[Critique] Les amants passagers (Pedro Almodóvar)

Entouré de visages habituels, Pedro Almodóvar retourne à un cinéma léger et bariolé pour Les amants passagers. Un virage vers la comédie, après l’excellent et torturé La Piel que habito, qui manque de trouver l’euphorie recherchée au cours des mésaventures de l’équipage et de passagers d’un avion ne pouvant atterrir.

LIRE LA SUITE

[Critique] Turn me on (Jannicke Systad Jacobsen)

Adaptée d’un roman à succès, Få meg på, for faen, Turn me on est une comédie centrée sur l’éveil sexuel et sentimental de jeunes filles vivant dans un bled isolé au plus profond des forêts norvégiennes. Pour son premier long-métrage de fiction, la réalisatrice Jannicke Systad Jacobsen livre un plaisant film qui traite de la sexualité avec humour et sans(…)

Lire la suite

[Critique] A Dangerous Method (David Cronenberg)

David Cronenberg abandonne les récits contemporains pour adapter une pièce de théâtre de Christopher Hampton, The Talking Cure, s’intéressant à la psychanalyse et plus particulièrement à la relation entre Carl Jung, une patiente hystérique et Sigmund Freud. Un long-métrage qui, à première vue, peut paraître comme une scission brutale dans la filmographie du cinéaste canadien ; toujours est-il qu’il s’agit(…)

Lire la suite

[Critique] Deep End (Jerzy Skolimowski)

L’été n’est pas seulement propice aux comédies légères et aux mastodontes d’action en provenance d’Hollywood, certains films ont la chance de retrouver quelques salles obscures. Alors qu’il était l’invité d’honneur du Festival Paris Cinéma 2011, Jerzy Skolimowski se voit gratifié d’une restauration numérique et d’une reprise en salles d’un long-métrage méconnu de sa filmographie : Deep End. Une véritable perle(…)

Lire la suite