Critique / Test DVD : Sans queue ni tête

Sans queue ni tête

Film français
Réalisatrice : Jeanne Labrune
Avec : Isabelle Huppert, Bouli Lanners, Sabila Moussadek, Richard Debuisne, Didier Bezace
Scénario de : Jeanne Labrune, Richard Debuisne
Directrice de la photographie : Virginie Saint-Martin
Monteuse : Anja Lüdcke
Durée : 95 mn
Genre : comédie dramatique
Date de sortie en France : 29 septembre 2010
Disponible en DVD depuis le 2 février 2011

 

 

 

 

La trame :

La rencontre d’une prostituée et d’un psychanalyste lassés de leur condition.

 

Bande Annonce (VF) :

 

Critique

Deux êtres mal dans leur peau, lassés de leur vie. D’un côté, il y a Alice (Isabelle Huppert), une pute qui se plie à tous les désirs de mise en scène de ses clients ; de l’autre, il y a Xavier (Bouli Lanners), un psychanalyste fatigué, en conflit avec sa femme et sa sexualité. Les deux protagonistes vont se rencontrer, mais aucun des deux ne va pouvoir aider l’autre directement, le cheminement ne sera pas si simple.
Sans queue ni tête est une thérapie soporifique qui établit un parallèle entre deux métiers qu’on penserait incomparables. A trop hésiter entre la comédie et le drame psychologique, Sans queue ni tête ne touche aucun de ces genres pour s’égarer dans un vide intersidéral. La platitude des dialogues, l’exécrable direction d’acteur et la mise en scène glaciale permettent au film de Jeanne Labrune de se dérouler dans un mouvement uniforme de nullité.

Tout n’est pas si sombre puisque deux sursauts de burlesque nous sortent de la torpeur, pour quelques instants, avant d’être à nouveau confronté à ces personnages vides de vie. Durant ces interminables quatre-vingt-dix minutes, on pourra remarquer, en plissant les yeux, que l’ombre de Buñuel plane sur une séquence de prostitution (on pense à Belle de Jour) et que le spectre (lointain) de Kubrick surgit à une fête orgiaque (on pense à Eyes Wide Shut) – sans aucune maestria, bien entendu.
La belle morale de l’histoire, c’est que dans la vie, les actes désintéressés servent d’électrochoc. Chouette leçon.
Sans queue ni tête : sans saveur ni intérêt.

0.5 étoile

Sans queue ni tête en DVD sur Amazon.fr

L’édition DVD de Sans queue ni tête propose une image propre, à l’exception d’une scène en champ-contrechamp avec Bouli Lanners et Isabelle Huppert où le grain se montre plus prononcé et la définition moins précise. En audio, deux pistes françaises en dolby digital (2.0 et 5.1). Des sous-titres pour les sourds et malentendants sont présents.
Bonus :
– Scènes coupées (avec commentaires optionnels de la réalisatrice) (13:26)
– Commentaire audio de la réalisatrice
– Bande-annonce

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

4 commentaires

  1. aaaaahhhh !!! c’est pas possible… j’avais trouvé ce film vraiment brillant, intelligent, subtilement drôle… et isabelle huppert putain !! (il y a une loi en critique : on ne peut pas dire du mal d’un film avec isabelle huppert !! 🙂
    bon, du coup, en contrepoint : http://cinematheque.over-blog.net/article-sans-queue-ni-tete-de-jeanne-labrune-france-2010-58564844.html

  2. Oui, je me souviens avoir lu ta critique lors de la sortie en salles, et d’ailleurs, j’étais un peu dégouté qu’il ne passe pas plus près de chez moi… et finalement. Merci pour le contrepoint 😉
    (J’aime bien transgresser les lois !)

  3. d’ailleurs à ce propos, il y a un film avec isabelle (aka la plus grande actrice de tous les temps) qui sort cette semaine dans une seule salle à paris… c’est bizarre surtout qu’elle a l’air d’avoir le role principal… en tout cas ça attise ma curiosité !

  4. Je ne te connaissais pas cette passion pour Isabelle Huppert 😉 Et je ne savais pas non plus qu’elle était à l’affiche d’un film cette semaine. Elle se fait discrète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *