Test Blu-ray : Skin

Fiche Technique :

Skin (2018) réalisé par Guy Nattiv
Avec : Jamie Bell, Danielle Macdonald, Daniel Henshall, Bill Camp, Vera Farmiga, Mike Colter, Zoe Margaret Colletti
Durée : 118 min
Genre : Drame, Biopic
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais, Français DTS-HD Master Audio 5.1
Sous-titres : Français (forcés avec la piste VO)
Format d’image : 2.35:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Lonesome Bear

Synopsis :

L’histoire vraie de Bryon “Pitbull” Widner, membre d’un gang de néo-nazis qui fera face à des conséquences mortelles lorsqu’il décidera de changer de vie…

Le film :

Premier long métrage tourné aux Etats-unis par le réalisateur israélien Guy Nattiv, Skin suit le prolongement de son regard sur le suprémacisme blanc qu’il avait déjà exploré dans un court métrage éponyme, salué de nombreuses fois, notamment avec le Prix du public au Festival de Clermont-Ferrand 2019 mais aussi l’Oscar du meilleur court métrage. Un excellent et frappant court métrage d’ailleurs présent dans la section bonus de ce blu-ray.

Si le court métrage tient du thriller purement fictionnel, ce Skin s’inspire d’une histoire vraie, celle d’un membre d’un groupuscule d’extrême droite qui décide de quitter les siens, Bryon Widner. Interprété par Jamie Bell, Bryon ne peut pas rompre avec son clan néo-nazi comme on jetterait la carte d’un parti politique, même douteux : son visage recouvert de tatouages ne laisse place à aucun doute sur l’idéologie qu’il défend et les agissements effroyables qui en procèdent. Lorsqu’il rencontre Julie (Danielle Macdonald), une mère divorcée, elle-même libérée de la crasse de l’extrême droite, Bryon voit enfin une vraie porte de sortie, avec la possibilité d’intégrer une véritable famille, saine et aimante. Mais on ne quitte pas ceux qui l’ont élevé depuis l’enfance ainsi, et c’est sur cette horreur que se concentre Guy Nattiv, les difficultés de quitter un univers aussi néfaste et nauséabond. Angle intéressant puisque les mouvements néo-nazis sont plus souvent dépeints dans le strict cadre de leurs méfaits et diverses exactions. Debutant à Columbus dans l’Ohio en 2009, Skin suit le parcours de Bryon sur plusieurs années douloureuses. Comme dans un milieu mafieux classique, raccrocher est un acte aux conséquences lourdes. Porté par des acteurs de talent, Skin étudie une trajectoire particulièrement intéressante mais sans adopter l’angle le plus marquant. Il y a peut-être une volonté de vouloir embrasser trop d’éléments, quitte à négliger la profondeur du développement – notamment en montrant comment ces « familles » recrutent de nouveaux membres, grâce à la misère –, mais surtout une narration qui élimine tout suspense et affaiblit l’impact de certaines séquences. Une œuvre quelque peu fragile, aussi par son découpage ne rendant pas toujours justice à la photographie d’Arnaud Potier, mais Skin vaut le détour par son message, vecteur d’espoir contre la haine. Une nécessité en ces temps obscurs.

 

Le Blu-ray

– Image :

Skin traverse une multitude de contrées américaines, principalement en saison hivernale. Les protagonistes évoluent dans des paysages peu urbanisés ainsi que diverses habitations, de jour et de nuit. Ce blu-ray affiche une qualité d’image de très haute qualité dans toutes les conditions présentes. Du piqué à la colorimétrie en passant par la profondeur des noirs, tout concorde pour faire briller la norme HD. Les macros sur les tatouages de Bryon sont très impressionnants, tout comme les virées nocturnes du gang d’extrême droite où les lumières et la pénombre découpent l’espace avec du style.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
Sur le plan audio et accessibilité, on trouve deux pistes en DTS-HD Master Audio 5.1, en anglais et en français. Le sous-titrage est obligatoire avec la VO qui présente un mixage très équilibré, avec des niveaux qui auraient pu profiter de plus de dynamisme mais qui font de Skin un film très agréable à l’oreille. La spatialisation est employée judicieusement, sans emphase. Aucun défaut n’est à noter.

– Bonus :

Les bonus sont en haute définition
– Court métrage Skin de Guy Nattiv (21 min)
– Bande annonce

 

Film :
3 étoiles
Image:
5 étoiles
Son :
4 étoiles
Bonus :
2.5 étoile
Avis Global :
3 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avant de publier un commentaire, vous devez lire et approuver notre politique de confidentialité.