Critique / Test DVD : L’Heure du Crime

L’Heure du Crime

Film italien
Réalisateur : Giuseppe Capotondi
Avec : Kseniya Rappoport, Filippo Timi, Giorgio Colangeli, Antonia Truppo, Fausto Russo Alesi
Titre original : La Doppia Ora
Scénario de : Alessandro Fabbri, Ludovia Rampoldi, Stefano Sardo
Directeur de la photographie : Tad Radcliffe
Monteur : Guido Notari
Durée : 95 mn
Genre : Thriller
Date de sortie en France : 4 août 2010
Disponible en DVD depuis le 16 février 2011

 

 

 

 

La trame :

Sonia travaille comme femme de ménage dans un hôtel de Turin. Lors d’une soirée de speed dating, elle rencontre le ténébreux Guido, ancien flic devenu gardien de villa.

 

Bande Annonce (VOST) :

 

Critique

Le crime, le vrai, c’est cette traduction trompeuse du titre du film. La Doppia Ora, l’heure double en italien, devient L’Heure du Crime en traversant les Alpes. Il y a bien sûr un crime dans le premier film de Giuseppe Capotondi, mais le récit s’articule autour d’un jeu sur les doubles, sur la répétition étrange de certains motifs qui nourrit le mystère.

Alors que le quotidien de Sonia (Ksenia Rappoport) est troublé par le suicide d’une jeune fille pendant qu’elle nettoyait sa chambre, le taciturne Guido (Filippo Timi, sosie italien de Javier Bardem) entre dans sa vie. Le couple, à peine formé, est détruit au premier point de bascule qui conduit le film à prendre la forme d’un drame aux relents horrifiques. Le cinéaste italien s’agrippe à son héroïne, filmée en plan rapprochée, caméra à l’épaule ; un choix artistique qui prive le film d’oxygène, desservi par une neutralité formelle qui agit comme un antidote à l’étrangeté des évènements. D’un point de vue sensoriel, L’Heure du Crime, qui peut compter en permanence sur une excellente direction d’acteur – Ksenia Rappoport reçoit la Coupe Volpi de la Meilleure Actrice à la Mostra de Venise en 2009 –, instaure un inquiétant climat dans cette seconde partie grâce au travail sur le son et les musiques. Les échos lointains d’une chanson de The Cure dans une salle de bains ravive des souvenirs et demande à tendre l’oreille, quand soudain, la détonation d’un tir de pistolet nous extirpe brutalement de l’errance mélancolique.

Seul point d’attache pour le spectateur, privé des éléments clefs, Sonia se dévoile par le biais d’une enquête policière en toile de fond. L’amour et le manque affectif semblent contrecarrer l’acte criminel et alors que le scénario semble emprunter une route grotesque, un nouveau point de bascule dégage le film du carcan de la seconde partie du métrage : l’aventure sentimentale et le polar prennent les rênes, jusqu’au bout. Malheureusement, le réalisateur et les scénaristes choisissent de baliser la route pour le spectateur, préférant éliminer toute zone d’ombre.
C’est sous le signe du doute et de la fatalité que se poursuit L’heure du Crime dans une dernière partie réussie qui, paradoxalement, atténue l’intérêt de ce thriller qui manie les genres avec trop de précaution. Une direction artistique plus singulière aurait permis au film de se dégager de l’exercice de style et surtout, de détourner l’attention de ses décevantes ficelles scénaristiques. L’ouverture à la réflexion sur le subconscient et les mystères des mécanismes du cerveau permet toutefois au film de se conclure sur une note positive.

2.5 étoiles

L’Heure du Crime en DVD sur Amazon.fr :

L’édition DVD de L’heure du Crime bénéficie d’un transfert réussi. L’image est exempt de défaut et côté audio, trois pistes sont proposées : Italien Dolby Digital 5.1, Français et Italien en Dolby Digital 2.0. Naturellement, la piste en 5.1 est à privilégier pour ce film dont l’ambiance sonore a été particulièrement travaillée.
Bonus du DVD :
– Making of (21:59)
– Scènes coupées (03:01)
– Bande-annonce

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *