[Test Blu-ray] La Planète des Singes : les origines (Rupert Wyatt)

Fiche Technique :

La Planète des Singes : les origines (2011) réalisé par Rupert Wyatt
Avec : Andy Serkis, James Franco, Freida Pinto, John Lithgow, Tom Felton
Titre original : Rise of the Planet of the Apes
Durée : 105 min
Genre : Science-fiction, Aventure, Action
Blu-ray testé : Edition française – Région B
Pistes Audio : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 ; Français, Catalan, Allemand DTS 5.1. ; Espagnol, Portugais, Japonais dolby digital 5.1. ; Audio-description anglais
Sous-titres : Français, Espagnol, Japonais, Catalan, Néerlandais, Allemand, Portugais, Anglais pour sourds et malentendants
Format d’image : 2.39:1
Codec : MPEG-4 AVC
Résolution : 1080p
Editeur : Fox Pathé Europa

Synopsis :

Dans un laboratoire, des scientifiques expérimentent un traitement sur des singes pour vaincre la maladie d’Alzheimer. Mais leurs essais ont des effets secondaires inattendus : ils découvrent que la substance utilisée permet d’augmenter radicalement l’activité cérébrale de leurs sujets. César, est alors le premier jeune chimpanzé faisant preuve d’une intelligence remarquable. Mais trahi par les humains qui l’entourent et en qui il avait confiance, il va mener le soulèvement de toute son espèce contre l’Homme dans un combat spectaculaire.

Mini-critique :

Pour accéder à la critique rédigée lors de la sortie cinéma, c’est par ici : Critique La Planète des Singes : les origines

Mon avis, après un second visionnage : c’est le blockbuster surprise de l’été 2011. Après la catastrophe signée Tim Burton, personne de sensé ne pouvait croire en ce reboot de la saga La Planète des Singes par Rupert Wyatt. Et pourtant, l’angle choisi par les scénaristes Rick Jaffa et Amanda Silver permet de réactualiser le mythe tout en y installant une base solide pour bâtir une nouvelle série de films. Dans La Planète des Singes : les origines, un scientifique rongé par l’envie de trouver un remède contre la maladie d’Alzheimer développe un virus capable de réparer les cellules dégénérescentes du cerveau. Testé sur des singes, le AL-112 s’avère bien plus performant puisqu’il développe les facultés intellectuelles. Les dérives du progrès scientifique sont au coeur du récit qui se range alors du côté des singes, animaux de laboratoires reclus derrière des barreaux. Pour donner vie à ces singes « virtuels », la performance capture a été employée avec brio. C’est Andy Serkis – déjà derrière Gollum et le King Kong de Peter Jackson – qui campe César, protagoniste qui éclipse les acteurs en chair et en os. A noter que pour la première fois, un acteur employé pour de la performance capture se retrouve nominé aux Oscar !
Si la mise en scène de Rupert Wyatt reste basique, l’efficacité des quelques séquences d’action permet au film de gagner en énergie sans jamais négliger l’émotion procédant de l’humanisation des primates. Une belle petite réussite.

Bande annonce (VOST) :

 

Le Blu-ray

– Image :

Malgré l’excellent travail des équipes de WETA Digital pour les effets numériques, l’intégration des singes dégrade quelque peu la qualité de l’image de ce blu-ray : il n’est pas rare de voir des noirs virant au gris sur les primates et une absence d’homogénéité dans la lumière de la scène. Des petits défauts qui, bien entendu, étaient déjà présents en salles, mais qui se révèlent bien plus distincts lorsque l’on regarde le film sur son installation. En terme de piqué et de niveau de détail, La Planète des Singes : les origines se montre satisfaisant, sans pouvoir prétendre à servir de référence en matière de haute définition. Avec sa belle colorimétrie et ses contrastes souvent solides et tranchants, on peut déclarer qu’il s’agit d’un joli transfert.

– Son :

Seule la piste en VO est testée.
La piste DTS-HD Master Audio propose un superbe dynamisme qui contribue pleinement à l’immersion sonore au coeur du film. Des sons infinitésimaux de la jungle ouvrant le film à la bataille épique (et tumultueuse) sur le Golden Gate Bridge, c’est une gamme d’ambiance allant des sons les plus faibles au plus extrêmes qui est restituée avec vélocité si nécessaire. Au centre, le canal de voix est irréprochable et seul les basses se montrent quelque peu timides lorsqu’elles devraient éclater.

– Bonus :

Tous les bonus sont en haute définition.
– Commentaire audio du réalisateur Rupert Wyatt
– Commentaire audio des scénaristes Rick Jaffa et Amanda Silver
– Scènes coupées (12:00)
– La mythologie de la saga « La Planète des Singes » (07:11)
– Le génie d’Andy Serkis (07:48)
– Une nouvelle génération de singes (09:41)
– Déconstruction d’une scène, module qui permet de naviguer d’une étape de finalisation d’une séquence à un autre dans la scène du cookie.
– Galerie de conception des personnages
– Dépasser les limites de la « motion capture » (08:43)
– Composer la bande originale aux côté de Patrick Doyle (08:07)
– Les grands singes (22:37)
– Les 3 bandes annonces cinéma du film.

 

Film :
3.5 étoiles
Image:
4 étoiles
Son :
4 étoiles
Bonus :
5 étoile
Avis Global :
4 étoiles
Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *