Critique : Get out

Connu pour ses rôles comiques, Jordan Peele signe son premier film avec Get out, un thriller horrifique qui aurait pu être brillant, mais qui par quelques détails, tourne au film balisé.

Cauchemar racial

Get out est un long métrage qui tombe à pic. Alors que les tensions raciales aux Etats-Unis s’intensifient au fil des bavures policières, qu’on reproche à l’industrie du cinéma américaine de reléguer, au mieux, au second plan, la communauté afro-américaine, ce thriller horrifique se positionne comme un film à charge contre le racisme ordinaire et banalisé. Pas celui de la haine proclamée ouvertement, de la violence physique, mais celui qui contamine le quotidien insidieusement, par des gestes ou des réflexions. Le premier tiers du film s’avère brillant. Dans un quartier bourgeois, un jeune homme, black, parle au téléphone et se dit non rassuré, « pas à sa place ». C’est alors qu’un automobiliste masqué l’assomme avant de le mettre dans le coffre de sa voiture, sous fond de Run rabbit run en provenance de l’autoradio. Sobre générique, des arbres le long d’une route, illustré par une musique oppressante de Michael Abels. Et puis, sans transition, nous découvrons Chris – Daniel Kaluuya, excellent dans toutes les phases traversées au cours de ce film – dans son appartement. La musique a changé pour le sensuel Redbone de Childish Gambino mais l’enchaînement de ces trois séquences, accompagnées par des musiques radicalement différentes, a provoqué un profond trouble. Chris part en weekend avec sa petite amie Rose (Allison Williams, connue pour son rôle de Marnie dans la série Girls) pour rencontrer les parents de cette dernière. Le jeune homme s’inquiète d’une chose : ses parents sont-ils au courant que leur fille sort avec un noir ? Non, répond Rose, mais ses parents ne sont absolument pas racistes, ils auraient même voulu voter pour un troisième mandat de Barack Obama.

Dès l’arrivée dans la vaste demeure des Armitage, quelque chose cloche : un jardinier noir (Marcus Henderson) qui se comporte comme une machine, et une étrange domestique (Betty Gabriel) de la même couleur de peau qui renvoie presque au triste temps des plantations. Mais Dean Armitage (Bradley Whitford) désamorce tout malaise avec Chris : ce sont simplement deux personnes qui s’occupaient de ses parents et qu’il a décidé d’engager pour travailler dans leur demeure à leur décès. Get out joue finement avec avec des éléments qui peuvent pencher du côté de la banalité ou du côté du malaise, trouve du signifiant dans ce qui pourrait être anodin, se rassure intérieurement quand le trouble surgit. Malheureusement, malgré son humour – surtout apporté par un ami de Chris, Rod (LilRel Howery) – et son atmosphère oppressante, Get out vient à gâcher son potentiel en offrant les clés du film trop rapidement au spectateur. Missy (Catherine Keener), la mère, est une psy avec un vrai don pour l’hypnose, et lorsque Chris se retrouve malgré lui en séance, il devient très simple de cerner ce qui se déroule au sein de cette communauté trop parfaite pour être honnête.

En l’espace de quelques scènes, Get out tombe dans le piège du scénario de série B, analogue à un épisode de la série Au delà du réel. Bien entendu, il reste les qualités cinématographiques – le découpage et les cadrages sont assez judicieux –, mais la force du propos se retrouve réprimée par des incohérences inhérentes à une telle histoire. Il est regrettable aussi que le film ne ménage aucun mystère, aucune forme de suspense en ayant la maladresse de guider le spectateur par la main. Il y avait pourtant matière à rendre ce film particulièrement perturbant et sinueux, surtout en jouant avec la psyché du personnage principal, mais toutes ces perspectives sont ignorées par Jordan Peele. Get out conserve le mérite de son originalité thématique pour le genre, mais on regrettera de passer à côté d’un grand thriller à quelques détails scénaristiques près, modérant grandement l’impact général de ce cauchemar racial.

2.5 étoiles

 

Get out

Film américain
Réalisateur : Jordan Peele
Avec : Daniel Kaluuya, Allison Williams, Catherine Keener, LilRel Howery, Bradley Whitford, Caleb Landry Jones, Marcus Henderson, Betty Gabriel
Scénario de : Jordan Peele
Durée : 104 min
Genre : Thriller, Horreur
Date de sortie en France : 3 mai 2017
Distributeur : Universal Pictures International France

Bande Annonce (VOST) :

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *