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

9 commentaires

  1. Ok, merci grâce à toi je suis sûr à 100% de le prendre (avant ce n’était que 95% quand même, il y a une énorme marge de différence ^^).

  2. Content de constater que je suis convaincant 😉 C’est vraiment un travail exceptionnel qu’ils ont fait sur ces films (Seven et Fight Club) ; si seulement tous les blu-rays pouvaient être aussi soignés, y aurait pas de besoin de les tester !

  3. Un coffret qui semble exceptionnel pour un des films préférés. L’achat semble inévitable. Dommage que les comics soient en anglais par contre.

  4. je vais l’acheter
    l’un de mes films cultes

    (dans mon top 10)
    article excellent

  5. @samom & cinemarium, vous serez sans aucun doute pleinement satisfaits.

  6. salut

    vu à 24 euros je crois chez Amaz….
    moins cher ailleurs en neuf ?

    n’hésite pas
    😉
    bonne nuit

  7. Sur internet – et même dans le commerce -, je suppose qu’il est difficile de le trouver neuf à meilleur prix, à l’heure actuelle. Bonne nuit 😉

  8. Merci
    😉

    bonne fin de WE

  9. Le meilleur Thriller qu’il m’ait été donné de voir, avec un super duo d’acteurs.
    Fincher est vraiment une bête, il l’a prouvé avec Fight Club et l’a confirmé avec le récent Social Network.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *