Cannes 2017 : Quinzaine des réalisateurs, Semaine de la critique et ACID

En fin de semaine, la Quinzaine des Réalisateurs, la Semaine de la critique et l’ACID ont dévoilé leurs sélections pour la prochaine édition du Festival de Cannes. Découvrez la liste complète des longs et courts métrages qui seront à y découvrir.

Quinzaine des réalisateurs

Longs métrages

UN BEAU SOLEIL INTÉRIEUR de Claire Denis  (film d’ouverture)
A CIAMBRA de Jonas Carpignano
ALIVE IN FRANCE de Abel Ferrara
L’AMANT D’UN JOUR de Philippe Garrel
BUSHWICK de Cary Murnion & Jonathan Milott
CUORI PURI de Roberto De Paolis 
THE FLORIDA PROJECT de Sean Baker
FROST de Sharunas Bartas
I AM NOT A WITCH de Rungano Nyoni 
JEANNETTE, L’ENFANCE DE JEANNE D’ARC de Bruno Dumont
L’INTRUSA de Leonardo Di Costanzo
LA DEFENSA DEL DRAGÓN de Natalia Santa 
MARLINA SI PEMBUNUH DALAM EMPAT BABAK de Mouly Surya
MOBILE HOMES de Vladimir de Fontenay
NOTHINGWOOD de Sonia Kronlund 
ÔTEZ-MOI D’UN DOUTE de Carine Tardieu
THE RIDER de Chloé Zhao
WEST OF THE JORDAN RIVER (FIELD DIARY REVISITED) de Amos Gitai
PATTI CAKE$ de Geremy Jasper (film de clôture)
A FABRICA DE NADA de Pedro Pinho (séance spéciale, ajout du 23/04)

Vanessa Paradis dans « Frost » de Sharunas Bartas

La 49ème édition de la Quinzaine des réalisateurs convoquera donc Juliette Binoche, Gérard Depardieu, Valérie Bruni Tedeschi, Bruno Podalydès et Xavier Beauvois dès l’ouverture des festivités avec le nouveau long métrage de Claire Denis, Un Beau soleil intérieur, une comédie qui trouve sa source dans Fragments d’un discours amoureux de Roland Barthes ! On peut aussi se réjouir du retour de Bruno Dumont avec Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc, de Sharunas Bartas avec Frost (avec Vanessa Paradis) ou encore d’Amos Gitai avec West of the Jordan River (field diary revisited). Il faudra certainement se pencher aussi sur le nouveau film de Sean Baker, The Florida project, le cinéaste avait réalisé son précédent long métrage uniquement à l’aide d’iPhone, Tangerine. A noter aussi les retrouvailles d’Imogen Poots et Callum Turner après Green Room dans Mobile Homes de Vladimir de Fontenay.Du côté des premiers films, Patti Cake$ de Geremy Jasper, plutôt remarqué à Sundance, devrait clôturer la Quinzaine de la plus belle des façons.

Courts métrages

ÁGUA MOLE de Laura Goncalves & Alexandra Ramires
LA BOUCHE de Camilo Restrepo
COPA-LOCA de Christos Massalas
CRÈME DE MENTHE de David Philippe Gagné & Jean-Marc E. Roy
FARPÕES, BALDIOS de Marta Mateus
MIN BÖRDA de Niki Lindroth von Bahr
NADA de Gabriel Martins
RETOUR À GENOA CITY de Benoit Grimalt
TIJUANA TALES de Jean-Charles Hue
TREŠNJE de Dubravka Turić

Si vous ne vous rendez pas à Cannes pour le festival, il vous sera toutefois possible de découvrir les films de la Quinzaine des réalisateurs dans certaines villes, comme Paris, Marseille, Genève, Rome, Milan, Florence et Bruxelles.  Plus d’informations sur le site de la Quinzaine des réalisateurs.

Semaine de la Critique

Séances spéciales

Film d’ouverture :
Sicilian Ghost Story de Fabio Grassadonia & Antonio Piazza

Petit paysan de Hubert Charuel
Une vie violente de Thierry de Peretti
After School Knife Fight de Caroline Poggi & Jonathan Vinel
Coelho Mau (Mauvais lapin) de Carlos Conceição
Les Îles de Yann Gonzalez

Film de clôture :
Brigsby Bear de Dave McCary

Longs métrages

Ava de Léa Mysius
La Familia de Gustavo Rondón Córdova
Gabriel e a montanha de Fellipe Gamarano Barbosa
Makala d’Emmanuel Gras
Oh Lucy ! D’Atsuko Hirayanagi
Tehran Taboo (Téhéran Tabou) d’Ali Soozandeh

Courts métrages

Los Desheredados (Les Déshérités) de Laura Ferrés
Ela – Szkice na Pozegnanie (Ela – Sketches on a Departure) d’Oliver Adam Kusio
Les enfants partent à l’aube de Manon Coubia
Jodilerks Dela Cruz, Employee of the Month de Carlo Francisco Manatad
Möbius de Sam Kuhn
Najpiękniejsze fajerwerki ever (The Best Fireworks Ever) d’Aleksandra Terpinska
Real Gods Require Blood de Moin Hussain
Selva de Sofía Quirós Ubeda
TESLA : LUMIÈRE MONDIALE de Matthew Rankin
Le Visage de Salvatore Lista

« Ava » de Léa Mysius

Et pour commenter cette sélection, rien de tel que la bonne parole de Charles Tesson, délégué général de la Semaine de la critique, dont le jury de la 56e édition est présidé par Kleber Mendonça Filho, entouré par Niels Schneider, Diana Bustamante Escobar, Hania Mroué et Eric Kohn.
Un mot simplement : à surveiller Ava de Léa Mysius, la réalisatrice ayant déjà montré un univers fort avec de très bons courts métrages comme Les oiseaux-tonnerre ou encore L’ïle jaune.




Découvrez les films de la Semaine de la Critique en dehors du festival de Cannes.

ACID

Enfin on termine ce tour d’horizon avec la sélection de l’ACID, association de cinéastes engagés qui met en lumière le cinéma indépendant.

« Le ciel étoilé au-dessus de ma tête » d’Ilan Klipper

Longs métrages

POUR LE RECONFORT (Séance spéciale) de Vincent Macaigne
L’ASSEMBLÉE de Mariana Otero
AVANT LA FIN DE L’ÉTÉ de Maryam Goormaghtigh
BELINDA de Marie Dumora
LE CIEL ÉTOILÉ AU-DESSUS DE MA TÊTE de Ilan Klipper
COBY de Christian Sonderegger
KISS AND CRY de Lila Pinell et Chloé Mahieu
LAST LAUGH de Zhang Tao
SANS ADIEU de Christophe Agou
SCAFFOLDING de Matan Yair

Nouveauté cette année avec une programmation thématique, offerte à une association étrangère de cinéastes indépendants. Pour cette première édition de l’ACID Trip, c’est la Serbie qui nous offre 2 longs métrages et 5 courts.

Acid Trip #1 : Serbie

Longs métrages :
REQUIEM POUR MADAME J. de Bojan Vuletić
L’HUMIDITÉ de Nikola Ljuca

Courts métrages :
DOS PATRIAS de Kosta Ristić
TRANSITION de Milica Tomović
SORTIE DE SECOURS de Vladimir Tagić
A HANDFUL OF STONES de Stefan Ivancić
IF I HAD IT MY WAY I WOULD NEVER LEAVE de Marko Grba Singh

Découvrez également où découvrir les films de l’ACID en dehors du Festival de Cannes.

Article rédigé par Dom

Partagez cet article avec vos amis ou votre communauté :

Twitter Facebook Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *