Critique : L’Île aux chiens

Si Wes Anderson avait disparu des salles depuis le superbe Grand Budapest Hotel en 2014, c’est parce qu’il préparait son second film d’animation en stop-motion, L’Île aux chiens, dont le titre original Isle of dogs joue sur la sonorité de I love dogs. Et il s’agit bien de ça dans cette aventure loufoque et touchante, une déclaration d’amour au meilleur ami de l’homme.

La Grande aventure canine

Dans un Japon gouverné par des êtres éprouvant une haine profonde envers les chiens, une épidémie de grippe canine pousse les autorités à déporter tous les chiens de la ville de Megasaki vers l’île poubelle, condamnant des centaines de chiens à finir leur vie au milieu de détritus où les clans se forment pour survivre. Wes Anderson nous conduit dans le groupe de Chief (voix de Bryan Cranston), Rex (Edward Norton), King (Bob Balaban), Boss (Bill Murray) et Duke (Jeff Goldblum). Un jour, un enfant s’écrase sur l’île, Atari (Koyu Rankin). Ce dernier veut retrouver son chien Spots. Le groupe, heureux de retrouver ce qu’ils appellent « un maitre », à l’exception de Chief, chien errant, va aider le garçon dans sa quête. Un garçon dont le geste secoue l’archipel nippon puisqu’il s’agit du pupille du maire de Megasaki, à l’origine des décisions radicales prises à l’écart de l’espèce canine.

Fantastic Mr. Fox est une œuvre géniale par son originalité et le style si personnel de Wes Anderson, précis voire ultra-millimétré. Une rigueur et une sophistication qui n’ont cessé de croître film après film, jusqu’à culminer dans Grand Budapest Hotel où le perfectionnisme étouffe parfois l’émotion. On retrouve ici ce maniérisme si développé, loin d’être une tare véritable, mais le film déploie certains tics qui agacent quelque peu à la longue. Par exemple, au début du film, il est indiqué que les aboiements ont été traduits en anglais pour faciliter la compréhension. La langue japonaise, elle, n’est jamais traduite lorsqu’elle est employée face aux chiens. A Megasaki, il y a le travail d’une interprète, à la voix prêtée par Frances McDormand, qui suit les échanges. Un élément qui contribue à certains effets comiques, mais qui alourdit un récit souvent moins intéressant du côté des humains et du groupuscule s’élevant contre le bannissement des chiens que l’aventure insulaire dans un paysage désolé. L’humour décalé et l’émotion sont plus fortes auprès de la meute qui accompagne Atari que sur le versant social et politique, au propos simpliste sur la manipulation des masses.

Moins fluide que la plupart des œuvres de Wes Anderson, qui connaissent pourtant des modes narratifs similaires à base de digressions et analepses, L’Île aux chiens brille par son animation merveilleuse. On pourrait presque caresser ces animaux brisés par la cruauté d’une poignée d’hommes mais qui n’ont pas perdu leur affection pour les bipèdes que nous sommes. Aussi, il y a un savant choix d’acteurs pour parachever l’émotion véhiculée par ces tendres animaux, où l’on retrouve aussi Tilda Swinton, Scarlett Johansson ou encore Liev Schreiber. Accompagné par une bande originale toute en percussions d’Alexandre Desplat, ce singulier et décalé film d’animation permet à Wes Anderson d’être couronné Meilleur réalisateur au dernier Festival de Berlin. Destinée avant tout à un public adulte, cette œuvre non exempt de défauts et lourdeurs se présente pourtant comme une nouvelle petite gemme dans la filmographie du cinéaste texan.

3.5 étoiles

Film découvert dans le cadre d’une projection du Club 300 : merci aux équipes d’Allociné.

 

L’Île aux chiens

Film allemand, américain
Réalisateur : Wes Anderson
Avec les voix de : Bryan Cranston, Edward Norton, Bob Balaban, Bill Murray, Jeff Goldblum, Koyu Rankin, Frances McDormand, Akira Takayama, Kunichi Normua, Greta Gerwig, Scarlett Johansson, Tilda Swinton, Harvey Keitel, F. Murray Abraham
Titre original : Isle of Dogs
Scénario de : Wes Anderson, Roman Coppola, Jason Schwartzman, Kunichi Nomura
Durée : 101 min
Genre : Animation, Aventure, Comédie
Date de sortie en France : 11 avril 2018
Distributeur : Twentieth Century Fox France

Bande Annonce (VOST) :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Avant de publier un commentaire, vous devez lire et approuver notre politique de confidentialité.