[Critique] Touristes (Ben Wheatley)

Troisième long métrage du britannique Ben Wheatley, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes 2012, Touristes propose un road trip en Grand Bretagne quelque peu particulier… Une comédie à l’humour noir dévastateur.

Idylle meurtrière

Aux premiers abords, Touristes laisse entrevoir une gentille comédie sur la route, quelque peu décalée, en compagnie d’un couple fraîchement formé, lancé sur les terres britanniques afin de découvrir les plus beaux sites naturels et musées atypiques. Tina (Alice Lowe) et Chris (Steve Oram) représentent de parfaits trentenaires ordinaires, et pourtant, un banal incident dans un tramway va révéler le mal vicieux rongeant Chris. Car s’ensuit un malencontreux accident avec la caravane, cachant une exécution effroyable qui marque le point de départ d’une épopée meurtrière, sordide, mais terriblement désopilante. Derrière son affabilité, Chris masque une jalousie terrible, une misanthropie perverse, dont les rares justifications, rapidement soutenues par Tina, s’avèrent totalement délirantes – le point le plus fabuleux étant cette démarche écologique de l’assassinat. Si le ton est à la rigolade légèrement désinvolte, l’envol jouissif prend dès la seconde exécution. Sous fond de Season of the witch, grâce à un montage parallèle associant rituel chamanique, vil assassinat et petites blessures corporels, Wheatley provoque une grisante frénésie qui accompagnera les pires agissements des ses personnages.

Ne tenant ni des gangsters à la Bonnie & Clyde, ni des médiatiques Mickey et Mallory Knox (Tueurs nés), le couple déviant de Touristes garde le cap sur une normalité absurde et jubilatoire. On trouve un malin plaisir dans le naturel des personnages – les acteurs se montrent formidables – face aux assassinats, continuant leur petit périple comme s’ils n’avaient rencontrés que de simples anicroches, gâchant une soirée restaurant ou un après-midi randonnée. Leur balade misanthropique donne à chaque rencontre un caractère particulièrement croustillant puisque la moindre contrariété peut déclencher une explosion de violence gore et mortelle, et d’autant plus lorsque la tension grimpe entre ces deux amants se découvrant un peu plus chaque jour. Jouant avec le folklore sur les roux et doté d’un certain lyrisme champêtre, Touristes déploie une cruauté à la saveur des plus délectables. Peu éloigné de l’humour grolandais d’un Louise Michel ou d’un Mammuth, mais dépourvu du discours social, le film de Ben Wheatley évite aussi tout faux pas final qui aurait pu gâcher les sadiques festivités. Une œuvre aussi fraîche qu’insolente, qui changera probablement votre regard sur ces personnes si anodines que l’on croise ça et là, sur les sites touristiques.

4 étoiles

 

Touristes

Film britannique
Réalisateur : Ben Wheatley
Avec : Alice Lowe, Steve Oram, Eileen Davies, Richard Glover, Jonathan Aris, Monica Dolan
Titre original : Sightseers
Scénario de : Alice Lowe, Steve Oram, Amy Jump
Durée : 88 min
Genre : Comédie
Date de sortie en France : 26 décembre 2012
Distributeur : Wild Side Films / Le Pacte


Bande Annonce (VOST) :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Un commentaire

  1. Excellent j’ai beaucoup aimé, après « Kill list » Ben Wheastley promet beaucoup pour la suite… 3/4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *