Critique : Very Bad Cops (Adam McKay)

Very Bad Cops

Very Bad Cops

Film américain
Réalisateur : Adam McKay
Avec : Will Ferrell, Mark Wahlberg, Michael Keaton, Samuel L. Jackson, Dwayne Johnson, Eva Mendes, Steve Coogan
Titre original : The Other Guys
Scénario de : Adam McKay, Chris Henchy
Directeur de la photographie : Oliver Wood
Monteur : Brent White
Durée : 107 mn
Genre : Comédie, Action, Policier
Date de sortie en France : 27 octobre 2010

 

 

 

 

La trame :

Allen Gamble et Terry Hoitz sont deux flics à la carrière au point mort, en plus d’être la risée de leurs collègues. Lorsque Gamble met la main sur un banal problème d’échafaudages, le duo est loin de s’attendre qu’ils touchent à une affaire qui les dépasse.

 

Bande Annonce (VOST) :

 

Critique

Depuis 2004, le duo McKay / Ferrell livre des comédies réussies, aussi originales dans le fond, que dans les gags, et portées par le talent inégalable de Will Ferrell pour jouer les pires imbéciles. Dans Very Bad Cops – avec Very Bad Trip 2 en cours de tournage, on est pas prêt de se débarrasser des variantes de ce titre en France –, c’est l’univers des thrillers policiers qui se retrouve parodié à coup de situations grotesques et dialogues savoureusement débiles.

P.K. Highsmith (Samuel L. Jackson) et Christopher Danson (Dwayne « The Rock » Johnson) sont les archétypes des flics superstars. Adulés et respectés par leurs confrères, ce sont deux terreurs des rues qui sèment le chaos pour faire respecter la loi, même pour de petits délits. Ainsi, le film s’ouvre sur une séquence d’action aberrante et hilarante où les deux gros bras vont causer plusieurs millions de dollars de dégâts à la ville de New York pour arrêter des dealers en possession de 100 grammes de marijuana. L’autre duo, The Other Guys – titre original du film –, est leur parfait opposé : Allen Gamble (Will Ferrell), s’occupe, avec joie, de la paperasse alors que son coéquipier, Terry Hoitz (Mark Wahlberg) est un flic teigneux qui désire plus que tout devenir un agent de renom. Une équipe que tout oppose, même en dehors du bureau. Gamble, malgré son physique de quadragénaire quelconque, attire, sans raison apparente, les plus belles femmes qui croise sa route ; il partage d’ailleurs la vie de Sheila (Eva Mendes), qu’il considère comme une femme insipide, au grand dam de Hoitz, incapable de se relever suite à sa dernière séparation.

Very Bad Cops joue sur les codes du genre qu’il détourne ou, au contraire, ridiculise en soulignant leur absurdité : si Bruce Willis est capable de descendre un hélicoptère à l’aide d’une voiture de police dans Die Hard 4, les agents Gamble et Hoitz ont simplement besoin de l’aide de golfeurs ! L’enquête, portée sur une étrange manoeuvre financière, amène le duo à enchainer les boulettes désopilantes. Comme à l’accoutumé, l’amitié et l’entraide sont les valeurs indispensables aux protagonistes de McKay pour parvenir à leur fin. La distribution, tonifiée par des acteurs qu’on ne présente plus, permet de donner un éclat tout particulier à cette nouvelle production. John C. Reilly, compère idéal de Will Ferrell, a été échangé contre Mark Wahlberg, excellent en chien hargneux, contrastant parfaitement avec le jeu inhabituel de Ferrel, tout en retenu, qui ne sort de ses gonds qu’à de rares occasions, sans pour autant perdre une once de son essence comique en interprétant ce flic dont l’affabilité irritante cache un homme au passé sulfureux. The Rock, Samuel L. Jackson et Eva Mendes dynamisent le comique de situation à chacune de leur apparition. On retrouve également Michael Keaton – qui, au fils des années, ne peut plus cacher qu’il partage le même ADN que Julien Lepers –, en capitaine de police dépassé par les bavures des deux zigotos, citant à tour de bras des paroles de chanson du groupe de R&B TLC. Quant à Steve Coogan, il joue David Ershon, l’avatar d’un certain Bernard Maddoff… Derrière son avalanche de gags, le film d’Adam McKay cache un pamphlet contre les magouilles financières et inégalités salariales dont les Etats-Unis sont victimes, concrétisé par un générique de fin reprenant des chiffres vertigineux qui réveilleront peut-être l’anticapitaliste qui sommeille en vous.

Conclusion

Mené par un improbable duo de choc, Very Bad Cops est un pied de nez aux thrillers américains de la dernière décennie qui n’est pas dénué de sens. Une comédie idéale pour gonfler la réputation de Will Ferrell dans l’Hexagone.

Note : 7/10

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

15 commentaires

  1. Bonne critique qui me donne envie de voir un film qui me tentait déjà.

    Par contre contrairement a une critique que j’ai deja lu sur ce film, tu ne trouves pas que le duo de départ Jackson/the rock offrait plus de promesses que le duo autour duquel le film se concentre?
    Il semble en effet que l’alchimie et le charisme de ces deux la offre un paire tout aussi séduite, mais pour des raisons bien différentes probablement.

    Qu’en penses-tu de ton cote?

  2. Non je pense que le duo Jackson/The Rock ne pourrait pas tenir sur la longueur : les deux personnages sont identiques. Ferrell / Wahlberg sont en contradiction sur tout, c’est ce qui permet de créer de nombreuses situations décalées qui n’auraient pas lieu avec les deux autres.

    Le film perd un peu en rythme arrivé au 3/4 du métrage, mais ça reste vraiment fun. Si tu as apprécié les précédents McKay / Ferrell tu devrais trouver ton bonheur aussi ici.

  3. En fait je crois n’avoir vu que ricky bobby il me semble. Je ne suis pas forcement un grand fan de ferrell, même si je l’avais trouve très bon dans l’incroyable destin d’harold crick.

    J’aimerais d’ailleurs qu’il sorte plus souvent du registre de la comédie pure, pour aller vers , du moins de temps en temps, des rôles un peu plus sérieux, car je trouve qu’il finit par se retrouver dans des films plus faibles

  4. Oui il est très bon dans Harold Crick ; mais perso, je préfère quand il fait ses âneries 😀

    Ricky Bobby prévaut surtout pour Sacha Baron Cohen. Si je devais classer les collaborations Ferrell / McKay, ça donnerait probablement :

    1. Step Brothers (Frangins malgré eux)
    2. Anchorman, présentateur vedette
    3. Very Bad Cops
    4. Ricky Bobby

    Ensuite, ça dépend surtout de la sensibilité ; on retrouve dans les 4 films le même humour et des gags souvent surprenants.

  5. Bref ce very bad cops devrait me plaire, surtout que le reste du casting et quand d’un très bon niveau

  6. J’ai fait la critique sur mon blog aussi ^^ pour exactement la même note ;).

    A part ça, j’ai aussi vu Anchorman hier soir, c’était marrant. Pour moi la liste serait :

    1. Les rois du patins
    2. Anchorman
    3. Very Bad Cops
    4. Step Brothers
    5. Semi-Pro

    Je n’ai pas encore vu Ricky Bobby, ni le film perdu de Ron Bungury. ^^

  7. @Ko_porter, eh bien n’hésite pas à venir partager ton point de vue quand tu l’auras vu.

    @Marvelll, j’aime bien aussi Les rois du patins mais il n’est pas réalisé par McKay, ni Semi-Pro (que je n’ai pas vu). Il y a aussi Old School (Retour à la Fac) de Todd Philipps (Road trip, Very bad trip) qui est sympa mais Ferrell a un petit rôle.

    En fait Ron Burgundy et Anchorman désignent le même film (on s’y perd avec les titres US/FR !)

  8. @Dom: j’y manquerai pas, mais je dois depuis quelques mois attendre les sorties en bluray pour faire mon retard pour cause de bébé envahissant :-P.

    Et ça commence a faire pas mal avec 5 mois de films manques au ciné.

    Par contre j’avais manque les rois du patin alors qu’il a l’air franchement marrant aussi, il faudra que je trouve le moyen de le voir celui-ci ; par contre anchorman ne m’attire pas du tout, je crois que g fait un blocage sur son affiche que je trouve repoussante au possible.

  9. Lol, c’est clair que le look seventies, ça aide pas ^^.

    Sinon le film perdu de Ron Burgundy : The Lost Movie, c’est un autre film. Il est proposé en bonus, je ne l’ai pas encore vu mais apparemment il est énorme.

  10. @Ko_porter, ah ! Eh bien courage, ou alors, initie le tôt aux joies du cinéma :p
    C’est vrai que la pochette d’Anchorman n’est pas attrayante, mais c’est original, et y a une scène assurément culte (rien que d’y penser, j’ai envie de le revoir).

    @Marvelll, ah ok, je ne connaissais pas l’existence d’un film « alternatif ». Merci !

  11. mouirf, j’hésite pour çui-là… j’ai peur de la lourdeur des gags… mais s’il y a du pamphlet derrière, bon… 😉

  12. Ce film me tentais bien, et bah maintenant je suis sûr de le voir un jour ^^ Merci !

  13. @Phil, c’est pas toujours finaud dans ce genre de production, mais y a de l’inventivité dans leurs conneries et ça, je l’applaudis !

    @Burtoniac, content de transmettre le virus :p

  14. je ne l’ai pas encore vu, mais j’aime beaucoup ce type de comédie.

  15. @Alexandre, eh bien fonce, tu ne devrais pas regretter. (et moi j’irai voir Date Limite dès sa sortie).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *