Master Class de Zack Snyder : l’essentiel

A l’occasion de la sortie de Sucker Punch, Zack Snyder a donné une master class à la fnac St-Lazare, lundi 28 mars 2011, dans une salle un peu étroite pour l’évènement. Résumé des échanges.

Prévue pour durer une heure et demie, la master class s’est finalement déroulée sur quarante minutes pour être suivie par une séance de dédicaces où Zack Snyder s’est montré très disponible avec son public. Animée par une personne un peu trop fascinée par Snyder, la session n’a laissé que très peu de temps de parole aux auditeurs – d’autant plus qu’il y a eu quelques interventions peu pertinentes, comme le conseil du jeu Marvel vs Capcom 3 ou le numéro d’une fangirl, actrice en devenir, qui n’a pas hésité à fourguer son C.V. !
Selon l’animateur, la B.O. de Sucker Punch est parfaite. Zack Snyder parle alors de l’importance de la musique dans Sucker Punch mais qu’il a dû faire certaines concessions, comme l’abandon de Hurt du groupe Nine Inch Nails, qu’il n’a pas réussi à associer au film à cause de son rythme particulier.
A propos des influences qui jouent sur Sucker Punch, Zack Snyder dit que le monde du jeu vidéo, de la publicité et du cinéma sont désormais dans un cercle d’influence mutuelle et qu’il est difficile de localiser précisément les sources d’inspiration. Plus tard, il aborde certaines influences particulières comme la bande-dessinée Métal Hurlant, le peintre David ou encore le cinéaste Terry Gilliam.
Le Royaume de Ga Hoole est en 3D et Sucker Punch en 2D ; Snyder explique ne pas avoir adopté la 3D pour éviter de voir ses cadrages déformés par les contraintes intrinsèques à un tournage en 3D, où les techniciens imposent de nombreux changements au réalisateur.
A propos des réactions diverses que peuvent provoquer ses films, notamment 300, Snyder annonce qu’il préfère que ses films créent le débat, marquent les esprits, plutôt qu’ils soient oubliés quelques jours après la séance. Il espère d’ailleurs que Sucker Punch provoquera de longues discussions entre amis.
Sur le cinéma, il conseille aux jeunes réalisateurs de rester eux-même dans le processus de création de leurs films et Snyder admet qu’il aimerait tourner un jour un film traditionnel, sans avoir recours aux écrans verts et CGI.

Quelques informations à propos de Superman : Man of Steel :
– Zack Snyder ne sait pas encore si le film sera tourné en 3D.
– Alors qu’il est commun de choisir un acteur inconnu pour incarner Superman, Snyder a choisir Henry Cavill, connu pour son rôle dans la série des Tudors. Snyder pense qu’il représente le parfait équilibre entre l’homme et la gentillesse – cela sous entend que la gentillesse est pour les mauviettes ? – et qu’il est donc la personne idéale pour jouer son Superman.
– Snyder retravaille le scénario de David S. Goyer et Christopher Nolan (producteur du film), jugé excellent mais bien trop ambitieux.

Sucker Punch, c’est en salles dès aujourd’hui.

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

2 commentaires

  1. « d’autant plus qu’il y a eu quelques interventions peu pertinentes, comme le conseil du jeu Marvel vs Capcom 3 »

    C’était vraiment n’importe quoi cette intervention. J’y étais et malheureusement ce type de question a empêché réellement de parler cinéma. C’est dommage.

  2. Oui, et c’est d’autant plus dommage que l’on ne nous a pas informé du temps imparti pour poser des questions, mais étant tout au fond de la salle, debout, je n’avais pas vraiment de chances de pouvoir m’exprimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *