Critique : L’Adieu

Dans L’Adieu, une famille chinoise expatriée entre les Etats-unis et le Japon se retrouve dans leur ville natale pour célébrer un mariage : un événement pour réunir tout le monde autour d’une matriarche en phase terminale d’un cancer, un élément que lui cachent ses proches pour la préserver. Lulu Wang signe une comédie dramatique remarquable, par sa sensibilité, son intrigue singulière qui mêle questionnements sur la mort et différences culturelles.

Mensonge trompe-la-mort

Vivant à New York depuis sa plus tendre enfance, Billi – Awkwafina, parfaite dans ce personnage unifiant deux cultures, perdue dans sa vie d’adulte et attachée à ses racines – aime profondément sa grand-mère Nai Nai (Shuzhen Zhao), qu’elle a revu sur le sol américain mais aussi lors de voyages à Changchun. Une jeune adulte qui rame comme tant d’autres, incertaine d’avoir trouvé sa voie, mais qui doit laisser sa routine quotidienne face une terrible nouvelle : sa chère grand-mère est atteinte d’un cancer des poumons, en phase IV. Alors que toute la famille est invitée à retourner à Changchun pour célébrer le mariage du cousin de Billi avec une japonaise, son oncle étant parti aussi de leur Chine natale pour s’établir au Japon, Billi est invitée à rester à New York, car elle serait incapable de garder le terrible secret sur la condition de Nai Nai : lui annoncer la nouvelle pourrait, selon ses proches, la conduire encore plus rapidement vers la tombe. Malgré sa toux, Nai Nai est une femme encore forte et ferme, tenant à organiser d’une main de maître le mariage de son petit-fils : loin du profil d’une femme âgée sur le point de s’éteindre. Sans avertir ses proches, Billi débarque en Chine, la mine fermée, ce que remarque immédiatement Nai Nai, mais elle ne sera pas la seule à laisser ses émotions prendre le dessus, créant cet étrange climat de contraste entre la joie d’un mariage – visiblement arrangé – et la douleur immense de voir un être aimé probablement pour la dernière fois.

Ainsi, L’Adieu vogue entre humour et émotion, et la cinéaste Lulu Wang nous raconte ici une histoire très personnelle, puisqu’elle a elle-même été confrontée à cette situation de mensonge vis à vis de sa propre grand-mère. Par petites touches, le film saisit les différences et liens entre les Etats-unis et la Chine, ces puissances que l’on confronte sur le plan économique, mais qui, au niveau de la population, trouvent des liens très sains : il y a notamment cette scène drôle lorsque Billi est invitée à dormir à l’hôtel, l’employé l’accompagnant l’interroge comme s’il rencontrait une personne ayant séjourné sur une autre planète. La vie est-elle meilleure aux Etats-Unis qu’en Chine ? « C’est juste différent » répondra la jeune femme. Le film, qui emploie l’anglais et le mandarin, se colore aussi grâce à ces rituels qui nous sont inconnus, comme la touchante et drôle de visite sur la tombe du grand-père. La mort reste un élément très présent sans jamais marquer au fer rouge les personnages : il n’y a pas de pathos et même lorsque les larmes coulent, l’émotion trouve un cadre qui rend ces instants tout simplement humains, sans emphase dramatique. Lulu Wang joue souvent à descendre légèrement ses protagonistes dans le cadre, en les plaçant presque sous la ligne médiane, ce qui a aussi pour conséquence d’imposer le décor, les couleurs et la lumière. On y découvre alors tout un monde, sans perdre de vue les membres de cette famille. Le regard et la mise en scène fluide de la cinéaste née à Pékin, employant judicieusement les mouvements de caméra, font de L’Adieu une œuvre totalement maîtrisée, dont les enjeux sur le cancer et le crépuscule de la vie touchent à l’universel. Savoir apprendre de ses ancêtres est peut-être une clé primordiale pour s’adapter à un monde de plus en plus complexe et incertain. Une belle philosophie.

4 étoiles

 

L’Adieu

Film américain, chinois
Réalisatrice : Lulu Wang
Avec : Awkwafina, Shuzhen Zhao, Lu Hong, Tzi Ma, Diana Lin, X Mayo, Becca Khalil, Jim Liu
Titre original : The Farewell 
Scénario de : Lulu Wang
Durée : 100 min
Genre : Comédie dramatique
Date de sortie en France : 8 janvier 2020
Distributeur : SND

 

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Avant de publier un commentaire, vous devez lire et approuver notre politique de confidentialité.